En direct

A Saint-Cyr-l’Ecole, une démonstration d'agriculture sur friches

M-D.A |  le 05/09/2014  |  BâtimentFrance YvelinesArchitectureTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Bâtiment
France
Yvelines
Architecture
Technique
Valider

D’un ancien dépôt de terres de chantiers, le groupement d’entreprises Les Fermes en villes a fait surgir des cultures maraîchères. Sur 3,5 ha, ce site expérimental a été inauguré le 4 septembre. Alors qu'il livre ses premières récoltes, il a surtout vocation à être dupliqué.

Dans les Yvelines, le terrain surplombe l’autoroute A12. Et pour cause, à Saint-Cyr-l’Ecole, ce petit plateau a commencé à se former à partir de la fin des années 1940, par entassement des terres venues du chantier de l’infrastructure routière ainsi que celui d’une station d’épuration. Mais à la fin des années 1990, le terrassier propriétaire du terrain l'a laissé à l’abandon, le livrant à diverses activités plus ou moins licites. S'est alors posée la question de l’avenir de ce délaissé aux terres infertiles.

Alors que la question de l’agriculture urbaine trotte dans bien des esprits, les Fermes de Gally, une entreprise de productions agricoles et paysagères implantée à proximité, ont racheté le terrain en 2012 et le met à disposition de l’association le Vivant et la Ville, qui rassemble 25 sociétés du monde de l’environnement, du paysage et de l’urbanisme. L’îlot est dès lors destiné à faire la démonstration qu’une production maraîchère est possible, y compris sur ce site improbable. Le projet piloté par Les Fermes en villes, un groupement d’entreprise formé par, évidemment, les Fermes de Gally mais aussi Veolia, Hydrasol et Sol paysage.

Un site modèle

Le site a depuis été défriché et sa surface aplanie, notamment grâce à des terres récupérées sur le chantier de réaménagement de la station d’épuration voisine. Enfin, au début de cette année, les cultures ont pu être lancées, grâce à des techniques de culture hors sol. Inauguré hier, 4 septembre, ce démonstrateur d’agriculture urbaine, premier du genre en Ile-de-France et même probalement en France, produit des fraises, des framboises et des tomates. A côté de cette exploitation professionnelle, une partie du site est occupée par un jardin pédagogique. Et l’an prochain, des jardins familiaux seront ouverts à la location.

« Surtout, ce lieu doit être un modèle, affirme Xavier Laureau, directeur général du groupe Gally. Ce démonstrateur a vocation à être dupliqué et nous pourrons partager notre expertise ». Pour Marie-Christine Huau, directrice de projets chez Veolia, il y a là un fort enjeu d’aménagement. « Ce type exploitation, dont la conception souple peut être une solution pour réemployer à court ou moyen terme des délaissés urbains. En effet, tout ceci est démontable et donc peut s’implanter sur un terrain où, dans le futur, on pourrait envisager une construction. »

Commentaires

A Saint-Cyr-l’Ecole, une démonstration d'agriculture sur friches

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil