En direct

A Villeurbanne, l'Autre Soie panse le logement des plus démunis
Sur l’ancien site de l’IUFM, la rénovation de l’un des bâtiments patrimoniaux existants accueillera des logements sociaux. - © DESVIGNE CONSEIL

A Villeurbanne, l'Autre Soie panse le logement des plus démunis

EMMANUELLE N'HAUX |  le 06/11/2018  |  ArchitectureCultureRhôneEquipement culturel

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Architecture
Culture
Rhône
Equipement culturel
Valider

L'ancien site de l'IUFM va accueillir ce projet de ville inclusive.

L'ancien site de l'IUFM de Villeurbanne, encore propriété de l'Etat, accueillera à terme le projet de ville inclusive l'Autre Soie porté par le GIE Est Habitat (1), la Ville et le centre culturel œcuménique (CCO) de Villeurbanne et de la métropole de Lyon. Situé dans le périmètre du projet urbain du Carré de Soie, il conjuguera des logements réservés à des personnes en difficulté ainsi que des lieux dédiés à la culture et à l'économie sociale et solidaire. Ce programme, lauréat du troisième appel à projets européen Urban Innovative Actions, vient de se voir attribuer une subvention de 5 millions d'euros pour la période 2019-2021. « Ce prix récompense notre intuition que loger les plus modestes est une opportunité et une chance pour le développement des territoires », souligne Cédric Van Styvendael, directeur général d'Est Métropole Habitat.

Conduit par Dumetier Design, architecte en chef, l'Autre Soie développera 23 700 m² SP sur ce tènement de 3,5 ha. Parmi les 300 logements prévus, se côtoieront des HLM familiaux, un foyer de vie solidaire, des hébergements pour des sans-abri, une résidence sociale étudiante et des logements en accession sociale. Porté par le CCO, l'espace culturel de 3 000 m2 comprendra une salle de spectacle de 1 000 places, des studios d'artistes et un pôle numérique. Quelque 5 000 m& seront dédiés à l'économie. Des lieux partagés, une pépinière d'entreprises et des espaces de coworking seront ainsi présents sur le site. Le parc de 1,7 ha sera transformé en parc municipal par la Ville.

Occupation temporaire.

« La subvention européenne va nous permettre d'accélérer le projet en lançant des études préalables à rénovation d'un des bâtiments patrimoniaux existants qui accueillera des logements sociaux, indique Cédric Van Styvendael. Par ailleurs, une trentaine de modules d'habitat préfabriqués en bois pourront y être installés pour accueillir des familles le temps des travaux. » En attendant les livraisons - de 2021 à 2026 -, le site est occupé temporairement par une vingtaine de structures choisies à l'issue d'un appel à manifestation d'intérêt. Associatives pour la plupart, celles-ci sont regroupées en quatre pôles : laboratoire de la ville, ateliers (bois et numérique), arts & culture et inclusion. Un investissement de 75 millions d'euros sera nécessaire pour bâtir ce nouveau quartier.

(1) Alynea, Aralis, Est Métropole Habitat et Rhône Saône Habitat.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur