A Paris, les Mille arbres ne pousseront pas au-dessus du périphérique

La cour administrative d'appel de Paris a confirmé jeudi 6 octobre l'annulation des permis de construire délivrés pour des bâtiments sur des dalles recouvrant le boulevard périphérique à proximité de la porte Maillot.

Partager
A Paris, les Mille arbres ne pousseront pas au-dessus du périphérique

C'était l'un des projets emblématiques de la consultation "Réinventer Paris" : une « forêt habitée » enjambant le Périphérique porte Maillot, composée de 127 logements, 27 589 m2 de bureaux, un hôtel Quatre étoiles, une gare routière, deux crèches totalisant 60 berceaux, une maison de la biodiversité gérée par la Ligue pour la protection des oiseaux...
Et 1000 arbres, répartis sur 15 niveaux, scandés par deux parcs, l’un au sol et l’autre au huitième étage, aménagé en jardin terrasse.

Lancé en 2016, le projet Mille Arbres mené par La Compagnie de Phalsbourg a subi un coup d'arrêt brutal jeudi 6 octobre : la cour administrative d'appel de Paris a en effet confirmé l'annulation prononcée par deux jugements du tribunal administratif de Paris du 2 juillet 2021, des permis de construire délivrés en 2019 par la Ville de Paris à la SNC Paris Ternes Villiers et à la société civile de construction-vente Mille Arbres.

La cour a considéré "que le déplacement des polluants issus de la circulation automobile à l'entrée et à la sortie des tunnels créés par les projets entraînera, en particulier, une augmentation de la concentration de dioxyde d'azote aux alentours", et qu'"aucune des techniques envisagées par les constructeurs n'apparaît de nature à limiter la pollution et atténuer les risques qui en résultent".

Pour les trois associations à l'initiative de la procédure, c'est une "victoire" qui va avoir des "répercussions sur tous les projets prévus le long du périphérique et dans les zones polluées", a réagi auprès de l'AFP Christine Nedelec, présidente de France Nature Environnement (FNE) Paris, l'une d'entre elles.

De son côté, la Ville a pris "acte de cette décision", a réagi pour l'AFP le cabinet du premier adjoint Emmanuel Grégoire, qui "prendra le temps, dans les semaines à venir, de voir les suites à donner" à ce dossier.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil