En direct

A Nantes, l’architecture crée des ponts entre les populations

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 23/11/2017  |  ArchitectureTechniqueBâtimentLoire-AtlantiqueInternational

La Samoa, en charge de l’aménagement de l’Île de Nantes, vient de lancer un appel à candidature portant sur l’exploitation d’une ferme urbaine au sein de l’opération des «5Ponts». Le projet, conçu par Tetrac pour la Samo, est surtout remarquable pour sa grande mixité.

Porté par les associations Les Eaux Vives et la communauté Emmaüs 44 Nantes, «5Ponts» est un projet social et urbain sans équivalent en France. Pourquoi «5Ponts» ? «Vivre ensemble, logement, santé, emploi et pouvoir d’agir sont les cinq axes clés du projet. Ils constituent les cinq ponts permettant l’inclusion sociale» explique Denis Afltalion, président de l’association Les Eaux Vives.

L’association a su tenir tête à la collectivité pour que ce projet social ne soit pas relégué en banlieue. Mieux: devenu un projet immobilier à la fois «social et urbain», il verra le jour en 2020 sur l’île de Nantes, un des quartiers en vogue de la capitale de l’Ouest.

De l’hébergement d’urgence aux logements de standing

L’opération se présente comme un lieu de vie mixte et ouvert. Il combinera des structures d’hébergements pour les personnes à la rue (halte de nuit avec 30 transats, 40 studios), un restaurant social de 80 places ouvert à tous, un magasin Emmaüs, 680 m2 de locaux d’activité pour des entreprises de l’économie sociale et solidaire, une cinquantaine de logements sociaux et 22 appartements en accession libre, dont certains de standing avec verrières sur le toit. «Nous avons conçu ce projet comme un village en faisant en sorte que le centre d’hébergement en soit le cœur tout en étant un peu caché» explique l’architecte Michel Bertreux de l’agence Tetrac. Le projet se compose de deux bâtiments en béton matricé allant du R+2 au R+7 avec, en cœur d’îlot, le pôle d’urgence en bardage bois. Les bâtiments seront unis par un voile symbolisant le lien dans sa dimension sociale tout en créant des espaces protégés.

«5Ponts» n’a aujourd’hui pas d’égal en France et a été lauréat de l’appel à projet européen «Actions urbaines innovantes». La Commission européenne a ainsi annoncé, il y a un an, un soutien financier à hauteur de 5 millions d’euros sur un investissement total de 22 millions d’euros.

Agriculture urbaine

L’autre originalité de ce projet réside dans sa ferme urbaine. «Ça fait une petite dizaine d’année qu’on travaille avec l’urbaniste et consultant en agriculture urbaine Julien Bouin sur l’autonomie alimentaire et nous nous sommes dit qu’une ferme urbaine serait bien sûr le toit et qu’elle pourrait renforcer l’utilité sociale du projet» raconte Michel Bertreux. Dans le cadre de la consultation lancée par la Samo (groupe SNI), l’agence a donc soumis l’idée. Les porteurs de projet et la Samoa — toujours encline à mener des expérimentations dans le cadre de sa mission de pilotage du projet urbain de l’île de Nantes — ont missionné, début 2017, un groupement pluridisciplinaire, mené par l’association Fermes d’Avenir avec Julien Bouin, Olivier Durand (maraîcher et consultant) et CMF (fabricant de serres), afin d’explorer les conditions de réalisation de cette ferme urbaine sur les plans technique, juridique, économique et social.

Pour que l’exploitation agricole puisse être économiquement viable, l’étude a préconisé que l’agriculteur puisse disposer, en complément des toitures (1 000 m2, dont 740 sous serre), d’une surface cultivable au sol d’environ 3 000 m2. Un terrain complémentaire aurait en outre l’avantage de renforcer la visibilité de l’exploitation agricole depuis l’espace public et de faciliter ainsi les actions pédagogiques auprès du grand public, tout en participant à l’objectif de renforcer la présence de la nature en ville voulue par Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole.

Aujourd’hui, la Samoa est à la recherche du futur agriculteur qui sera en charge de cette ferme unique, qui devra «impliquer les personnes accueillies par l’association les Eaux Vives et être un vecteur de lien social entre ces personnes et le quartier». Une présentation du projet et une visite du site seront organisés pour les candidats le 13 décembre prochain.

Un site à dépolluer

De son côté, la Samo s’apprête à lancer la consultation des entreprises. «Le permis a été déposé cet été. Nous lançons la consultation des entreprises en macrolot pour le gros œuvre et en corps d’état séparés pour les autres lots. Les travaux démarreront au second semestre 2018», détaille Hervé Thébault, directeur de la construction de la Samo. Au préalable, le site, très pollué, devra être traité. Cette opération sera prise en charge par l’aménageur. «Nous lancerons en novembre un appel d’offres pour un chantier de dépollution-terrassement qui sera mené sur cinq mois et portera sur l’ensemble du Triangle des marchandises», déclare David Polinière, chargé du projet à la Samoa. Ce chantier de dépollution permettra le démarrage d’Ô-slow, une opération voisine également remarquable par sa mixité. Porté par la Samo avec le promoteur Bati-Nantes et conçu par l’agence Barré-Lambot, ce projet polymorphe accueillera une cinquantaine de logements (dont un tiers livré «à finir»), des bureaux, une crèche, des locaux d’activité, ainsi qu’une résidence étudiante de 120 lits gérée par le Crous.

La naissance du projet des 5Ponts

Réalisation: Vincent Douet – Bureau 17

Agriculture urbaine

Des ateliers ont été organisés par le maraîcher Olivier Durand, qui exploite actuellement une parcelle sur la pointe ouest de l’île de Nantes. L’objectif est d’imaginer comment dupliquer cette expérience dans la ferme urbaine des 5Ponts.

Réalisation: Vincent Douet – Bureau 17

Commentaires

A Nantes, l’architecture crée des ponts entre les populations

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX