En direct

À Tours, l’Hôtel Goüin se refait une beauté
Restauration de l’Hôtel Goüin - © © Christophe Rambault - CG37
Evénement

À Tours, l’Hôtel Goüin se refait une beauté

jean-jacques talpin |  le 11/07/2013  |  ERPIndre-et-LoireFrance LoireBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

ERP
Indre-et-Loire
France
Loire
Bâtiment
Valider

Jeudi 11 juillet, les coureurs rejoignent Tours. Installé en plein cœur de la ville, le bâtiment Renaissance est célèbre pour sa façade qui va être restaurée, nettoyée et mise en valeur.

Près de la Loire, du nouveau tramway et au sein d’un quartier en pleine restructuration, l’Hôtel Goüin est un des rares vestiges de l’architecture Renaissance à Tours. Incendié et en partie détruit pendant la dernière guerre, le bâtiment accueillait modestement les richesses de la société archéologique avec moins de 15 000 visiteurs par an. Son propriétaire, le conseil général d’Indre-et-Loire, a donc décidé de lancer un chantier de réhabilitation, en cours depuis plusieurs mois et qui s’achèvera début 2014. « Il s’agit d’une pépite de l’histoire du Val de Loire qu’il faut requalifier » explique Sophie Coulon, directrice de la culture au conseil général. Au total deux millions d’euros sont investis dans ce chantier coordonné par Arnaud de Saint-Jouan, architecte en chef des Monuments historiques. Le chantier porte essentiellement sur la façade dont l’incendie de 1940 a cuit, coloré et fissuré les pierres qui s’écaillaient et dont le mortier des joints s’effritait. Le tuffeau va donc être débarrassé par microsablage ou laser des lichens et salissures. Le nettoyage du salpêtre est aussi réalisé par la pose de compresses d’eau déminéralisées. Les pierres de tuffeau sont ensuite consolidées avec du silicate d’éthyle afin de donner une nouvelle cohésion à l´épiderme de la pierre tout en en stoppant l’altération. Cette application qui renforce la dureté de la pierre sans modifier sa perméabilité ne touche que les zones pulvérulentes à l’exclusion des zones saines.

Carré des savoir-faire

Des pierres trop altérées sont ensuite remplacées par de nouvelles avec, en fin de chantier, la pose d’une patine pour harmoniser les différentes couleurs nées de l’incendie et des restaurations successives. Les travaux portent aussi sur la cour intérieure avec la réfection du pavage au sol afin d’éviter les infiltrations dans les caves. Des treillages seront aussi dressés sur les murs, une fontaine installée et la porte d’entrée remplacée par une grille pour rendre la façade visible de la rue.

Ouvert sur la rue et au public avec des panneaux pour présenter les différentes étapes, l’Hôtel doit aussi se préparer à de nouvelles missions. « On réfléchit encore à son devenir poursuit Sophie Coulon, ce ne sera pas un musée, peut être un lieu d’expositions temporaires, on y travaille en partenariat avec la ville ».L’Hôtel Goüin va ainsi s’afficher en complémentarité du futur centre d’art contemporain Olivier-Debré que ville et agglomération vont aménager juste à côté. L’Hôtel Goüin pourrait alors s’insérer dans le « carré des savoir-faire anciens et modernes de la Touraine » que représentera ce futur quartier.

A l'occasion de l'étape Tours>Saint-Armand-Montrond du 12 juillet, découvrez le chantier de mise en valeur des jardins du château d'Azay le Rideau.









BigMat dévoile son camion, épicentre du Rendez vous des experts.

    

Le camion BigMat
Le camion BigMat - © © BigMat




Pour pouvoir informer et former sur les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, le camion BigMat décline ses fonctions autour de 5 grands axes nécessaires pour permettre aux Pros de découvrir et se familiariser avec la mise en œuvre de nouveaux produits, de solutions innovantes, de démonstration et de vidéos, trouver les conseils et solutions techniques innovantes, rencontrer ses pairs, partager les préoccupations et les bonnes pratiques.

Un studio d’enregistrement qui fait office de Studio TV, photomaton : des interviews, témoignages en live d’experts, d’artisans, d’architectes, de personnalités de la région.

De l’interactivité : des écrans tactiles présenteront des modules didactiques, courts et ludiques rendant le discours pertinent, moderne et adapté en mettant professionnels et particuliers au coeur de la formation :

Le camion se transforme également en « salle de classe » pour une véritable montée en compétences : des journées de formation où les professionnels pourront apprendre, comprendre, interroger sur les nouvelles règlementations. Ces formations seront enregistrées et pourront être visualisées sur internet, en différé.

Le camion est également pensé comme un kiosque de consultation avec de la documentation pédagogique, des guides spécifiques et Catalogues BigMat, des industriels ou même de la presse spécialisée.

Enfin, un espace bar «lounge» et convivial permet de se rencontrer et partager entre professionnels : petits déjeuners, cocktails thématiques ou non seront organisés au sein du camion.

L’ensemble des moyens réunis par BigMat dans ce lieu mobile va également permettre de prendre le pouls au plus prêt du terrain et de mesurer les attentes et les perspectives d’amélioration. A ce titre, la borne interactive servira aussi à recueillir la satisfaction des invités lors du road-show et de parfaire discours et outils.

Vincent Chauvelin

Pour en savoir plus, venez découvrir le Tour de France des régions BigMat sur http://www.letourbigmat2013.fr



 Retour au Tour de France de la construction 2013

Commentaires

À Tours, l’Hôtel Goüin se refait une beauté

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil