En direct

A Paris, la place de la République s'ouvre aux piétons
Le miroir d'eau de l'esplanade piétonne - © © Clément Guillaume

A Paris, la place de la République s'ouvre aux piétons

Aline Gillette |  le 17/06/2013  |  EtatParisArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Etat
Paris
Architecture
Valider

Après un an et demi de travaux, la nouvelle place de la République, à cheval entre les IIIe, Xe et XIe arrondissements de Paris, a été inaugurée dimanche 16 juin en présence du maire Bertrand Delanoë et de nombreux élus. Cette opération emblématique est livrée quelques jours avant sa comparse le long de la Seine : la piétonisation de 2,3 km de berges rive gauche.

Bertrand Delanoë en avait fait une promesse de campagne en 2008. La place de la République, jusqu’alors un nœud de circulations complexe et encombré, devait devenir «une grande place populaire du XXIème siècle, appropriable par les piétons et dotée de grands espaces».

Confié en 2010 à l’agence TVK (Pierre-Alain Trévelo et Antoine Viger-Kohler, lire leur portrait), le réaménagement de ces 3,7 hectares, soit 280 sur 120 mètres, se distingue par un parti-pris fort. Tout le côté nord a été fermé à la circulation, à l’exception des bus et taxis. Seul le sud reste carrossable, pour une traversée est-ouest. A la place de l’ancien giratoire, une esplanade piétonne de 2 ha enveloppe désormais les deux tiers de l’espace. Elle offre des usages variés, avec un miroir d’eau (270 m²), des plateaux formés d’emmarchements permettant de s’asseoir, de nouveaux arbres d’alignement et du mobilier (chaises et tables amovibles). La monumentale statue, haute de 9,5 mètres, a été rafraîchie, perdant ses graffitis et retrouvant sa blancheur. Seule structure permanente, le café « monde et médias », petit pavillon préfabriqué à l'ouest de l'esplanade, sera achevé le 18 juillet (1).

Vue depuis le côté est
Vue depuis le côté est - © © Clément Guillaume

« Gagner de l'espace sur les voitures »

Bilan de l’opération : on passe de 70% d’espaces circulés à 60% d’espaces piétons. « Ma plus grande récompense ce matin, c'est de voir les enfants de Paris qui sont déjà les propriétaires de leur place, de leur République », s’est réjoui Bertrand Delanoë lors de l’inauguration dimanche. Présente également,  Anne Hidalgo, première adjointe au maire en charge de l’urbanisme et candidate à sa succession, a affirmé sa volonté de «continuer à gagner de l’espace sur les voitures». Dans le cadre de sa campagne, elle promet ainsi d’étudier le réaménagement d’autres grandes places, comme Bastille et Nation.

Le réaménagement de la place de la République, d'un montant initial prévu de 17,5 millions d'euros, aura finalement coûté 24 millions d'euros à la Ville de Paris (dont 12 millions d’euros TTC pour la maîtrise d'oeuvre et les travaux).

(1) Pour en savoir plus, retrouvez notre article et notre portfolio en ligne.

Commentaires

A Paris, la place de la République s'ouvre aux piétons

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil