En direct

A Marseille, TPF-i vise le top 10 de l’ingénierie sur le marché national
Le futur pavillon de la France à l’exposition universelle de Milan dont TPF-I assure la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage - © © X-TU & Adeline Rispal

A Marseille, TPF-i vise le top 10 de l’ingénierie sur le marché national

le 11/09/2014  |  Bouches-du-RhôneAlpes-MaritimesNordInternationalEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
Bouches-du-Rhône
Alpes-Maritimes
Nord
International
Europe
France entière
Valider

Filiale du groupe belge TPF, TPF-i qui rachète ou crée de nombreuses sociétés d’ingénierie en France, se positionne en opérateur généraliste et pluridisciplinaire et mise sur l’ingénierie « co-créative » pour réussir sa percée.

Malgré une conjoncture morose, des projets ralentis et des prix bas, TPF Ingénierie (TPF-i) est en train de tisser sa toile sur le marché français de l’ingénierie, grâce à une politique d’acquisitions soutenue et vise à brève échéance le top 10 des sociétés d’ingénierie présentes sur le territoire national. Et c’est à partir de Marseille, où le groupe TPF basé en Belgique a pris pied en 2005 avec le rachat de Beterem, que TPF-i, sa filiale française (450 personnes, 40 millions de CA prévu en 2014, 30 implantations en France), met en place son projet de développement dans l’Hexagone. « Nous sommes présents dans l’ingénierie de proximité mais nous nous positionnons aussi sur les grands projets nationaux et internationaux. Et nous sommes en train d’adjoindre à notre savoir-faire principal dans le bâtiment, une expertise dans les domaines de l’eau et de l’environnement, de l’énergie et de la maintenance et des infrastructures tout en renforçant notre présence à l’international, à partir du marché français » confirme Frédéric Lassale, président de TPF-i et qui dirige ce groupe d’ingénierie depuis 2008.

Un siège basé à Marseille

En l’espace de quelques années, TPF-i a beaucoup créé et acheté : le groupe Beterem et Secmo (Bet Béton) à Marseille en 2005, Ouest Coordination en 2011 (Bet pluridisciplinaire), Mipi (montage et ingénierie de projets immobiliers), une création en 2012, Sonnier (reprise d’actifs en 2013), Serec à Nice et ICR à la Réunion (des rachats), Betek à Monaco (création) cette année. L’heure à présent est au renforcement de l’intégration de ces différentes entités mais la croissance externe va se poursuivre… TPF-i, qui vient d’installer son siège marseillais dans l’immeuble de bureaux Le Balthazar, a absorbé Beterem et Ouest Coordination et Serec est devenu TPF Infrastructures. Pour se démarquer de la concurrence, TPF-i mise sur le concept de la « co-créativité », avec l’ambition de repositionner l’ingénieur au cœur du processus créatif en faisant sauter la barrière ingénieur/architecte et en plaçant, dès la naissance d’un projet, l’ensemble des intervenants dans un contexte collaboratif. « Pour donner corps à ce partenariat dans la conception des projets, nous avons mis en place de nombreux outils : un Intranet collaboratif, des clubs techniques, des plateformes de co-innovation avec les acteurs du marché, une participation active à des programmes innovants comme « Efficatiy » » détaille Frédéric Lasalle. Parmi ses références et ses projets, TPF-i compte la rénovation et l’extension du Palace le Bristol à Paris, la construction du nouveau centre hospitalier de Bretagne Sud à Lorient, la restructuration du Stadium de Toulouse, les assistances à maîtrise d’ouvrage pour le Pavillon de la France à l’Exposition Universelle de Milan en 2015 et pour la nouvelle station d’épuration de Valenciennes, le pilotage SSI de la Tour Odéon à Monaco, des projets d’hôpitaux au Maroc (concours), etc.

Commentaires

A Marseille, TPF-i vise le top 10 de l’ingénierie sur le marché national

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur