En direct

Activité, mises en chantier, coût de la construction... zoom sur les indicateurs de la construction
Bulletin de la conjoncture - © © wordle.net

Activité, mises en chantier, coût de la construction... zoom sur les indicateurs de la construction

FV |  le 08/01/2010  | 

Cette semaine : Les derniers chiffres publiés par la Capeb confirment que la fin d'année 2009 a été difficile pour l'artisanat du bâtiment et, plus généralement, pour tout le secteur. 2010 devrait être moins difficile, selon la confédération. Analyse partagée par les experts de LCL qui prévoient que les TP seraient à l'équilibre en 2010. Les mises en chantier paraissaient moins mauvaises en novembre mais les difficultés statistiques du ministère brouillent les chiffres.

L'artisanat du bâtiment : - 1,5% en volume en 2010, selon la Capeb

L'artisanat du bâtiment a creusé son recul au quatrième trimestre 2009, à - 6,5% en volume contre - 6% au troisième trimestre. Sur un an, la baisse est de 5,5%, selon les chiffres d'I+C pour la Capeb portant sur 1300 entreprises artisanales. La confédération attribue le recul à la construction neuve (- 11,5%), la rénovation restant à son niveau de l'été dernier (- 3%). La maçonnerie est le corps de métier le plus impacté, avec - 10% au T4 et - 7,5% sur l'année. A l'inverse, l'aménagement-décoration-plâtrerie s'en sort le mieux (- 2% et - 3% respectivement). La Capeb estime que les entreprises de plus de 10 salariés ont été plus affectées que les petites (- 7,5% contre - 6,5%). Pour 2010, Jean Lardin, président de la confédération prévoit un moindre recul (- 1,5%). Il prévoit que « le rendez-vous avec la reprise est pris pour 2011 ».

Le bâtiment : - 3,2% en 2010 (volume) ; TP : 0%, selon LCL

Le BTP a été affecté par la crise en 2009 et continuera à l'être dans une moindre mesure en 2010, selon les prévisions de début d'année de LCL, aujourd'hui marié au Crédit Agricole. En 2009, le bâtiment a affiché une baisse de 7,9% en volume, tandis que les travaux publics reculaient de 6%. En 2010, les experts tablent sur une stabilité en volume dans les TP et un repli ramené à 3,2% dans le bâtiment.
Les travaux publics devraient en effet bénéficier à partir du second semestre des premiers effets du remboursement anticipé du FCTVA et des grands travaux d'infrastructure du plan de relance. Dans le bâtiment, l'entretien rénovation devrait être le seul métier à sortir du rouge - mais pour être seulement étale-, « l'activité générée par l'éco-PTZ compensant tout juste les effets négatifs d'une conjoncture économique dégradé », selon les experts. Ils n'attendent pas grand-chose, en revanche, du non-résidentiel neuf qui restera en négatif (- 9,9% après - 14,2% en 2009) tandis que le logement neuf s'améliorera (- 3,7% après - 12,1%) grâce à l'investissement locatif privé et à la primo-accession. La baisse restera plus forte dans le logement collectif (- 5,1%) que dans la maison individuelle (- 2,8%).

Commentaire : Les experts de LCL, qui établissent leurs statistiques depuis 1973, estiment que le BTP est mieux loti que les autres secteurs industriels : il retrouve des niveaux d'activité de 2005 contre un retour à 1995 pour d'autres secteurs.

Mises en chantier : rattrapage statistique

Les mises en chantier de logements arrêtées par le ministère à la fin novembre sont moins mauvaises qu'elles n'étaient : sur les trois mois, elles reculent de 14,7% et sur un an de 19% à 332.588 unités pour la France entière (construction neuve et construction sur bâtiment existant). C'est dans le collectif que le recul est le plus marqué (- 23,9% sur un an contre - 17,1% sur l'individuel pur). Les autorisations de construire - qui jouent le rôle d'indicateur avancé - sont meilleures : le recul n'est plus que de 9,6% sur le trimestre : - 6% sur l'individuel pur et - 15,9% sur le collectif
Dans le non-résidentiel, les mises en chantier reculent de 19% sur trois mois et de 22,7% sur un an. La commande privée est déprimée (- 25,2% sur le trimestre pour les bureaux, - 16,6% pour les commerces). Les autorisations de construire sont meilleures : - 5,7% sur le trimestre et - 7,5% sur un a, grâce au redécollage de la commande publique.

Commentaire : Les professionnels s'interrogent et font remarquer que 20.000 logements sont réapparus entre mars et octobre dans les chiffres. Ils jugent les chiffres sur le non-résidentiel encore plus sujets à caution.

Construction : moins d'heures supplémentaires au T3 2009

La construction a contribué au repli général du nombre d'heures supplémentaires (- 3,2%) observé par la Dares au troisième trimestre 2009 par rapport à celui déclaré un an auparavant : Le recul est en effet de 3,8% dans le secteur à 16 heures par salarié à temps complet (contre 9 heures pour la moyenne de l'économie).

Construction : poursuite du repli du chiffre d'affaires en octobre

Le chiffre d'affaires de la construction était encore en repli de 0,7% en octobre, selon l'Insee, après un recul de 1,6% en septembre. Au cours des trois derniers mois, rapportés au trimestre précédent, la baisse est de 1,6%.

L'immobilier d'entreprise en convalescence


La demande placée de bureaux (locations et ventes à utilisateurs) en Ile-de-France a augmenté au quatrième trimestre à 549.800 m2 contre 481.300 m2 au dernier trimestre 2008, déjà lourdement affecté par la crise. Il s'agit néanmoins du meilleur trimestre de l'année 2009 qui clôture avec 1,8 millions de m2 placés contre 2,4 en 2008, selon le GIE Immostat. Le stock immédiatement disponible progresse de 6% à 3,6 millions de m2.
Tous produits confondus (bureaux, commerces, locaux d'activité...) et France entière, les investissements se sont élevés à 5,2 milliards en 2009 contre 8,5 mds en 2008. Au T4, leur montant est monté à 2,54 mds (contre 1,96 milliards au T4 2008 et 1,37 au T3 2009).

Recul historique de l'ICC

L'indice du coût de la construction (ICC) affiche un recul historique de - 5,77% au troisième trimestre en glissement annuel. L'indice des loyers commerciaux (ILC) est en baisse pour la première fois à - 1,22%.

Commentaire : Au troisième trimestre, l'ICC est calculé selon une formule mathématique. A la suite des critiques formulées depuis des années contre cet indice - qui mesure des prix et non des coûts, contrairement à ce que son nom indique - le gouvernement a décidé de changer sa méthode de calcul dès la prochaine parution vers le milieu d'avril.

L'indicateur international qu'il faut connaître

+ 1,1%

C'est la hausse sur un an du prix des logements au Royaume-Uni, selon Halifax. Depuis mars 2008, c'est la première fois que les prix sur douze mois redeviennent positifs.

Commentaires

Activité, mises en chantier, coût de la construction... zoom sur les indicateurs de la construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX