En direct

A Nantes, des éco-bureaux nomades s’installent dans un ancien karting

Jean-Philippe Defawe, Responsable de la rédaction ouest et centre |  le 20/01/2012  |  ArchitectureAménagementLoire-AtlantiqueInternationalconceptnow

Pour répondre aux besoins des jeunes entreprises créatives nantaises souhaitant des bureaux à moindre coût, l’architecte Jean-Louis Berthomieu a imaginé des modules en triply qu’il a installé dans une friche industrielle sur la pointe ouest de l’île de Nantes.

Après avoir testé pour lui-même durant deux ans son concept de bureaux (« Now » pour  « New office workshop »), Jean-Louis Berthomieu l’a décliné sur 1200 m2 pour l’aménageur de l’île de Nantes, la Samoa. Celle-ci cherchait une solution pour reloger à des prix raisonnables les entreprises créatives installées sous les halles Alstom qui entame sa transformation en école des Beaux-Arts. C’est ainsi que depuis le 9 janvier, une petite centaine de créatifs s’est installée confortablement sous un hangar réhabilité pour l’occasion et inauguré jeudi 19 janvier. « L’idée est de profiter du clos-couvert du karting en y installant nos modules de bureaux. Nous avons juste bouché quelques trous sur la toiture qui s’est végétalisée avec le temps et qui, du coup, offre une bonne isolation », explique Jean-Louis Berthomieu.

Le juste besoin au juste prix

En liaison avec la filière bois locale représentée par Atlanbois, la construction des modules s’appuie sur la promotion d’un circuit économique court. Ces boîtes sont conçues à minima en panneaux OSB posés sur une ossature en pin Douglas avec une isolation en laine minérale. Ils disposent d’un puits de lumière par module de base (12 m2) et d’ouvertures sécurisées par des armatures à béton en guise de grilles.

Le module Now de base fait 100 m2 et a été conçu pour être transportable et déplaçable dans sa totalité sur un unique semi-remorque. Une fois posés, ces locaux peuvent décliner des surfaces entre 12 et 96 m2 en fonction des besoins et de l’évolution des locataires. Le loyer est fixé à 150 euros/m2/an incluant l’électricité (chauffage compris), l’accès au réseau et des espaces partagés (sanitaires, mezzanine…).

Un village dans un hangar

Au karting, l’aménagement des modules, l’identité visuelle et les espaces verts intérieurs ont été particulièrement soignés. Ainsi, l’inclinaison des boîtes permet de retrouver les aspects des rues italiennes qui laissent entrevoir les portes des entreprises et permettent la création de de petites placettes végétalisées.

Eco-bureaux nomades à Nantes
Eco-bureaux nomades à Nantes
Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : Samoa.

Maîtrise d'œuvre : Essentiel et Less is More (modules).

Autres intervenants : Axe 303 (construction bois), O&J (identité visuelle), Tallot (bardage), Saebi (électricité), ISS (espaces verts intérieurs).

Coût de l'opération : 989 825 euros HT (dont 295 000 euros pour la réhabilitation de la halle).

Commentaires

A Nantes, des éco-bureaux nomades s’installent dans un ancien karting

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX