Entreprises de BTP

Acquisition d’entreprises : croissance express pour PME ambitieuses en Rhône-Alpes/Auvergne (3/6)

Mots clés : PME

Troisième épisode de notre feuilleton sur les fusions, acquisitions et  créations de GIE qui font émerger de mini-groupes de BTP dans les régions françaises. En Rhône-Alpes et en Auvergne, des groupes de BTP à dimension régionale se sont constitués il y a quelques années. Leur marche en avant ne semble pas ralentie par la crise, comme en témoigne les exemples de Somaco Industries  et Peretti…

Familier de la finance, Marc Giroud a commencé à bâtir son groupe autour du génie climatique dès 2005. D’emblée, il affichait son ambition de devenir un intervenant d’importance sur la région lyonnaise. A raison de rachats successifs de PME, le plus souvent d’à peine plus de vingt salariés, le groupe Somaco Industries (180 personnes pour 25 millions d’euros de chiffre d’affaires prévisionnel) à Villeurbanne (Rhône) rassemble aujourd’hui Patricola (chauffage, ventilation, climatisation), Rhonalpfroid (froid), HQ Elec (installation électrique) et Ematherm (maintenance).
« La concurrence vient des groupes nationaux avec des maitres d’ouvrage qui souvent privilégie la surface financière au détriment de la compétence technique » regrette François Patricola, directeur d’exploitation de Patricola. « La crise nous a obligés à rationnaliser notre fonctionnement remarque Marc Giroud. Nous sommes en ordre de marche, le personnel rassemblé, et confiant pour l’avenir avec un carnet de commandes regonflé » conclut Marc Giroud.

 

 

Rassembler  les compétences techniques et administratives

 

Au moment où se lance Marc Giroud à Villeubanne,  Hughes Hortefeux reprend l’entreprise Peretti (180 salariés pour 15 millions d’euros de chiffre d’affaires) à Brives-Charensac (Haute-Loire). Cet ancien cadre de la Sade, entreprise spécialisée dans les réseaux, a pris conscience que les maîtres d’ouvrage recherchent de plus en plus des sociétés en mesure de fournir une offre complète. Le repreneur va donc élargir le métier d’origine  de Peretti – plâtrerie, peinture, plafond et façade – à la coordination afin de proposer une offre globale en macro-lot. « Le lot séparé est catastrophique en terme de délai et de coordination insiste Hughes Hortefeux. Nous proposons une solution alternative technique, complète et garantie, avec un interlocuteur unique et le respect des délais ».

La création de l’entreprise CPG, commune à Peretti, Croze (chauffage, plomberie) et Gauthier (menuiserie extérieure), répond aussi à un besoin clairement identifié : le particulier soucieux de l’amélioration énergétique de son logement dans le cadre du PTZ. « Nous rassemblons des compétences techniques et administratives, jusqu’à l’aide au montage financier explique Hughes Hortefeux. Avec un commercial et un technicien dédiés, nous sommes dans une démarche de proximité, quasi artisanale, avec des marchés entre 5 000 et 25 000 euros ». Et la proximité, le commercial connait pour arpenter les marchés en portant la bonne parole des économies d’énergie !

 

Demain sur le Moniteur.fr, suite de notre feuilleton sur les mini-groupes régionaux du BTP avec un reportage dans les régions du Nord

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X