Action Logement détaille son plan d’investissement de 9 milliards d’euros
Action Logement a détaillé les différents points de son plan d'investissement de 9 milliards d'euros pour le logement. - © ©Arpad Nagy-Bagoly - stock.adobe.com

Action Logement détaille son plan d’investissement de 9 milliards d’euros

S.V. |  le 30/04/2019  |  LogementImmobilier résidentielGroupe Action LogementRénovation énergétique Logement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Immobilier résidentiel
Groupe Action Logement
Rénovation énergétique
Logement social
Valider

L'ex-1% Logement a précisé les sept axes de son plan massif d'investissement pour le logement à 9 milliards d'euros. Les salariés pourront bénéficier à partir de la rentrée d'aides à la rénovation énergétique ou encore l'adaptation au vieillissement de leur logement.

Action Logement vient de mettre fin à un suspense de plus de quatre mois. L’ex-1% Logement a révélé ce 30 avril les détails de son plan d’investissement volontaire à 9 milliards d’euros. Rénovation énergétique des logements, amélioration de l’habitat en Outre-mer, transformation des locaux vacants en logements… L’organisme paritaire est revenu sur le fléchage précis des sept axes d’action de ce plan massif à destination des salariés les plus modestes, signé à Matignon la semaine dernière.

Pour la rénovation énergétique des logements, « un système couplé de subventions et de prêts sera proposé dès la rentrée 2019 », a dévoilé Bruno Arcadipane, président du conseil d’administration d’Action Logement Groupe. Les aides prendront la forme de subventions de 15 000 euros (pour les propriétaires bailleurs) à 20 000 euros (pour les propriétaires occupants), mais également de prêts complémentaires de 10 à 30 000 euros pour financer des travaux complémentaires d’amélioration du logement. Au total, un milliard d’euros doit être investi en faveur de 50 000 ménages.

200 000 salles de bains modifiées

A côté de cette grosse enveloppe, 1,55 milliard d’euros seront fléchés pour adapter le logement au vieillissement des salariés. Ces derniers pourront ainsi bénéficier d’une subvention de 5 000 euros, à laquelle ils seront éligibles à partir de septembre 2019 (1 M€ investis). « Près de 200 000 salles de bains vont être modifiées, avec des baignoires qui seront transformées en douches », a souligné Julien Denormandie, présent à la conférence de presse d’Action Logement.

Les 550 millions d’euros restants seront destinés à la création d'une foncière médico-sociale pour rénover les Ehpad et soutenir leurs gestionnaires. Une somme qui devrait toucher 150 à 200 établissements et 11 000 lits, a détaillé Bruno Arcadipane.

Transformation de bureaux en logements

De plus, 1,2 milliard d’euros ont été prévus pour permettre la transformation de locaux d’activités vacants en logements. « Nous avons d’ores et déjà identifié 135 000 m² en Île-de-France », a annoncé le président d’Action Logement. A cette occasion, l’organisme paritaire a créé une foncière qui procèdera aux premiers achats dès l’été 2019. Un appel à manifestation d’intérêt sera quant à lui lancé dans les prochains jours.

Action Logement veut également soutenir la mobilité des plus modestes à travers une aide au déménagement de 100 millions d’euros, qui prendra la forme d’une prime de 1000 euros à destination de 100 000 salariés. 50 millions d’euros (30M€ de subventions et 20 M€ de prêts) seront consacrés au financement d’espaces de coworking.

Aides vers le logement social

Enfin, 1,5 milliard d’euros d’investissements seront fléchés vers l’amélioration de l’habitat en Outre-mer, 950 millions dans la lutte contre la dégradation de l’habitat ancien, 1 milliard vers la production de logements locatifs intermédiaires ou encore 1,520 milliard pour le soutien au logement social, attendu entre fin 2019 et 2022. Ce plan à 9 milliards d'euros doit être financé pour partie par des fonds propres, par des subventions et via des levées d'emprunts, notamment « par la dette obligataire pour un peu plus de 6 milliards d'euros », a détaillé Bruno Arbouet, directeur général d'Action Logement.

Très investi dans le monde HLM, Action Logement a par ailleurs versé en faveur du Fonds national des aides à la pierre (Fnap) 900 millions d’euros « en substitution des des cotisations CGLLS versées aux bailleurs sociaux. Nous contribuons ainsi à l’équilibre d’exploitation de tous les bailleurs sociaux en leur permettant d’absorber une bonne partie de la hausse de la RLS [réduction de loyer de solidarité, source de financement des bailleurs sociaux - NDLR] », a détaillé Bruno Arcadipane. Pour rappel, les représentants du monde HLM et le gouvernement ont trouvé un accord le 24 avril dernier sur la négociation ouverte sur les coupes budgétaires imposées au secteur depuis 2018. Cet accord court de 2020 à 2022.

Commentaires

Action Logement détaille son plan d’investissement de 9 milliards d’euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur