En direct

A Paris, l’Etat expérimente l’autoconsommation électrique
Les panneaux photovoltaïques installés sur le toit de de la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) d’Ile-de-France - © DRIEA/GOBRY

A Paris, l’Etat expérimente l’autoconsommation électrique

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 23/01/2014  |  ParisEtatEnvironnementTechniqueSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Paris
Etat
Environnement
Technique
Santé
Valider

La direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement d’Ile-de-France expérimente, avec quatre entreprises du pôle de compétitivité S2E2, un principe d’autoconsommation électrique avec stockage pour l’éclairage de quelques-uns de ses bureaux, situés rue Miollis, à Paris. Le démonstrateur, baptisé «Lumiollis», doit être inauguré le 24 janvier par Philippe Martin, ministre de l’Ecologie.

Le 24 janvier, Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, doit inaugurer «Lumiollis», démonstrateur innovant de gestion intelligente de l’énergie, implanté dans les locaux de la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) d’Ile-de-France, rue Miollis (XVe arrondissement). Ce dispositif permet d’éclairer quelques bureaux par autoconsommation électrique à partir de l’énergie solaire. Cette expérience est la première à voir le jour dans le cadre du plan «Administration exemplaire».

Le démonstrateur inclut une production électrique à partir de 26 m2 de panneaux solaires photovoltaïques installés sur le toit du bâtiment concerné, un stockage utilisant des batteries Lithium-ion associé à une gestion intelligente de la charge/décharge et la pose de 80 luminaires LED basse consommation dans les bureaux servant de support à l’expérimentation, situés au quatrième étage. L’éclairage s’adapte aux conditions de présence du personnel et de la luminosité existante. Objectif attendu: une réduction de la consommation de 75% (de 30 000 KWh par an à 7 000 KWh par an) et une production locale de 4 KWc couvrant 65% des consommations d’éclairage. Lorsque celle-ci sera insuffisante, le réseau EDF prendra le relais.

Pôle de compétitivité S2E2

L’expérience est menée par la DRIEA avec quatre entreprises adhérentes du pôle de compétitivité Sciences et systèmes de l’énergie électrique (S2E2): Ainelec, conceptrice des convertisseurs d’énergie intelligents; easyLi pour les systèmes de batterie au Lithium dédiés au stockage d’énergies renouvelables ; Neolux pour le développement et l’installation des solutions d’éclairage à base de LED et Revame, qui accompagne la mise en œuvre de solutions novatrices pour la gestion intelligente du bâtiment.

Ce principe d’autoconsommation électrique avec stockage devrait servir de modèle pour une diffusion plus large sur d’autres sites de l’Etat et/ou à destination du parc privé.

Commentaires

A Paris, l’Etat expérimente l’autoconsommation électrique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur