L'Actu

« A votre santé » par Jean-Philippe Defawe

Imaginez la livraison d’un chantier arrosée au Champomy, un départ à la retraite au Coca, ou un gigot bitume au Perrier menthe… impensable n’est-ce pas ? Car c’est un fait : la consommation d’alcool au travail fait partie de la culture du BTP. D’ailleurs, c’est le constat que dressent 60% des DRH du secteur interrogés pour une enquête l’Institut national de prévention en santé (INPES).
Les sondeurs ont également questionnés les salariés. Dans la construction, qui est le secteur le plus touché, 7% d’actifs déclarent consommer de l’alcool au moins de temps en temps et 15% plus rarement. Des chiffres sans doute sous estimés.
Pour parfaire ce triste bilan, ajoutons que la toxicomanie au travail est jugée de plus en plus préoccupante pour 25% des salariés… et 36% des salariés du BTP.
Certains employeurs ont heureusement pris le problème à bras-le-corps. Vinci Construction a ainsi lancé une campagne pour sensibiliser ses salariés sur les risques de l’alcool et des drogues sur les chantiers. Autre initiative courageuse : le groupe Point.P a carrément interdit toute présence d’alcool dans ses locaux allant plus loin que la loi qui, en vertu d’un article de 1973 du Code du travail, tolère dans l’entreprise, la vin, la bière, le cidre… et même d’hydromel.

Jean-Philippe Defawe est rédacteur en chef du Moniteur-expert.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X