En direct

A Marseille, une cité U tout en légèreté

philippe donnaes |  le 22/09/2017  |  SantéImmobilierArchitectureRéalisationsTechnique

Construction bois -

L'utilisation d'une structure et de façades en bois a permis d'édifier le bâtiment R + 7 en douze mois, en limitant les nuisances sonores et environnementales.

La résidence étudiante Lucien-Cornil de Marseille (Bouches-du-Rhône) est un immeuble R + 7 qui offrira 200 chambres (dont 10 destinées aux personnes à mobilité réduite) et disposera de 30 places de stationnement. Jusque-là, rien d'inhabituel. La particularité de ce bâtiment d'une surface de plancher de 4 352 m2 , édifié en douze mois, c'est sa conception tout bois (hormis les fondations, les cages d'escalier et les gaines d'ascenseur). Il s'agit d'un des ouvrages d'habitation les plus hauts de France réalisés selon ce principe constructif.

« Nous avions d'emblée opté pour une solution bois car elle présente des avantages en termes de délais - entre 20 et 30 % inférieurs à l'option béton - et d'environnement de chantier », raconte Philippe Cervantes, architecte associé d'A + Architecture. L'absence de matériels lourds (hormis la grue à tour), et donc de nuisances sonores, était en effet l'un des éléments clés pour réussir ce projet situé dans un quartier particulièrement dense, près de l'hôpital de la Timone.

Un lourd travail préparatoire. Après un premier jet, les architectes ont dû revoir leur copie et leur méthodologie constructive. « La solution 3D, par empilement de containers, que nous avions initialement proposée s'est finalement révélée trop onéreuse. Nous nous sommes donc rabattus sur un principe 2D, qui exigeait un temps d'assemblage sur chantier nettement plus long », poursuit Philippe Cervantes. La structure plancher/voile est composée de panneaux en lamellé-croisé (CLT) de 3 x 12 m et de 95 à 128 mm d'épaisseur, livrés à la verticale - et non empilés - afin d'être posés le plus rapidement possible. Les façades bois de 3 x 9 m, des panneaux OSB épais de 9 mm fixés sur bastaings en bois massif, sont entièrement préfabriquées dans les usines de l'industriel Arbonis. Elles sont livrées avec une isolation en laine minérale de 120 mm d'épaisseur et un total de 217 menuiseries intégrées en PVC.

« Le caractère fortement urbain du site impliquait des problématiques de livraison et des possibilités de stockage très limitées, qui nous ont obligés à travailler quasiment à flux tendu », explique Jean-Baptiste Bécart. A noter que la partie en rez-de-chaussée - une zone en double hauteur (jusqu'à 5 m) accueillant divers locaux collectifs - est constituée de poteaux-poutres en lamellé-collé. « La réussite de ce type de projet passe par une très forte capacité d'anticipation des entreprises, souligne Ludovic Juillet, le directeur de travaux d'A + Architecture. Un important travail de synthèse et de mise au point a dû être mené en amont, afin de pouvoir lancer les process de fabrication. » Côté cadence, « nous fonctionnions sur le rythme d'un niveau, soit 36 chambres, par semaine, le levage étant assuré par nos équipes », détaille Jean-Baptiste Bécart. Les façades, elles, ont été mises en œuvre suivant un séquençage de trois niveaux, libérant ainsi les plateaux pour l'intervention, en toute sécurité et sans discontinuité, des lots techniques.

« Le comportement en cas de feu ne nous a jamais inquiétés, affirme Philippe Cervantes. Les pompiers de Marseille, comme d'ailleurs précédemment leurs homologues de Montpellier où nous avons déjà réalisé deux bâtiments en bois (1), ont parfaitement compris, dès le début du projet, les avantages d'une telle structure. En cas de sinistre, celle-ci se consume en effet très lentement, tout en conservant son efficacité structurelle. » Classé en logements-foyer de 3e famille B, le bâtiment se doit de respecter l'instruction technique (IT) 249 en matière de bardage. D'où la mise en place de bavettes acier RAL 9010 de 35 ? d'épaisseur, positionnées à chaque niveau de plancher afin d'éviter l'effet cheminée.

Exigences acoustiques. La véritable inconnue était plutôt d'ordre acoustique, les exigences étant bien plus sévères que pour un bâtiment tertiaire. Celles-ci ont été respectées grâce notamment à l'utilisation de joints en polyuréthane élastomère, à structure cellulaire fermée, de 12,5 mm d'épaisseur et de densité variable en fonction des étages, positionnés à chaque point de jonction structurelle. « Un complexe a apporté la masse nécessaire au système », ajoute Ludovic Juillet. Disposé sur le plancher bois, il est d'une épaisseur de 180 mm, constitué d'une couche de graviers de 80 mm, d'un isolant phonique de 30 mm, d'un film de désolidarisation et d'une chape armée de 60 mm recevant le carrelage scellé (10 mm). « Tous les dispositifs acoustiques a répondu aux exigences [53 dB au bruit aérien entre chambres, 58 dB entre chambres et salles communes, NDLR] lors des tests réalisés in situ début juin » se réjouit Philippe Cervantes.

Maître d'ouvrage : Crous Aix-Marseille. Maître d'œuvre : A + Architecture. Entreprises : Groupement Travaux du Midi (mandataire)/Arbonis. Bureau de contrôle : Qualiconsult.

Coordonnateur SPS : Alpes Contrôles. Durée des travaux : 12 mois.

Livraison : août 2017. Montant des travaux : 8 715 000 euros HT.

PHOTO - 9066_573334_k2_k1_1394260.jpg
PHOTO - 9066_573334_k2_k1_1394260.jpg
PHOTO - 9066_573334_k3_k1_1394265.jpg
PHOTO - 9066_573334_k3_k1_1394265.jpg
PHOTO - 9066_573334_k4_k1_1394267.jpg
PHOTO - 9066_573334_k4_k1_1394267.jpg
PHOTO - 9066_573334_k5_k1_1394268.jpg
PHOTO - 9066_573334_k5_k1_1394268.jpg
(1) Le Théâtre Jean-Claude Carrière, inauguré en 2013, et l'immeuble Ywood Odysseum, siège social de Nexity, livré ces jours-ci.

Commentaires

A Marseille, une cité U tout en légèreté

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX