En direct

A Sarrancolin, l'espace public du centre médiéval revalorisé
Pavage à Sarrancolin - © © Michel Giron Architecte
Evénement

A Sarrancolin, l'espace public du centre médiéval revalorisé

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 07/07/2013  |  AménagementArchitectureEnvironnementIlle-et-VilaineAriège

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Architecture
Environnement
Ille-et-Vilaine
Ariège
Hautes-Pyrénées
France entière
Santé
Technique
Valider

L’étape du 7 juillet, reliant Saint-Girons à Bagnères de Bigorre, passe à quelques kilomètres de Sarrancolin, village des Hautes-Pyrénées. Sarrancolin a profité des travaux d'assainissement pour requalifier les rues de son centre bourg. L'architecte Michel Giron a notamment proposé de structurer l'espace en rétablissant le réseau des rigoles mises en œuvre par les moines bénédictins au X° siècle, lesquelles alimentaient dans le passé la moindre parcelle pour les besoins du jardin de chacun.

Il y a quelques jours encore, la Barbacane et les ruelles basses du village médiéval de Sarrancolin dans les Hautes-Pyrénées baignaient dans l'eau suite aux inondations qui ont touchées en juin cette partie du sud-ouest de la France. Les cyclistes du Tour de France devraient passer à proximité lors de l'étape entre Saint-Girons (Ariège) et Bagnères de Bigorre (Hautes-Pyrénées). L'ancienne place-force et siège d'un prieuré bénédictin est en effet située aux portes de la Vallée d'Aure, entre le col de Peyresourde et celui de l'Aspin, deux grands cols mythiques du tour de France. Egalement située au pied de la confluence de deux « nestes » qui se réunissent pour se jeter ensuite dans la Garonne , elle a longtemps tiré toute sa richesse de cette eau et de celle d'une source. C'est cette eau qui a été mise en scène lors de travaux qui ont permis de conjuguer mise aux normes du réseau d'assainissement et réfection des ruelles. «A l'occasion de travaux d'assainissement, il a fallu remettre à niveau tous les revêtements de surface. Nous avons voulu en profiter pour requalifier les lieux et retrouver les rues médiévales.

 

Un traitement différencié selon les espaces  

Porte Sainte-Quitterie (Sarrancolin)
Porte Sainte-Quitterie (Sarrancolin) - © © Michel Giron Architecte

L'architecte nous a proposé de structurer l'espace en ouvrant les rigoles et de s'en servir comme éléments structurants entre le piéton et l'automobiliste », explique Robert Marquié, le maire de Sarrancolin. A ainsi été recréé le long des maisons le réseau de rigoles qui alimentaient dans le passé la moindre parcelle pour les besoins du jardin de chacun. « Un budget limité à 382 000 euros HT nous a conduit à faire des choix stratégiques qui n'enlèvent pas l'âme du projet. J'ai ainsi hiérarchisé les espaces pour les traiter de façon différenciée : revêtement bitumineux classique pour la chaussée, « calade » en galets de rivière pour des transversales, pavés en grès pour marquer des croisements de rues formant placettes, le passage sous la porte Sainte-Quitterie, le parvis d'une maison remarquable... Le granit a servi à structurer tout ce qui véhicule l'eau, les caniveaux et les rigoles », raconte l'architecte Michel Giron, qui a également joué sur les couleurs avec du grès ocres, du jaune au brun, du granit gris et beige, dans un patchwork de couleurs.

 

Du marbre local pour ce village médiéval millénaire

Fontaine en marbre (Sarrancolin)
Fontaine en marbre (Sarrancolin) - © © Michel Giron Architecte

Le marbre extrait des carrières de Sarrancolin, connu pour orner le Petit Trianon ou l'opéra Garnier, est une autre richesse mise en avant. Il est utilisé pour les seuils de porte de toutes les maisons qui franchissent les rigoles, les vasques, la fontaine, les abreuvoirs,... Le parvis de la mairie a été aplani pour traiter l'accessibilité aux handicapés et a reçu un blason en granit pour lier la fontaine dans l'axe de sa façade principale. Une bande sanitaire respirante en béton de calcaire posée le long des maisons et une quinzaine d'arbres plantés ainsi qu'un mur végétalisé complètent le dispositif destiné à donner un aspect cohérent et sans fioriture à l'espace urbain dans le village médiéval millénaire, porte d'entrée pour les trois cantons qui constituent le Pays d'art et d'histoire des Vallées d'Aure et du Louron. Tout ce travail de précision a été réalisé par l'entreprise Mur dirigée par Patrice Mur, enfant du pays : « En tout, nous avons traité 8 000 m2 de superficie. Autant que possible, nous avons recyclé les matériaux, par exemple, les galets des revêtements d'origine. En plus de ce travail, nous avons aménagé le réseau hydrique des rigoles par un bassin qui capte l'eau de la source», précise Patrice Mur.

A l'occasion de l'étape Saint-gildas-des-Bois>Saint-Malo du 9 juillet, découvrez la restauration du Pont tournant de Redon









Jean-Pierre Camozzi : « BigMat vise le leadership du négoce indépendant »

    

Jean-Pierre Camozzi
Jean-Pierre Camozzi - © © Zepros métiers bati




Elu en janvier dernier pour trois ans à la présidence du conseil de surveillance de BigMat, Jean-Pierre Camozzi, symbolise la nouvelle ambition du groupement. « Ma nomination, marque à la fois la fin d’une période de réflexions au sein du groupement et la volonté de donner à la gouvernance la stabilité et la pérennité nécessaires à la conduite du Plan stratégique 2017», souligne ce négociant enraciné dans son Sud-Ouest natal. L’homme qui pilote une douzaine points de vente et quelque 160 collaborateurs a incontestablement la stature pour mener à bien les deux missions confiées par le directoire de BigMat : positionner l’enseigne et animer la vie de l’adhérent au sein du groupement. « Dans un premier temps, il a fallu déterminer les forces et faiblesses du groupement en impliquant les adhérents eux-mêmes, à travers un questionnaire auquel ils ont massivement répondu », raconte Jean-Pierre Camozzi en révélant que ce travail a permis de faire émerger une culture et des valeurs communes à l’ensemble des membres du réseau. Ce fonds partagé constitue un atout décisif pour mener à bien l’amélioration de la visibilité de l’enseigne et la coordination des spécialités de BigMat.

« Parallèlement à cette démarche, ajoute Jean-Pierre Camozzi, nous avons lancé une enquête d’opinions auprès de nos clients afin de mieux connaître leur typologie et leurs attentes ». Les informations  recueillies ont permis à BigMat de bâtir une stratégie basée sur l’accompagnement des professionnels (notamment pour les aider à appréhender l’évolution des normes réglementaires) et le renforcement de l’expertise des vendeurs pour le conseil aux particuliers. « En développant notre Plan stratégique 2017,  notre enseigne s’engage dans un processus qui doit à terme, c’est-à-dire dans cinq ans, nous hisser au leadership des négoces indépendants », observe Jean-Pierre Camozzi.

Ce dernier a une vision très claire du rôle que chaque maillon de la chaine est appelé à jouer dans le développement du réseau. « Le conseil de surveillance tiendra son rôle dans le contrôle de l’application de la stratégie proposée par le directoire. Celui-ci, présidé par Joël Armary veillera à mettre en application cette stratégie. Les adhérents seront acteurs de ce plan par la participation aux réunions, l’implication dans les comités opérationnels, la remontée des informations et enfin par l’application des orientations. Il ne dépend plus que de nous tous adhérents d’aller au bout de cette ambition commune « Avoir le meilleur groupement avec BigMat », conclut Jean-Pierre Camozzi.

Pour en savoir plus, venez découvrir le Tour de France des régions BigMat sur http://www.letourbigmat2013.fr



 Retour au Tour de France de la construction 2013

Commentaires

A Sarrancolin, l'espace public du centre médiéval revalorisé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur