En direct

Acier Bras de fer entre Mittal Steel et Arcelor
GRAPHIQUE - MN5332-ARCELOR.eps - ©

Acier Bras de fer entre Mittal Steel et Arcelor

THIERRY DEVIGE-STEWART |  le 02/02/2006  |  ConjonctureParisInternational (hors U.E)

Arcelor va-t-elle pouvoir résister à l’offensive de son concurrent Mittal Steel qui vient de lancer une offre publique d’achat sur l’entreprise européenne ? Une OPA hostile qui provoque la stupeur à Paris et au Luxembourg. En effet : Arcelor, entreprise luxembourgeoise issue de la fusion des trois sidérurgistes européens Usinor (France), Arbed (Luxembourg) et Aceralia (Espagne) commençait tout juste à tirer les bénéfices du regroupement et venait de lancer une OPA victorieuse sur le canadien Dofasco. L’OPA hostile du magnat indien de l’acier tombe donc au plus mauvais moment.

Arcelor, dirigée par Guy Dollé, et Mittal Steel, société familiale présidée par Lakshmi Mittal qui a son siège aux Pays Bas, revendiquent toutes deux le leadership mondial. Arcelor est bel et bien le leader incontesté de la sidérurgie puisque son chiffre d’affaires est 30 % supérieur à celui de Mittal Steel (voir tableau). Ce dernier est en revanche le premier en termes de production mais seulement le troisième en chiffre d’affaires, derrière le japonais Nippon Steel. Cette situation fait dire à Guy Dollé que le groupe néerlandais « ne joue pas dans la même cour qu’Arcelor » tout en résumant le fond de sa pensée en filant la métaphore cosmétologique : « Nous sommes le parfum. Ils sont l’eau de toilette ! ».

C’est donc naturellement que le conseil d’administration d’Arcelor a rejeté à l’unanimité la proposition de Mittal Steel en expliquant que les deux groupes « ne partageaient ni la même vision stratégique, ni le même modèle de développement, ni les mêmes valeurs ».

Un leader pour la construction. Depuis le début de la semaine, Mittal Steel justifie son OPA par la nécessité de « consolider l’industrie de l’acier pour réaliser un environnement d’exploitation durable ». Ce secteur demeure en effet relativement fragmenté, les parts de marché cumulées des deux acteurs ne dépassant pas les 10 %. Mittal Steel met aussi en avant l’intérêt que pourrait avoir ce rapprochement pour les clients et notamment la complémentarité de l’offre produit. Plus précisément dans le domaine de la construction, où l’ensemble détiendrait une position de tout premier plan, Mittal bénéficierait de toute l’expertise d’Arcelor tant sur les produits longs (poutrelles, palplanches, ronds à béton…) que plats.

Sur ce créneau, Arcelor s’est imposé depuis deux ans comme leader dans les produits à haute valeur ajoutée tels que les produits revêtus organiques et Aluzinc. Le sidérurgiste luxembourgeois a également procédé au lancement de nouvelles solutions constructives destinées à la toiture, aux façades et au logement résidentiel en structure légère.

De son côté, Mittal Steel possède un atout de taille : son autonomie en minerai de fer. Celle-ci, qui s’élève à 45 % (contre 20 % pour Arcelor), pourrait être décisive dans des marchés où le contrôle des matières premières est de plus en plus déterminant.

Un chevalier blanc ? A la suite de son refus, le conseil d’administration d’Arcelor a chargé la direction générale du groupe de lui présenter « toutes les actions et options » pour contrer l’OPA. Guy Dollé n’hésite donc plus à juger « possible » une alliance avec une entreprise du secteur pour barrer la route à Mittal Steel.

« Une telle opération me paraît difficile en Europe pour des questions de concurrence, mais davantage possible au niveau international », estime-t-il dans un entretien au journal « La Tribune ». La solution pourrait peut-être venir d’Asie puisque Guy Dollé et Akio Mimura, le président de Nippon Steel, devaient prendre leur petit-déjeuner ensemble le jeudi 2 février, en marge de la réunion trimestrielle de l’International Iron and Steel Institute.

Commentaires

Acier Bras de fer entre Mittal Steel et Arcelor

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur