En direct

A Toulouse, Ségolène Royal donne une leçon de prévention des risques d’inondations
Conçus par W-Architectures, les nouveaux locaux du service central d'hydrométéorologie et d'appui à la prévision des inondations (Schapi) ont été inaugurés le 23 février par la ministre de l'Ecologie. - © © Schapi

A Toulouse, Ségolène Royal donne une leçon de prévention des risques d’inondations

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 23/02/2015  |  Sécurité et protection de la santéHaute-GaronneArchitectureEquipement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Sécurité et protection de la santé
Haute-Garonne
Architecture
Equipement
Valider

La ministre de l’Ecologie a profité de l’inauguration des nouveaux locaux du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi), le 23 février à Toulouse, pour préciser la politique du gouvernement en matière de prévention des risques d’inondations.

C’est dans les nouveaux bureaux du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi), inaugurés en sa présence le 23 février sur le site Météopole à Toulouse, que la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a rappelé un certain nombre de mesures visant à informer plus efficacement les Français sur les risques d’inondations, mais aussi à accroître leurs réflexes de vigilance à l’égard des crues.

Pour la ministre, qui s’est souvenue de l’absence de sirènes dans les villages lors de la tempête Xynthia en 2010, il faut en effet «développer la culture de la prévention des risques pour ne pas être pris par surprise». Précisant que 17 millions de Français habitent dans les zones inondables, elle a insisté sur «l’importance de bien informer», l’objectif étant «de ne plus subir mais d’anticiper».

Vigicrues

A ainsi été officiellement lancée la marque Vigicrues, qui regroupe l’ensemble des informations de prévision des crues de la direction générale de la prévention des risques, du Schapi et des services déconcentrés de l’Etat. Parmi les autres annonces figure la création d’un groupe de travail chargé d’élaborer un «référentiel de vulnérabilité», qui apportera, dès 2015, aux collectivités, acteurs économiques et citoyens des premiers éléments et critères pour apprécier leur exposition aux risques et des mesures opérationnelles pour la réduire.

Par ailleurs, parce que les réseaux (transports en commun, énergie, télécommunication, etc.) sont, eux aussi, sensibles à ces risques, la ministre de l’Ecologie compte réunir bientôt les opérateurs pour «accélérer leur mobilisation à la préparation des crues».

Le bâtiment en ossature béton comprend un vaste hall central.
Le bâtiment en ossature béton comprend un vaste hall central. - © © Schapi

Bâtir en terrains inondables constructibles

Faisant référence au Grand prix d’aménagement «Comment mieux bâtir en terrains inondables constructibles» lancé le 16 janvier 2015, Ségolène Royal a, enfin, confirmé «l’appel à concours sur l’urbanisme pour autoriser les étages supplémentaires, encourager les constructions sur pilotis, ... ».

La ministre a aussi donné instruction aux préfets de sensibiliser les populations: «Dans toutes les communes, quartiers et entreprises exposés, il faut l’organisation d’une répétition d’un événement de crise lié aux inondations pour qu’il n’y ait pas de panique», a-t-elle ajouté invitant les populations à risques à s’équiper des «kits d’attente des secours».

Complémentarité

La passerelle, qui relie le centre national de prévision (CNP) de Météo France et le Schapi, symbolise cette volonté d’efficacité en favorisant la complémentarité des disciplines entre météorologie et hydrologie.
Une passerelle relie le Schapi au centre national de prévision (CNP) de Météo France. - © © Schapi

La passerelle, qui relie le centre national de prévision (CNP) de Météo France et le Schapi, symbolise cette volonté d’efficacité en favorisant la complémentarité des disciplines entre météorologie et hydrologie. «Lors du concours organisé en 2011 pour créer les nouveaux locaux du SCHAPI, nous avions demandé un bâtiment d’un étage pour permettre la proximité avec le CNP hébergé dans un bâtiment limitrophe. D’ailleurs, les prévisionnistes du Schapi travaillent aux côtés des agents du CNP dans la même salle», précise Isabelle Leleu, directrice adjointe du Schapi.

Les 32 agents du service à compétence nationale, créé en 2003, sont désormais abrités dans un nouveau bâtiment dessiné par l’agence toulousaine W-Architectures. «Nous avons retenu leur projet, car il était sobre dans sa forme et très convivial avec un grand hall permettant les échanges», précise Emmanuelle Mauchrétien, secrétaire générale du Schapi. Alliance de matériaux bruts et naturels, le bâtiment se caractérise en effet par ses murs en béton brut apparent, ses fenêtres de toute hauteur faisant entrer la lumière naturelle et le parquet en bois du hall central.

Maitrise d’ouvrage: Schapi, maitre d’ouvrage; DDT31, conducteur d'opération.

Maitrise d’œuvre: W-Architectures, [vboinchet & Architectes Associés], architecte mandataire; Betce, BET TCE; Ligne, consultant environnemental; Alayrac, économiste; CRX, OPC.

Surface: 1 644 m2 Shon.

Coût des travaux: 2,85 millions d'euros HT.

Calendrier: concours, 2010; études, de juin 2011 à juillet 2012; travaux, de janvier 2013 à septembre 2014.

Le Schapi

Face à la menace des «orages cévenols» et des crues torrentielles, le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations a été créé en juin 2003. Rattaché à la Direction de l’eau du ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, il est implanté à Toulouse pour favoriser les synergies avec Météo-France et les équipes scientifiques qui y sont rassemblées. Il réunit des experts en météorologie et en hydrologie. Ses principales missions consistent à venir en appui aux services de prévision des crues au niveau national ainsi qu’à assumer une veille hydrométéorologique 24 heures sur 24 localisée sur les bassins rapides. Il publie de l’information à destination du public sous la forme d’une carte de vigilance inondation.

Commentaires

A Toulouse, Ségolène Royal donne une leçon de prévention des risques d’inondations

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur