En direct

A Paris, le tunnelier du projet Eole achève sa course
Le 15 février, le tunnelier Virginie a atteint sa destination, le puits Pasquier, dans le quartier Haussmann-Saint-Lazare, à Paris. Cette arrivée marque l’achèvement du tunnel du projet Eole. - © Direction du projet Eole - SNCF Réseau

A Paris, le tunnelier du projet Eole achève sa course

Nathalie Moutarde (Bureau Grand Paris - Ile-de-France du Moniteur) |  le 17/02/2022  |  ParisTunnelierEoleBouygues travaux publicsGrand Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
Travaux publics
Tunnelier
Eole
Bouygues travaux publics
Grand Paris
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Une étape importante a été franchie le 15 février sur le chantier du prolongement du RER E vers l’ouest avec l’arrivée du tunnelier Virginie à Haussmann-Saint-Lazare, dans le centre de Paris. Les 8 km de tunnel du projet, dont deux creusés en traditionnel, sont désormais achevés.

Parti en février 2019 du puits Gambetta à Courbevoie (Hauts-de-Seine), le tunnelier Virginie a achevé sa course de 6,1 km à Haussmann-Saint-Lazare, dans le centre de Paris, le 15 février. La machine a d’abord traversé la Seine pour rejoindre Neuilly-sur-Seine avant d’arriver dans la future gare Eole à la Porte Maillot, puis de passer sous l’avenue de la Grande-Armée, l’avenue de Friedland, puis sous le boulevard Haussmann.

Plus gros tunnelier d’Ile-de-France

Avec ses 11 m de diamètre, ses 90 m de long, son poids de 2 500 tonnes, Virginie, plus gros tunnelier d’Ile-de-France, a progressé en moyenne de 10 à 15 m par jour, à une profondeur de 35 m. Quelque 25 000 voussoirs formant 3 200 anneaux ont été posés.

Le percement de cet ouvrage souterrain a été réalisé par le groupement Bouygues Travaux publics (mandataire), DTP Terrassement, Razel-Bec, Sefi-Intrafor, Eiffage TP et Eiffage TP Fondations. Attribué en avril 2016, le marché de 460 millions d’euros inclut aussi la construction de la gare à la Porte Maillot. Avant même l’arrivée du tunnelier, l’équipement de la nouvelle infrastructure a démarré : pose des voies, des équipements de sécurité et de signalisation, début des aménagements de second œuvre.

Sur le même sujet La gare Eole jongle avec les contraintes

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

A Paris, le tunnelier du projet Eole achève sa course

Votre e-mail ne sera pas publié

Curieux

19/02/2022 20h:47

Et comment sort-on cet énorme tunnelier, une fois qu'il est à Haussmann et qu'il ne peut rebrousser chemin ? un article sur ce sujet et ces grosses machines qui sont en train de creuser partout en IdF (et ailleurs) serait intéressant

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil