En direct

A Nice, la Métropole lance un PPP pour sa future plate-forme agroalimentaire et horticole
Le secteur de la Baronne sur la commune de la Gaude où est prévue l’implantation de la future plateforme agroalimentaire et horticole. - © © EPA Plaine du Var

A Nice, la Métropole lance un PPP pour sa future plate-forme agroalimentaire et horticole

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 13/05/2015  |  NiceAlpes-MaritimesArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Nice
Alpes-Maritimes
Architecture
Valider

La Métropole a décidé de recourir à ce montage pour transférer son Marché d’Intérêt National (MIN) dans la plaine du Var, un équipement exploité en régie publique et qui rassemble 360 producteurs et 1500 emplois.

A Nice, l’EPA Plaine du Var et la Métropole passent à une nouvelle phase d’aménagement de l’écovallée avec le lancement d’une procédure de PPP (partenariat public privé) pour le transfert du MIN (238 millions d’euros de chiffre d’affaires), actuellement implanté au sein de la ZAC du Grand Arénas, au nord de la plaine du Var, à la Gaude (secteur de la Baronne). L’enjeu de ce transfert est de taille car une partie de l’emprise de l’actuel MIN (23 ha et 77 000 m² de bâti) va servir notamment à créer au sein de cette ZAC de 50 ha le futur grand parc des expositions de 65 000 m², prévu par la Métropole dans le plan d’aménagement. Connecté à l’aéroport Nice Côte d’Azur, il sera, avec le projet de pôle d’échanges multimodal où convergeront tous les modes de transport de l’agglomération, l’équipement structurant de cette ZAC située en partie sud de l’OIN. Sa conception a été confiée à l’urbaniste catalan, Josep Lluis Matteo.

Un investissement évalué à 70 millions d’euros HT

L’appel à candidatures qui vient d’être lancé auprès d’investisseurs privés prévoit la conception, la réalisation et la maintenance sur une emprise d’une quinzaine d’hectares de 34 000 à 35 000 m² de plancher pour créer une nouvelle plate-forme agroalimentaire et horticole avec ses équipements associés (parking, voiries, etc.). Compte tenu de la spécificité de ce projet (l’exploitation est assurée par une régie publique pilotée par Métropole, les usagers, multiples, sont locataires des bâtiments), des contraintes pesant sur ce secteur d’activité économique, un programme immobilier d’accompagnement de 7000 à 8000 m² a été prévu pour accroître la rentabilité de l’investissement et conforter l’activité du nouvel équipement. Le coût de celui-ci, hors programme immobilier, a été évalué en première estimation à 70 millions d’euros HT. La Métropole et l’EPA Plaine du Var prendront en charge de leur côté la réalisation des accès routiers (une bretelle et un demi-échangeur sur la 6202 bis) avec une participation à hauteur de 10 millions d’euros de l’EPA.

Travaux attendus en 2017

«Le choix du PPP pour réaliser ce projet a été validé par la Mission d’appui aux partenariats publics privés et ce montage, pour un équipement de ce type, présente de nombreux avantages pour la collectivité: réalisation plus rapide, maîtrise de la complexité et des risques par l’opérateur privé, écart de 13% entre le contrat de partenariat et la maîtrise d’ouvrage publique sur le coût global du projet en valeur actualisée sur 30 ans et en prenant en compte les avantages socio-économiques» souligne le président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi. Pour Alain Philip, directeur général des services, cette future plate-forme agroalimentaire «s’inscrit aussi pleinement dans le projet de l’écovallée qui prévoit de préserver plus de 500 ha de terres agricoles et de valoriser les productions locales au travers de circuits courts, ce qui va nécessiter une plate-forme de distribution innovante et performante.»

Le calendrier prévoit un dépôt des candidatures jusqu’à fin juin puis après sélection des candidats (trois sont envisagés) une remise des offres en fin d’année, ouvrant la voie à une période de dialogue compétitif d’une durée d’un an. Le démarrage des travaux devrait intervenir en 2017, pour une livraison fin 2018-début 2019. La durée envisagée du contrat de partenariat est de 30 ans.

Commentaires

A Nice, la Métropole lance un PPP pour sa future plate-forme agroalimentaire et horticole

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Fabriquer la ville durable

Fabriquer la ville durable

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur