Action Logement lance son AMI pour identifier les immeubles de bureaux vacants à transformer en logements
Le ministre en charge de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, présentait ce 19 novembre l'Appel à manifestation d'intérêt d'Action Logement, consacré à la transformation de bureaux en logements. - © Le Moniteur

Action Logement lance son AMI pour identifier les immeubles de bureaux vacants à transformer en logements

S.V. |  le 19/11/2019  |  LogementTertiaireTravaux de transformationRénovation énergétique France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Tertiaire
Travaux de transformation
Rénovation énergétique
France entière
Valider

L'objectif de cet appel à manifestation d'intérêt est d'identifier des locaux d'activité vacants en zone tendue pour les transformer en logements sociaux, intermédiaires et libres. 

Le Plan d’investissement volontaire (PIV) d’Action Logement poursuit son déploiement. Une nouvelle étape a été franchie ce 19 novembre avec la présentation de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné à identifier des locaux d’activité vacants en zone tendue pour les transformer en logements sociaux, intermédiaires et libres. L’objectif de ce dispositif : constituer une nouvelle offre de logements au plus près des bassins d’emplois.

Pour Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, il s’agit avant tout de « savoir comment tirer profit de cette vacance tertiaire observée dans beaucoup de villes. » Nombre de bâtiments tertiaires sont actuellement présents dans la région francilienne, principal marché d’immeubles de bureaux en France.

« Comment rapprocher les 1,2 millions d’habitants mal-logés en Île-de-France et les 900 000 m² de bureaux vacants ou obsolètes depuis un grand nombre d’année ? », s’interroge Bruno Arcadipane, président du conseil d’administration d’Action Logement Groupe, qui se base sur les chiffres de l’Observatoire régional de l’immobilier d’entreprise.

Date limite au 29 février 2020

L’AMI vise en priorité les immeubles entiers non résidentiels situés dans les zones A et Abis. Outre Paris, les fonciers devront être situés dans les agglomérations de Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et de Genève/Annemasse et répondre à certaines conditions (1500 m² de surface ou assise foncière de plus de 1000 m², être localisé à proximité raisonnable des transports et avoir au moins 50% de lots vacants ou dont la libération dans moins de deux ans est actée).

Les propriétaires pourront déposer un dossier simplifié de candidature sur une plateforme numérique. La date limite est fixée au 29 février 2020.

Les enjeux sont multiples : répondre au besoin urgent de foncier dans certaines zones urbaines et favoriser la rénovation d’immeubles jugés obsolètes. Dans ce cadre, Action Logement mobilisera 1,2 milliards d’euros sur trois ans (dont 600 millions d’euros de fonds propres). Il achètera des locaux, puis financera les travaux pour les transformer en logements. « L’argent sera confié à une foncière, dont l’objectif est de permettre cette mutation. Elle sera lancée d’ici à quelques semaines », poursuit Bruno Arcadipane. L’Etat a, à l’heure actuelle, établi une liste de 77 sites vacants, représentant 135 000 m², pouvant être reconvertis.

Commentaires

Action Logement lance son AMI pour identifier les immeubles de bureaux vacants à transformer en logements

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur