En direct

Acier et zinc sculptent une salle de concerts

JEAN LELONG |  le 13/01/2012  |  GardAcierProduits et matérielsERPCulture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Gard
Acier
Produits et matériels
ERP
Culture
International
Profession
Architecture
Bâtiment
Valider

Sommaire du dossier

  1. L’utilisation d’acier dans un marché public n’implique pas forcément une clause de révision de prix
  2. Des logements en structure acier
  3. Quai Ouest fait de l'œil aux rives de la Meurthe
  4. Myriade d’yeux dans un masque d’acier
  5. Une tuile, oui, mais en acier !
  6. Des boutiques éphémères nichées dans des galets métalliques
  7. Un éventail de solutions pour des viaducs urbains
  8. Rénovation et renforcement structurel du Grand Commun de Versailles
  9. Trois niveaux de parking en acier sur un centre commercial
  10. Les Inox duplex arrivent en construction
  11. Les bassins de piscine en Inox ont le vent en poupe
  12. Le château de Rentilly revêt une parure miroir
  13. Trois cubes de verre soutenus par l’Inox
  14. Une couverture d’acier se pose sur les halles de Paris
  15. Aciers à haute limite d’élasticité (HLE)
  16. 230 tonnes de métal mettent les voiles
  17. Une onde d’acier et de bois pour résister aux séismes
  18. Sous la montagne artificielle, le théâtre
  19. Un auditorium logé dans un nuage en cage
  20. Une gaine de métal enserrera la tour D2
  21. Une ville verticale érigée en 90 jours !
  22. Une enjambée de 150 mètres
  23. Le pont-virgule qui virevoltait…
  24. Un porte-à-faux à l’assaut du paysage
  25. Menuiseries acier : la finesse pour le Carreau du Temple
  26. Béton et acier de concert à la Philharmonie
  27. Canalisations en acier inoxydable pour la Fondation Louis-Vuitton
  28. L’acier et le bois mènent le jeu au stade de Nice
  29. Une maison verticale en verre et acier
  30. Circonvolutions d’acier en façade
  31. Réinventer formes et structures
  32. Robe végétale à crinoline de métal
  33. Dans la peau (Inox) du serpent
  34. Tornades gauches en déséquilibre
  35. Morphologie sous hautes contraintes
  36. Une sculpture habitée qui s’entortille
  37. Simplicité apparente, complexité cachée
  38. In/Out, le concours Culture Acier 2012 de ConstruirAcier a fermé ses portes
  39. Coque d’acier pour maison à énergie positive
  40. Une maison d’acier dans les arbres
  41. Ossature galva pour écailles de verre
  42. Briand : un siège social tout acier
  43. Acier et zinc sculptent une salle de concerts
  44. Un acier aux reflets d’ancien, bien pour l’archéologie
  45. Un glacis sculptural protecteur bardé d’acier Corten
  46. Déclinaison solaire d’une charpente métallique vitrée
  47. Une résille d’acier galvanisé pour assurer le confort
  48. Dentelle de verre et d’acier pour la surtoiture de la Tour Mozart
  49. Antartique : qui peut le plus peut le moins
  50. Sotteville-lès-Rouen : l’acier nature
  51. Studios du Lendit : priorité à l’acoustique
  52. Manteau de métal new-look
  53. Isolation thermique et étanchéité à l’air : des solutions performantes
  54. Une barrière parfaite à l’air
  55. Acoustique : une maîtrise déjà ancienne
  56. Sismique : la bonne tenue des panneaux sandwichs
  57. L’impression sérigraphique met l’acier en images
  58. Bernard Tschumi : « L’acier donne son sens au projet »
  59. Andre Kikoski Architect portes industrielles pour centre culturel
  60. Le Syndicat de la construction métallique de France prime sept projets d’étudiants
  61. Dioniso Lab Architectes panneaux d’acier inox pour immeuble d’habitation
  62. Match amical béton-acier
  63. 3 MATÉRIAU Acier : un gage de pérennité surtout pour les bassins
  64. Déclinaisons de brise-soleil
  65. Un siège social dans un ancien atelier de production
  66. Bureaux - Un ruban d'acier et béton pour une cité d'affaires
  67. Une boîte à musique polyédrique
  68. Orange : L’acier… beau comme l’antique
  69. Shanghai 2010 : flash-back sur la construction du Pavillon France
  70. Acier Inox recuit, brillant, gravé
  71. Réhabilitation d’une école en acier galvanisé
  72. Rouille et vieilles pierres
  73. Une façade corsetée de lames d’acier
  74. Jeu d’enveloppes en acier autopatinable
  75. Bouclier rutilant pour une caserne de pompiers
  76. Drapé d’acier dans le ciel de Manhattan
  77. Peau perforée pour le plus haut parking métallique d’Europe
  78. EDF joue la transparence architecturale
  79. L’acier au secours du viaduc de Garabit
  80. 2 400 t d’acier lancées à travers la vallée
  81. Deux rubans d’acier pour une passerelle
  82. Une passerelle acier en forme d’hélice torsadée
  83. Une passerelle aux allures de feuille de saule
  84. Ouvrage d'art en acier au TNP
  85. Un système constructif acier pour le collectif
  86. Une solution constructive complète à ossature acier pour petit collectif BBC
  87. Des bandes d'acier plates arment le béton et renouvellent le génie civil
  88. Nouveau matériau au sol : le parquet en acier
  89. Quand l'acier se fait mousser
  90. «Le métal séduit par sa richesse expressive»
  91. La construction métallique se grippe
  92. Les prix s’envolent, le BTP s’inquiète
  93. Les prix vont continuer à grimper
  94. Délais de paiement : l'accord dérogatoire "acier" enfin homologué
  95. Réparation des structures métalliques
  96. Structure acier : une réponse adaptée en zone parasismique
  97. L’Aquila : l’acier imperturbable
  98. Réhabilitation et cycle de vie : l’acier indéfiniment
  99. Thierry Van de Wyngaert :« L’acier donne son sens au projet »
  100. Des peaux « sur mesures »
  101. « Combiner durabilité et esthétique »
  102. La galvanisation moins énergivore
Equipement culturel -

Nîmes se prépare à recevoir sa toute nouvelle Scène de musiques actuelles (Smac) dont la livraison est prévue en juin. D’aspect futuriste, ce bâtiment à la géométrie complexe a nécessité de longs mois d’études et une organisation de chantier rigoureuse.

Soucoupe volante ? Silex taillé ? C’est un objet singulier qui abrite la future Scène de musiques actuelles (Smac) de Nîmes. Habillé de zinc et d’acier, percé par des ouïes d’aluminium, l’ouvrage dresse au-dessus du parvis une grande fenêtre rectangulaire soulevée par un porte-à-faux. « Nous avons cherché une forme puissante et dynamique, comme si l’énergie de la musique était assez forte pour pousser les murs et les projeter dans l’espace », explique Michel Bertreux, architecte. Pour traiter les contraintes acoustiques sans brider la liberté des formes, l’équipe de conception a découpé le bâtiment en deux sous- ensembles. Au centre, un jeu de boîtes en béton, disposées autour d’un patio, accueille les deux salles de concerts et les différents studios d’enregistrement et de répétition. Cet assemblage de volumes simples sert de socle à une charpente métallique qui supporte l’enveloppe extérieure et donne sa forme au bâtiment. L’intervalle entre ces deux strates abrite le hall d’accueil et les circulations. Il reçoit aussi l’ensemble des réseaux techniques, dont sont ainsi libérées les salles de concerts. L’enveloppe métallique présente une géométrie continue mais associe plusieurs matériaux. La partie arrière, qui constitue un simple bardage, est en bac acier nervuré. La partie avant, étanche à l’eau, est constituée de panneaux en zinc à joints debout montés sur des voliges en bois. « Le zinc permet une finesse de trait que nous n’aurions pas obtenue avec des tôles en acier », explique Rémi Tymen, architecte chef de projet. Les ouvertures percées dans cette peau intègrent des pare-soleil en aluminium.

Création de filières spécifiques

La mise au point de ces éléments, le plus souvent posés en porte-à-faux, a requis six mois d’études et a nécessité la création de filières spécifiques. La grande ouverture qui domine le parvis, un rectangle de 22 x 6 mètres, accueillera quant à elle une lentille translucide en ETFE maintenue sous pression. L’ouvrage a dû faire l’objet d’une Appréciation technique d’expérimentation (Atex), aucun avis technique ne décrivant la mise en œuvre d’un tel dispositif sur un plan vertical. Le traitement acoustique a exigé d’autant plus d’attention que la future Smac accueillera aussi des résidences d’artistes. Le principe d’isolation phonique retenu est celui de la boîte dans la boîte : une coque en plaques de plâtre contenue dans une enveloppe de béton. Dans la grande salle de concerts (1 200 places), deux à trois épaisseurs de BA 18 sont montées sur une ossature autonome, fixée aux murs par un système antivibratoire. Les joints de dilatation ont été transformés en joints de coupure acoustique. La salle est en outre dotée de deux charpentes indépendantes, l’une supportant la couverture, l’autre le faux plafond. Dans la salle de 400 places, la boîte intérieure est tenue par des portiques métalliques appuyés sur une dalle désolidarisée des murs. Les studios de répétition, soumis à une forte pression acoustique, sont dotés de deux planchers, dont l’un monté sur ressorts. La livraison du bâtiment est prévue pour juin 2012.

PHOTO - 609789.BR.jpg
PHOTO - 609789.BR.jpg - ©
PHOTO - 612887.BR.jpg
PHOTO - 612887.BR.jpg - © photos Edouard HANNOTEAUX
PHOTO - 609784.BR.jpg
PHOTO - 609784.BR.jpg - © TETRARC
PHOTO - 609779.BR.jpg
PHOTO - 609779.BR.jpg - © VILLE DE NÎMES
PHOTO - 609782.BR.jpg
PHOTO - 609782.BR.jpg - © VILLE DE NÎMES
DESSIN - 609785.BR.jpg
DESSIN - 609785.BR.jpg - © E²C Atlantique
PHOTO - 612888.BR.jpg
PHOTO - 612888.BR.jpg - © Edouard HANNOTEAUX
PHOTO - 609786.BR.jpg
PHOTO - 609786.BR.jpg - © gargini
PHOTO - 609778.BR.jpg
PHOTO - 609778.BR.jpg - © VILLE DE NÎMES
PHOTO - 609783.BR.jpg
PHOTO - 609783.BR.jpg - © TETRARC

Ce chantier complexe a imposé une organisation très rigoureuse car l’imbrication des tâches était telle que le moindre décalage pouvait se répercuter sur l’ensemble de la chaîne. Il a fallu beaucoup de plans de détails et un travail de synthèse important pour faire en sorte que chaque entreprise puisse intervenir en temps et en heure dans son secteur. Le découpage du chantier en quatre zones a permis d’avancer en évitant certaines interférences. Nous avions par ailleurs confié les plans d’exécution au maître d’œuvre, ce qui a facilité le déroulement du chantier.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : communauté d’agglomération Nîmes Métropole. Maîtrise d’œuvre : Tetrarc (architectes mandataires), Architecture & Technique (scénographe), Atelier Rouch (acousticien), CMB (économiste), E2C Atlantique (BET structure), Area (BET fluides), Area Canopée (BET HQE). Entreprises : SMB (gros œuvre), Castel & Fromaget (charpente métallique), Landragin (couverture), SM Gargini (serrurerie), Spie (lots techniques). Shon : 5 018 m 2 . Coût travaux : 13,5 millions d’euros HT.

Structure Un jeu de construction de 450 tonnes

L’enveloppe du bâtiment est soutenue par une charpente en acier de 450 tonnes, qui s’appuie au sol et sur la structure en béton. L’ouvrage, conçu sur un outil 3D, est un assemblage de plusieurs milliers de barres métalliques de sections et de longueurs différentes. « Nous sommes habitués à réaliser de grands ouvrages constitués d’éléments identiques, indique Adrien Fort, conducteur de travaux chez Castel & Fromaget. Ici, au contraire, chaque pièce est unique. En outre, la géométrie complexe de l’ouvrage impose de nombreux angles de découpe différents, ce qui peut générer des malfaçons. » « Nous avons essayé de définir le schéma mécanique le plus simple possible, explique de son côté Christian Labetoulle, ingénieur structure. Nous avons choisi d’utiliser des pièces bi-articulées, ce qui permet d’obtenir toutes les orientations voulues avec des éléments simples à fabriquer. Mais ces pièces doivent effectivement faire l’objet de découpes biaises selon un à deux, voire trois angles différents. L’autre difficulté est de les positionner dans l’espace. »

Ventelles Des ouïes d’aluminium

Six mois d’études ont été nécessaires pour mettre au point les ventelles d’aluminium qui habillent les ouvertures percées dans la façade. Montés sur des cadres, ces éléments, souvent posés en porte-à-faux, assurent la continuité de l’enveloppe tout en faisant fonction de brise- soleil. « Nous avons dû réaliser un gros travail d’étude pour prendre en compte les effets de résonance, calculer la charge apportée sur la charpente métallique et définir une méthodologie de pose adaptée, explique Pascal Lacosta, P-DG de l’entreprise Gargini. Il a fallu également créer des filières spécifiques pour fabriquer les profilés. Chaque barre a été débitée individuellement puis soudée en atelier pour former des assemblages de 300 kg. » Principalement présentes sur la façade avant du bâtiment, ces ventelles couvrent une surface totale de 1 400 m 2 .

Acoustique Isolation et pièges à son

Dans la grande salle de concerts (ci-dessous), la correction acoustique sera assurée par un grand rideau suspendu le long des parois latérales. « Une sorte de gaufrette d’environ 25 cm d’épaisseur qui gérera le son tout en participant au décor », précise Michel Bertreux, architecte. Ce dispositif, à la fois technique et architectural, associera différents matériaux tels que laine minérale, bois compressé ou textile d’habillage. « Nous jouons sur des épaisseurs et des densités variables pour obtenir une absorption du son sur une large bande de fréquence, explique Nicolas Albaric, acousticien. Il s’agit de maîtriser la réverbération mais sans la supprimer pour éviter d’avoir une salle sourde. » L’isolation acoustique des studios de répétition (ci-contre) est assurée grâce à deux planchers, dont l’un monté sur ressorts.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur