En direct

Acier : comment Spie optimise la performance énergétique des fours à arcs
La puissance des fours à arc électrique modernes est de l’ordre de 500 kW/t à 1 MW/t (excepté pour les aciers spéciaux) et un aciériste peut réaliser jusqu’à 7000 coulées par an. - © Spie

Acier : comment Spie optimise la performance énergétique des fours à arcs

le 13/07/2021  |  SpieMondeAcierInnovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Spie
Industrie
Monde
Acier
Innovation
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La division Industrie de Spie Industrie & Tertiaire développe sa solution Empere pour réduire la consommation énergétique de ces fours utilisés pour le recyclage de ferrailles, composants des principaux aciers utilisés dans la construction.

Issu de la filière ferraille (métaux de récupération provenant du recyclage des voitures ou des chantiers de bâtiment), l'acier majoritairement utilisé par le BTP pour ses poutrelles, ses profilés laminés, ses ronds à béton et autres armatures, a vu son prix exploser ces derniers mois.

Or 40% de son prix provient de la consommation de énergétique des fours à arcs électriques utilisés pour sa fabrication. 

Aujourd'hui, la puissance des fours modernes est de l’ordre de 500 kW/t à 1 MW/t (excepté pour les aciers spéciaux) et un aciériste peut réaliser jusqu’à 7000 coulées par an.

La maîtrise énergétique du procédé est donc un des principaux enjeux de la filiale de fabrication de l’acier.

 

Moindre consommation, meilleure productivité

 

Sollicité il y a plus de 30 ans par le centre de recherche de la sidérurgie française pour développer un produit permettant cette maîtrise,  Spie, le leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, a développé Empere, système qui permet de réduire la consommation énergétique et la consommation des matières (électrodes, réfractaire) et d'augmenter la productivité des fours à arcs.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Acier : comment Spie optimise la performance énergétique des fours à arcs

Votre e-mail ne sera pas publié

Josephjo

16/07/2021 23h:10

S'ils nous parlez de la quantité astronomique d'eau douce utilisé dans toutes ces industries !! Sachant que le stress hydrique est partout où przsque dans le monde. Et faut pas se fier aux fortes pluies de ces derniers temps. Cets ce qui peut arriver de pire. Trombes d'eau locale qui ne sont pas, ou pas suffisamment, absorbe par les sols. Nous ne faisons que gâcher ! Tout. Matières premières. Eau. Énergie. Maintenant c'est trop tard. Bande de nazes !

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil