Quartier

A Nice, l’Allianz Riviera aura son écoquartier

Mots clés : Aménagement paysager - Architecte - Plancher (structure)

Un protocole d’intention vient d’être signé pour un premier îlot de 4 ha et 60 000 m² de plancher avec Ikea qui a fait appel à Jean-Michel Wilmotte pour réaliser son futur complexe commercial. Coût : plus de 100 millions d’euros.

La Métropole Nice Côte d’Azur passe à la deuxième phase de l’aménagement de la zone de Saint-Isidore dans la plaine du Var où est en train de sortir de terre l’Allianz Riviera. Après l’enceinte sportive multifonctionnelle qui doit être livrée fin août, c’est un écoquartier de 8 ha et de 100 000 m² de plancher, divisé en 4 îlots, qui se dessine. Première étape : l’aménagement d’un îlot de 4 ha mitoyen du stade et qui sera aussi un puissant élément d’attractivité du secteur car la ville, propriétaire de l’ensemble du foncier, vient de signer un protocole d’intention avec Ikea pour la cession de cette emprise. Elle comportera 60 000 m² de droits à bâtir.

A la recherche depuis de nombreuses années d’un site d’implantation sur la Côte d’Azur (projets à Cagnes-sur-Mer, Nice, Mougins puis Vintimille, mais tous sans lendemain), le géant suédois de l’ameublement voit enfin s’ouvrir les portes d’une très importante zone de chalandise (1,5 million d’habitants) à cheval sur la France et l’Italie et qui jusqu’à présent lui échappait.

 

Mixité fonctionnelle et prescriptions architecturales fortes

 

Pour s’implanter au sein de l’OIN Plaine du Var, Ikea devra toutefois respecter des prescriptions architecturales fortes et un principe de mixité dans l’aménagement de cet écoquartier. Ainsi le complexe commercial de 40 000 m² (surface d’exposition et de dépôt) va s’accompagner de la réalisation par Ikea de 10 400 m² de logements, 3 600 m² de commerces et services de proximité et 5 400 m² de bureaux, une première en France. Confié à Jean-Michel Wilmotte -le concepteur de l’Allianz Riviera et du master plan de l’écoquartier-, le complexe disposera de 1500 places de parking en sous-sol, de bâtiments aux toitures végétalisés, de façades transparentes pour le centre commercial (pas de « boîte » jaune et bleue), d’espaces publics de qualité, etc. La facture sera en rapport avec ses choix d’aménagement : plus de 100 millions d’euros annoncés pour ce centre commercial. Le calendrier prévoit la mise au point des dossiers règlementaires au cours du deuxième semestre 2013, le dépôt des permis de construire et de la CDAC fin 2013. Le lancement des travaux pourrait intervenir second semestre 2014 et l’ouverture du complexe, fin 2016. Pour les trois autres îlots, la Métropole prévoit de lancer des appels à candidature auprès d’investisseurs, promoteurs et concepteurs fin 2013.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X