Transport et infrastructures

A Toulouse, Systra et Arcadis prennent en main la troisième ligne de métro

Mots clés : Maîtrise d'ouvrage - Transport collectif urbain

Le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’ensemble des systèmes de la troisième ligne du métro toulousain vient d’être attribué à Systra et Arcadis.

 

Alors que se poursuivent les travaux sur la ligne A pour en doubler la capacité, le projet de troisième ligne du métro toulousain entre dans une nouvelle phase. Le syndicat mixte des transports en commun, Tisséo Collectivités, et la société publique locale Tisséo Ingénierie ont attribué le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) « Systèmes » de la ligne à Systra et Arcadis.

Ce contrat d’un peu plus de 15 millions d’euros porte sur « la définition de l’ensemble des systèmes de la ligne, des stations et du site de maintenance et de remisage », indiquent les deux groupes. Matériel roulant, automatismes de pilotage et de contrôle, systèmes de commande centralisée, portes palières, voie, alimentation électrique et équipement de maintenance compris.

 

Connaissance au niveau local

 

Les deux entreprises connaissent bien la métropole toulousaine et ses projets d’infrastructures de transports. Systra avait travaillé sur l’avant-projet de la ligne A du métro automatique, et a été maître d’œuvre des études préliminaires et des infrastructures de la ligne B. Sur le troisième chantier de métro, il a déjà réalisé les études préliminaires et a reçu un BIM d’argent en 2017 dans la catégorie « Projet d’infrastructure ».

Arcadis est intervenu sur les deux premières lignes dans le cadre des études préliminaires ou auprès des entreprises. L’ingénieriste s’est aussi chargé de la maîtrise d’œuvre du bus à haut niveau de service « Linéo 3 » et de l’extension de trois stations dans le cadre du doublement actuellement en cours de la capacité de la ligne A.

 

Des expertises sur d’autres chantiers de métro à valoriser

 

Par ailleurs, Systra et Arcadis comptent sur leur expérience acquise sur plusieurs chantiers de métro en France pour mener à bien ce projet. Le premier a obtenu une mission d’AMO Systèmes sur les lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express ainsi que plusieurs contrats de maîtrise d’œuvre sur la ligne 15 et les prolongements de la 4, de la 11, de la 12 et de la 14. Systra est par ailleurs maître d’œuvre dans le prolongement de la ligne B à Lyon.

Le groupe Arcadis est lui aussi très présent sur le Grand Paris Express. Il s’est vu confier avec le groupement Artémis le marché d’AMO globale des lignes 15, 16 et 17, ainsi que la mission d’AMO infrastructure et la maîtrise d’œuvre pour la ligne 18. Il est également maître d’œuvre du métro de Rennes.

La troisième ligne du métro de Toulouse, combinée avec la ligne Aéroport express pour former le « Toulouse aerospace express », est un chantier estimé à 2,4 Mds€ . Le tracé, dévoilé à l’été 2017, s’étend sur 27 km, de Colomiers, à l’ouest, à Labège, à l’est de la métropole. Chaque jour, 200 000 passagers devraient emprunter cette nouvelle ligne, considérée comme stratégique.

Mise en service en 2024, elle doit améliorer la connexion entre l’aéroport de Toulouse Blagnac et la gare Matabiau et desservira les trois principaux pôles d’emploi de l’agglomération. Les travaux doivent débuter fin 2019-début 2020.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X