En direct

Acmar facilite l’entretien quotidien
PHOTO - 738256.BR.jpg - ©
Evénement

Acmar facilite l’entretien quotidien

le 06/09/2013

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

L’industriel a conçu des machines où circuits hydrauliques et systèmes électriques sont accessibles depuis le sol.

Les répandeurs-gravillonneurs restent des machines complexes. Chaque fois qu’elles reviennent au dépôt, elles sont scrupuleusement nettoyées et inspectées, d’autant qu’elles mettent en œuvre un liant bitumineux qui coagule rapidement. Filtres, circuits hydrauliques, systèmes électriques, mécanismes des rampes : la maintenance a longtemps été un casse-tête pour les techniciens obligés de se munir d’outils, de jouer les équilibristes ou de se contorsionner pour avoir accès aux principaux organes de la machine. La maintenance devant être quotidienne en période de travail, Acmar a décidé de revoir la configuration de sa machine afin de faire en sorte que tous les éléments soient facilement accessibles depuis le sol. « Le système pneumatique qui se charge d’activer les jets de la rampe, les trappes du gravillonneur et les vannes pneumatiques qui assurent la circulation du liant sont désormais à hauteur d’homme, à l’arrière de la benne où se trouve également l’électronique, avec tous les relais informatiques, témoigne Benoît Chalet, responsable export chez Acmar. Pour la purge de la citerne et du circuit de liant (pompe, filtre, rampe et buses), celle-ci peut, quant à elle, se faire automatiquement depuis la cabine ou manuellement, en cas de besoin. » Pour ces opérations de maintenance, l’opérateur n’a plus besoin de descendre de la cabine. Mieux : avec ce système, le liant purgé dans les tuyaux n’est plus évacué dans la nature mais directement réinjecté dans la cuve.

PHOTO - 738256.BR.jpg
PHOTO - 738256.BR.jpg - ©
PHOTO - 738255.BR.jpg
PHOTO - 738255.BR.jpg - © vincent leloup
PHOTO - 738254.BR.jpg
PHOTO - 738254.BR.jpg - ©
PHOTO - 738253.BR.jpg
PHOTO - 738253.BR.jpg - © Hakim Bendaoud
L' œil de l’utilisateur - « Ce type de conception permet de gagner du temps »

« Avec cette machine Acmar de 26 t que nous avons acquise il y a moins de quatre mois, tous les organes sont accessibles depuis le sol. Ce type de conception offre une meilleure sécurité et permet de gagner du temps. La seule opération en hauteur a lieu lorsque l’on quitte la centrale et qu’il faut remplir la cuve de liant (5 000 l pour 6 m³ de gravillons). Avant, il fallait aller au milieu du châssis pour changer le distributeur, alors qu’aujourd’hui, c’est sur l’arrière droit. On peut aussi purger sans descendre de la cabine. Et il n’y a plus besoin de clé pour cela. C’est non seulement plus propre mais plus sûr car cela permet d’éviter les risques de brûlures. »

Point fort

L’opérateur passe déjà du temps à nettoyer et à purger sa machine. Faciliter la maintenance n’est donc pas un luxe, surtout lorsque l’engin est sur chantier et que l’entretien doit être quotidien. La récupération des résidus de purge est également un atout écologique.

caractéristiques

Machine : RGS de 26 t
Capacité de la cuve : 6 000 l
Capacité de la benne : 6 m³
Largeur maximale de travail : 3,60 m

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur