En direct

Acier Inox recuit, brillant, gravé

M. G. |  le 14/10/2011  |  France entièreMoselleEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Moselle
Europe
Valider
Cuisines pédagogiques -

Près de Metz (Moselle), dans la zone industrielle Actipôle, les deux ailes en équerre de ce bâtiment brillent de tous leurs feux. Le Centre de formation des apprentis (CFA) en hôtellerie, conçu par l’architecte Bernard Ropa, utilise le matériau fétiche des professionnels de la restauration : l’Inox, aussi performant dans la cuisine que dans la construction. Résistant aux chocs, à la corrosion, à la chaleur, il n’altère pas les aliments, se nettoie parfaitement et est ductile. Toutes qualités qui siéent à la réalisation d’une façade que l’on voudrait sculptée et pérenne.

400 panneaux

La mise en œuvre la plus flamboyante de cet acier se découvre en façade de l’aile d’enseignement général, montée sur des pilotis coniques. Posée en bardage sur une structure béton, la double peau est constituée de 400 panneaux en Inox recuit brillant (analogue mais moins cher que le poli miroir), découpés et pliés en Allemagne, dont 320 sont de formats différents. Leurs facettes triangulaires forment autant de miroirs qui diffractent la lumière. « Le plus complexe a été la mise au point millimétrée des rails et des encoches qui reçoivent les panneaux », souligne Philippe Beck, directeur de l’agence Soprema Metz. Le matériau est plus velouté en façade du bâtiment dédié à l’apprentissage de la cuisine. Ce volume bas, épais et troué de patios - surnommé le « Piano » (la table de cuisson dans le jargon des cuisiniers) - est couronné d’un étage technique opaque. Il est bardé d’Inox gravé sur lequel la lumière naturelle se diffuse doucement. Au rez-de-chaussée, des brise-soleil verticaux en Inox recuit brillant jouent comme des lames de couteaux en façade du restaurant. Enfin, dans les pièces nobles du CFA que sont les cuisines pédagogiques, l’Inox seul habille plafonds voûtés, murs et mobilier.

PHOTO - 591186.BR.jpg
PHOTO - 591186.BR.jpg - ©
PHOTO - 591185.BR.jpg
PHOTO - 591185.BR.jpg - © photos LUC BOEGLY
PHOTO - 591184.BR.jpg
PHOTO - 591184.BR.jpg - ©
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : conseil régional de Lorraine. Maîtrise d’œuvre : Bernard Ropa, architecte. Nadia Lory Balazova, chef de projet. BET : Betom (TCE), BEGC (cuisine), RFR Elément (HQE), Avel (acoustique), Ingénieurs & Paysage (paysagistes). Principales entreprises : Demathieu et Bard Lorraine Bâtiment/Jean Lefebvre Lorraine (VRD, gros œuvre, clos/couvert), Groupe 1 000 Lorraine (finitions), Soprema (façades et terrasses), Cuisines Pro (cuisine). Surface : 5 656 m 2 Shon. Montant des travaux : 12 millions d’euros HT. Livraison : février 2011.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur