En direct

Concours d'architecture : Marseille veut ajouter une nouvelle brique à la skyline d’Arenc
Le futur immeuble de sept étages se situe sur les quais du port de commerce, juste en face de la tour La Marseillaise. - © GPMM

Concours d'architecture : Marseille veut ajouter une nouvelle brique à la skyline d’Arenc

Paul Boinet |  le 03/12/2018  |  ProjetsBâtimentBouches-du-RhôneConcoursVie du BTP

Un immeuble tertiaire de 7 000 m2 va être  érigé par le Grand port maritime de Marseille sur les quais du port de commerce, juste en face de la tour La Marseillaise. Cet écrin de sept niveaux accueillera notamment le nouveau siège de la compagne maritime La Méridionale. Le projet, en phase de consultation de maîtrise d’œuvre, représente un coût de 21,2 millions d’euros HT.

Le Grand port maritime de Marseille (GPMM) compte poser une nouvelle brique sur la skyline de la façade littorale d’Arenc. Le GPMM vient de lancer un concours restreint d’architecture pour sélectionner le concepteur qui réalisera un immeuble de bureaux de sept niveaux (7 000 m2 de surface de plancher - SP) juste en face de la tour La Marseillaise, sur l’emprise du domaine public maritime.

Porté par une filiale ad hoc du GPMM, cet écrin sera érigé sur une parcelle d’environ 45 mètres de large sur 100 mètres de long située au droit du boulevard Mirabeau. Il sera destiné en premier lieu à accueillir le nouveau siège de La Méridionale (groupe Stef).

La compagnie maritime marseillaise installera son agence commerciale au rez-de-chaussée du futur bâtiment, quand ses services administratifs seront déployés aux deux derniers niveaux (les 5e et 6e étages). Courant 2019, le port gravera le projet dans le marbre d’une promesse de vente avec Immostef, la filiale immobilière du groupe Stef.

Vue de la parcelle. L’immeuble tertiaire représentera une surface de plancher de 7 000 m2. © GPMM

Trois niveaux proposés à la location

Le GPMM compte également relocaliser au premier étage de cet immeuble, sur 1 000 m2, l’Institut de formation du port, installé aujourd’hui au second niveau du J1, hangar Eiffel partiellement désaffecté et objet actuellement d’un appel à projets auprès de groupements pluridisciplinaires de promoteurs-concepteurs-investisseurs; quatre groupements sont en lice.

« Les autres niveaux (2e, 3e et 4e) du bâtiment seront proposés à la location afin de répondre aux multiples sollicitations que l’on reçoit régulièrement », explique le GPMM. Les preneurs pourront réserver la totalité d’un plateau (1 000 m2) ou la moitié (500 m2). Une partie du rez-de-chaussée pourra accueillir des commerces.

Enfin, l’immeuble sera posé sur un parking souterrain de 170 places (sur deux ou trois niveaux pour environ 4 600 m2 de surface).
L’ensemble du bâtiment sera raccordé à la centrale de thalassothermie Thassalia qui alimente déjà en chaud et froid le quartier.

Un projet inscrit dans le plan guide de KCAP

Ce programme s’inscrit dans le cadre du plan guide de développement immobilier conçu par l’agence d’urbanisme KCAP (Rotterdam/Zurich) mandatée en 2015, conjointement par le GPMM et Euroméditerranée. Déclinaison de la charte ville-port signée par les deux établissements publics, l’Etat et la Ville de Marseille, cette feuille de route a notamment prévu l’implantation d’activités tertiaires liées au maritime dans le secteur de la Joliette, entre Arenc et le J4.

Cette étude a défini une capacité de construction de cinq immeubles (pour une surface globale d’environ 28 000 m2) sur le domaine public maritime dans le prolongement du boulevard Mirabeau. Un potentiel dont l’immeuble de La Méridionale sera la première brique.

Un investissement de 21,2 millions d’euros

Le GPMM envisage d’investir 21,2 millions d’euros HT dans la réalisation de ce programme. Un coût relativement élevé pour un immeuble de bureaux de 7 000 m2.

Les équipes d’architectes ont jusqu’au 4 janvier 2019 pour déposer leurs dossiers. Trois d’entre elles seront admises à participer à la consultation dans la foulée. Chacune percevra une prime de 80 000 euros HT. La lauréate sera retenue au printemps 2019 en vue du dépôt du permis de construire pour le mois de février 2020. Les consultations des entreprises devraient être lancées en juin 2020 en vue d’un démarrage des travaux au début de l’année 2021.

Le chantier d’une durée de deux ans devrait s’achever fin 2022 pour une mise en service de l’immeuble au début 2023.

Repères

Maîtrise d’ouvrage : Grand port maritime de Marseille.
Dépôt du permis : février 2020.
DCE : juin 2020.
Attribution des marchés de travaux : fin 2020.
Travaux : 2021-2022.

Commentaires

Concours d'architecture : Marseille veut ajouter une nouvelle brique à la skyline d’Arenc

Votre e-mail ne sera pas publié

eric thibaud

06/12/2018 16h:46

21 M€ H.T. : ça fait exactement 200 logements de 70m2 à 1500 €/m2 H.T. (prix construction). C'est à dire qu'avec cette somme, à Marseille, on pourrait reconstruire la totalité des logements vidés de leurs habitants ces dernières semaines pour cause d'insalubrité et de risque d'effondrement. Evidemment, on ne mélange pas les torchons et les serviettes, et il est plus important pour les élus et les lobbies de l'immobilier d'investir dans de juteuses surfaces de bureaux, qui leur permettront d'ériger un bon gros phallus face à la mer. Non seulement cela viendra renforcer la magnifique skyline de la ville, mais cela viendra gonfler un peu plus le portefeuille de quelques promoteurs et majors du BTP (les mêmes), et boursoufler un peu plus l'ego de quelques élus mégalomanes et irresponsables. Que du bonheur !…

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur