En direct

A Meudon, les fidèles retrouvent un toit

Bernard Reinteau |  le 17/08/2018  |  RéalisationsBâtimentHauts-de-SeineCulte

Lieu de culte -

Conforme à l'esprit de l'existant, la nouvelle structure utilise des techniques d'aujourd'hui.

Ouverte en 1968 au cœur de la résidence du Parc à Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine), l'église du Saint-Esprit a, dès le début des années 1970, présenté un fluage (déformation) de son unique panneau de toiture à double courbure. Malgré le renforcement en sous-face, le bâtiment a été déclaré insalubre en 2015 et fermé en raison d'un risque de ruine. L'édifice occupe un carré de 26 m de côté, fermé de voiles de béton armé de 15 cm d'épaisseur. Sa toiture abrite la nef tout en symbolisant un clocher par sa forte pente : dans l'entrée, à l'un des coins, la hauteur sous plafond est de 2,8 m. A l'opposé, le point haut, au droit de l'autel, culmine à près de 15 m.

Initialement, sa couverture était constituée d'un unique panneau de bois en lamellé-collé qui reposait sur le périmètre du bâtiment, sans poteau intérieur. De 72 mm d'épaisseur, cette pièce d'une conception audacieuse était composée de trois couches de bois croisées, et recouverte d'un revêtement d'étanchéité bitumineux.

Le chantier de rénovation lancé l'an dernier vient de se terminer. « Nous avons contribué à sauver le bâtiment de la démolition », se félicite Rémy Lacau, du cabinet d'architecture Lacau Associés. Celui-ci a travaillé sur cette opération avec le bureau d'études structure C²CI Ingénierie, dirigé par l'ingénieur Christophe Chiche. Les auteurs de l'étude ont d'abord envisagé la reconstruction à l'identique d'un immense panneau d'un seul tenant. Mais la faible épaisseur des voiles périphériques, à laquelle s'ajoutent les règles de calcul plus contraignantes aujourd'hui, n'a pas permis de retrouver la même solution.

Une visibilité optimale. Ils ont alors convenu d'une ossature plus classique : une charpente acier-bois avec des poteaux porteurs intérieurs. « Nous avons conçu une structure qui se rapproche d'une problématique scénique, explique Christophe Chiche. Les poteaux ont été implantés à l'écart des murs pour ouvrir la circulation et ne pas gêner la visibilité. » Ils sont au nombre de 12 : huit en périphérie et quatre au centre. Six d'entre eux sont divisés en membrures primaires et secondaires formant une arborescence d'un diamètre qui atteint 6 m. Le travail des maîtres d'œuvre a consisté à affiner cette structure et à éviter de recourir aux socles massifs. « Les poteaux sont fondés sur des micro pieux qui s'enfoncent jusqu'à 12 m. Ce choix a permis d'éviter la destruction de la dalle existante et de réduire le diamètre des fûts », précisent-ils.

La charpente est principalement composée de huit poutres en acier en « I » de 40 cm de hauteur, orientées dans la diagonale opposée à la pente et toutes boulonnées aux poteaux et membrures. Cintrées, elles reprennent la double courbure initiale de la toiture. Cette structure à la fois légère et très rigide supporte une structure bois, elle-même habillée de zinc. Les poutres métalliques sont moisées avec des éléments en bois, logés entre les ailes. Ils supportent les sabots métalliques de reprise des poutres. Ce travail a bénéficié de la conception informatique du projet par Christophe Chiche, notamment pour le placement au laser des sabots afin que la toiture épouse la double courbure.

Cette opération réalisée, le montage de la toiture consistait à fixer les chevrons, puis le platelage, avant de recouvrir le tout de panneaux de zinc reliés et étanchés par des joints debout. A noter que l'évacuation des eaux pluviales a été fortement améliorée par la création d'une noue centrale et de chenaux périphériques. Un travail de couverture réalisé par des entreprises habituées à la rénovation.

Maître d'ouvrage : Association diocésaine de Nanterre. Architecte : Lacau Associés. Bureau d'études structures : C²CI Ingénierie. Structures et maçonnerie : Lefaure et Rigaud Maçonnerie, avec Les Charpentiers de Paris. Couverture : Balas. Montant des travaux : 1,9 million d'euros TTC.

PHOTO - 14541_877175_k2_k1_2059758.jpg
PHOTO - 14541_877175_k2_k1_2059758.jpg
PHOTO - 14541_877175_k4_k1_2059757.jpg
PHOTO - 14541_877175_k4_k1_2059757.jpg
PHOTO - 14541_877175_k3_k1_2059756.jpg
PHOTO - 14541_877175_k3_k1_2059756.jpg
PHOTO - 14541_877175_k5_k1_2059759.jpg
PHOTO - 14541_877175_k5_k1_2059759.jpg
Poteaux - Une structure arborescente tout en finesse

« Les poteaux mesurent de 18 à 22 cm de diamètre. Leur dessin a été optimisé pour reprendre les charges de la future toiture d'environ 60 kg/m² », explique l'architecte du projet, Rémy Lacau. Christophe Chiche, ingénieur du bureau d'études structure C²CI Ingénierie, a joué en particulier sur l'épaisseur de la tôle des six poteaux situés dans la partie la plus basse de la nef.

En choisissant une épaisseur de 12,5 mm au lieu de 10 mm, pour des hauteurs comprises entre 3,5 et 4,3 m, il a pu limiter le diamètre des poteaux à 18 cm et contribuer ainsi à les rendre plus discrets.

Ce piétement permet de créer une arborescence sur les poteaux centraux et les deux poteaux de part et d'autre de l'autel. Leurs membrures passent ainsi à 14 cm, voire à 11,5 cm de diamètre pour les plus fins, conférant à la structure un caractère organique. Au total, ce sont 42 points de support qui ont été ajoutés aux fixations sur les murs périphériques afin de maintenir en place cette nouvelle toiture.

PHOTO - 14541_877175_k7_k6_2059766.jpg
PHOTO - 14541_877175_k7_k6_2059766.jpg
PHOTO - 14541_877175_k8_k6_2059768.jpg
PHOTO - 14541_877175_k8_k6_2059768.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur