En direct

A Saint-Malo, le rêve du Sémaphore se brise sur l'enquête publique
Le principe du socle mixte sera conservé mais l’émergence sera réduite de 55 mètres à environ 26 mètres. - © A/LTA / MATHIEU LAPORTE

A Saint-Malo, le rêve du Sémaphore se brise sur l'enquête publique

Jean-Philippe Defawe |  le 31/01/2019  |  Ille-et-VilaineUrbanismeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ille-et-Vilaine
Collectivités locales
Urbanisme
Architecture
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Mais qu'est donc devenu l'esprit corsaire de la ville ? Ce devait être le signal urbain d'une nouvelle centralité à l'échelle de l'agglomération, mais le projet de construction du Sémaphore, une tour de 17 étages et 55 mètres de haut près de la gare, a été abandonné. Ainsi en a décidé Claude Renoult, maire de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), après l'avis défavorable d'une enquête publique qui s'est tenue du 24 septembre au 24 octobre.

Rien n'obligeait le maire à suivre les conclusions de la commissaire enquêtrice, Michèle Philippe (lire aussi page 23) . « Cet [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

A Saint-Malo, le rêve du Sémaphore se brise sur l'enquête publique

Votre e-mail ne sera pas publié

acrouan

03/02/2019 19h:01

Ceux qui n’ont pas voulu du Sémaphore sont certainement les descendants de ceux qui ne voulaient pas la Tour Eiffel ! Triste bien sûr dans un pays qui a tant de chômeurs...Et que cela aurait été beau Saint-Malo vu du ciel.

Votre e-mail ne sera pas publié

habiterdemain

21/06/2019 14h:36

c'est desespérant de voir l'abandon d'un tel projet immobilier - de voir la region Bretagne et grand ouest sans ambition , dixit Notre Dame des Landes , dixit la moindre audace architecturale même pour 55 m en ville !!!. L'habitat Breton est figé et bridé dans le passé .Le problème n'est-il pas l'âge des élus et decideurs et de leur non renouvellement .

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur