En direct

A Marseille, trois promoteurs sur le même programme
L’agence madrilène Estudio Herreros a conçu une double façade sous forme de volets coulissants à effet ciment dont le motif est repris sur les façades en béton matricé. - © © Agence Pluskwa

A Marseille, trois promoteurs sur le même programme

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 05/04/2018  |  TechniqueBâtimentBouches-du-Rhône

Quartus, Pitch Promotion et Progéréal ont posé, ce mercredi 4 avril, la première pierre du programme «2e Elément» au sein d’Euroméditerranée à Marseille. Associés dans cette opération de 178 logements, les trois promoteurs annoncent une livraison en septembre 2019.

Ce mercredi 4 avril à Marseille, Franck Dondainas, Président-fondateur du groupe nantais Quartus, Christian Terrassoux, Président-fondateur de Pitch Promotion, et Alain Paget, P-DG de Progéreal, étaient réunis pour poser la première pierre du programme «2e Elément» en présence de Laure-Agnès Caradec, présidente d’Euroméditerranée et adjointe au Maire de Marseille, et de Lisette Narducci, maire du 2e secteur de Marseille. Occupant l’îlot 2b sud, les trois bâtiments en structure béton, conçus par l’agence madrilène Estudio Herreros et l’atelier d’architecture Yvann Pluskwa, s’inscrivent dans le projet urbain du «Parc habité», sous-ensemble d’une quarantaine d’hectares de La cité Méditerranée aménagée sur la façade littorale de l’opération d’intérêt national (OIN) Euroméditerranée. Le programme va clore la première phase d’Euroméditerranée et, en quelque sorte, inaugurer la seconde instiguée par l’urbaniste François Leclerc.

Hyperdensité

Conçu par Ateliers Lions Associés, le «Parc habité» repose sur le principe d’îlots largement plantés, ouverts avec des percées visuelles depuis l’espace public, ainsi que des variations de hauteur et de densité. «Pour respecter les principes édictés par Yves Lion, nous avons imaginé un îlot ouvert à l’intérieur mais clos en périphérie avec des éléments bâtis dont les façades donnent sur rue», précise l’architecte Yvan Pluskwa. Avec les architectes d’Estudio Herreros, il a aussi pris le parti de «l’hyperdensité». La hauteur moyenne des trois bâtiments est de R+10. Au sud, le plus haut compte 18 niveaux. «Le projet développe un monde en hauteur, où les immeubles réduisent petit à petit leurs étages et augmentent les distances entre eux. Il organise des masses bâties fragmentées qui font bénéficier aux logements de la richesse et de la profondeur des vues», raconte Joan Herreros, architecte et fondateur de l’agence madrilène. «Sur les façades, les loggias constituent les éléments architectoniques essentiels, puisqu’ils offrent à chaque logement un espace de transition entre l’intérieur et l’extérieur et assurent l’intimité des espaces privés», poursuit-il. Dans les deux immeubles conçus par l’agence madrilène, les loggias fonctionnent comme un couronnement avec une profondeur variant entre 1 m et 2,50 m. Dans celui dessiné par Ywann Plukswa, elles font 5 m de profondeur constituant une pièce supplémentaire ou un «jardin privatif».

Gestion des apports solaires

Le travail sur les façades et la gestion des apports solaires caractérise également l’opération. L’agence madrilène a conçu une double façade sous forme de volets coulissants à effet ciment dont le motif est repris sur les façades en béton matricé. Pour son immeuble, Yvann Plukswa a opté pour un système de volets repliables. «Ce sont des claustras de bois positionnés qui gèrent à la fois la protection solaire et les vues. Vu la haute densité de l’opération, nous avons pris le parti d’alternance de pleins et de vides ne permettant pas depuis l’extérieur les usages à l’intérieur», précise Yvann Plukswa.

La nature a sa place à travers le jardin de 380 m2 aménagé en cœur d’îlot et les terrasses plantées.

Pour gérer les apports solaires, le Marseillais Yvann Pluskwa a imaginé des volets coulissants en bois.
Pour gérer les apports solaires, le Marseillais Yvann Pluskwa a imaginé des volets coulissants en bois.

«Bâtiment durable méditerranéen»

Reliés à la boucle d’eau de mer et conçus selon la démarche bâtiment durable méditerranéen (BDM) «sans surenchère technologique», les appartements sont traversants ou avec une double orientation. Ils sont aussi modulables. «Nous avons voulu proposer des logements capables d’abriter de nouvelles formes de vie. Au programme habituel des différents types de logements, certaines typologies ont été ajoutées, par exemple des logements T2 peuvent se transformer en T3 pour évoluer avec la famille», a déclaré Franck Dondainas, président-fondateur du groupe Quartus.

L’ensemble immobilier composé de 178 logements, dont une centaine sociaux et intermédiaires, 850 m2 de commerces en rez-de-chaussée, d’une crèche et d’une conciergerie ainsi que de terrasses et jardins partagés participe de la volonté de créer de la mixité sociale et dans les usages. D’ailleurs, cette approche centrée sur les usages des futurs résidents a valu aux trois promoteurs la Pyramide d’Argent 2017.

Livraison en septembre 2019

Longue à sortir compte tenu du rachat de Brémond, le premier associé de Progéréal, par Quartus puis de la venue Pitch Promotion pour solidifier le tout, l’opération trouve preneur. D’après Christian Terrassoux, près de 90 % des logements ont été vendus. Les bailleurs sociaux sont au rendez-vous. Les bailleurs sociaux, le groupe SNI et Immobilière Méditerranée, ont, respectivement, acheté 57 et 37 logements.

Le chantier de construction confié à Eiffage en entreprise générale a démarré en septembre dernier. La livraison des trois bâtiments est prévue en septembre 2019.

Elle sera suivie du programme «Horizon Méditerranée» construit sur l’îlot nord, limitrophe et d’une même superficie (autour de 2 500 m2). Comptant un nombre de logements équivalent, il est également porté par les trois promoteurs. Mais cette fois-ci, Ywann Plukswa est associé au cabinet Gazeau. Et le bailleur social qui achètera les 25 % de logements sociaux prévus est Vilogia. Les travaux de terrassement et de dépollution doivent démarrer en mai prochain. Les discussions sont encore en cours pour désigner l’entreprise lauréate.

Maîtrise d’ouvrage: Pitch Promotion, Quartus, Progéreal.

Maîtrise d’œuvre: Estudio Herreros (Madrid) et Atelier d’architecture Yvann Pluskwa (Marseille), architectes; Agence Base, paysagiste; ITF-Oteis, BET fluides; Projex, maîtrise d’œuvre d’exécution.

Entreprise générale: Eiffage.

Chiffre d’affaires immobilier: 8O millions d’euros pour les îlots nord et sud.

Montant de travaux: 16 millions d’euros HT pour l’îlot sud et 17 millions d’euros pour l’îlot nord.

Performances: RT 2O12, démarche BDM.

Surface: 11 17O m2 de surface de plancher.

Calendrier: concours, 2O13; obtention du permis de construire, 2O16; chantier, de juillet 2O17 à septembre 2O19.

Commentaires

A Marseille, trois promoteurs sur le même programme

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur