En direct

A Rezé, les enfants du Corbu pourraient être privés d’école
Ecoliers dans l’unité d’habitation de Le Corbusier à Rezé - © © Collectif des parents d’élève du Corbusier

A Rezé, les enfants du Corbu pourraient être privés d’école

Jean-Philippe Defawe, Responsable de la rédaction ouest et centre |  le 30/05/2013  |  Loire-AtlantiqueArchitectureEducationFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Loire-Atlantique
Architecture
Education
France entière
Valider

C’est l’unique école encore en fonctionnement sur le toit d’une des quatre unités d'habitation construites en France par Le Corbusier. Mais son avenir est incertain. Les parents d’élèves de la Maison Radieuse redoutent la fermeture d’une classe, voire de l’école.

Depuis 1955, cette école maternelle accueille les enfants du Corbu et de quelques rues aux alentours au sein d'un parc de six hectares. Elle dispose de deux grandes classes lumineuses, d'une salle de motricité, d'une bibliothèque, d'une salle de sieste et d'une grande cour. Les effectifs sont réduits : cette année, 41 enfants entre 2 et 6 ans sont accueillis au sein de deux classes.

Pourtant malgré ces qualités d’accueil et malgré les avantages liés à des effectifs dont tous les parents et tous les enfants rêvent, cette école ne déroge pas à la règle de l'Education nationale. Une possible fermeture de classe, voire d'école, alarme parents d'élèves et habitants de ce monument historique dont l’école est une composante majeure, nécessaire à la vie de ce village vertical, surtout depuis la fermeture d’un bureau de Poste en 2002.

Fermeture de classe

La mairie et l'inspection académique se veulent rassurant sur le maintien de deux classes pour la rentrée 2013. Mais les parents d’élèves s’inquiètent. « La défection d’un seul élève permettrait à l’éducation nationale de fermer une classe », s’alarme Stéven Aoustin, au nom des parents d’élèves. Et cet architecte de préciser que « les projections d’effectifs pour les années scolaires suivantes ne permettent pas d’être plus optimiste puisque pour la rentrée 2014, c’est une fermeture de classe qui se profile », ajoute-t-il en pointant les risques d’une fermeture de l’école, notamment car il n'existe pas d'école maternelle avec une classe unique en Loire-Atlantique.

Pour garantir la pérennité de l’école, le collectif des parents d’élèves liste des solutions simples : élargissement du périmètre pour soulager les classes surchargées dans d'autres écoles pourtant en proximité, favoriser la scolarisation des enfants dès deux ans, accepter les demandes de dérogation vers l'école Le Corbusier (« la mairie s’est montrée oralement favorable », assurent-ils) et l’organisation d’un accueil des enfants dans le hall du rez-de-chaussée de l’immeuble pour faciliter la montée vers les classes.

Pour sensibiliser les habitants du quartier et inviter les parents qui souhaitent inscrire leurs enfants au Corbu à découvrir le charme de cette école atypique, une journée porte ouverte est organisée le samedi 8 juin, de 10h à 12h30.

Commentaires

A Rezé, les enfants du Corbu pourraient être privés d’école

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur