En direct

A Marseille, les Docks se transforment en centre de vie urbain
Les Docks Marseille, vue de l'entrée sud. - © © Yann Bouvier

A Marseille, les Docks se transforment en centre de vie urbain

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 14/10/2015  |  MarseilleBouches-du-RhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Marseille
Bouches-du-Rhône
Architecture
Valider

Cinquante millions d’euros ont été investis dans une reconversion partielle de ce bâtiment phare d’Euroméditerranée.

Quinze ans après leur transformation en bâtiment de bureaux, Les Docks, bâtiment emblématique d’Euroméditerranée, construit il y a un siècle et demi, connaît une nouvelle mutation avec l’aménagement, au cœur de cet ensemble, de 15 000 m2 dédiés à des activités commerciales. Et dans ce lieu historique, l’offre proposée par «Les Docks Village Marseille» se veut aux antipodes de celle développée aux Terrasses du Port, le méga-centre commercial qui lui fait face. Elle s’organise notamment autour de l’alimentaire et de la restauration, de boutiques de prêt à porter et de décoration, de services.

Actuellement, 55 des 65 cellules de vente ont été commercialisés. «Nous avons voulu régénérer ce bâtiment après sa première rénovation et offrir un nouveau lieu de rencontre, de convivialité et de détente aux actifs d’Euroméditerranée, aux habitants et aux touristes venant à Marseille. Nous tablons sur 10 millions de visiteurs par an» explique le P-DG de Constructa, Marc Pietri.

Plus de deux de travaux

Propriétaire du bâtiment depuis 2007, JP Morgan Asset Managment a en effet confié cette opération à Constructa Urban Systems, filiale du groupe Constructa, maître d’ouvrage délégué. Quelque 50 millions d’euros ont été investis dans l’opération avec un marché de travaux de 28 millions d’euros confié en entreprise générale à Dumez Méditerranée et Girard, l’entreprise spécialisée dans la restauration des monuments historiques de Vinci Construction

Plus de deux ans de travaux ont été nécessaires pour créer de part et d’autre de l’axe de 365 m de long traversant ce bâtiment pensé comme une horloge industrielle (52 portes, 7 étages, 4 cours intérieures) les emplacements de 65 boutiques et transformer les quatre cours -dont deux ont été décaissées pour rendre accessibles les rez-de-chaussée bas- en «places publiques». Dans ces cours, grâce au projet architectural d’Alfonso Femia de l’agence 5+1AA, des ambiances et des univers différents ont été créés en travaillant la pierre, les céramiques, la végétalisation, la transparence et à la lumière.

Les Docks Marseille, la Grand'Place.
Les Docks Marseille, la Grand'Place. - © © Yann Bouvier

Du gros œuvre à l’artisanat d’art

«La principale difficulté de ce chantier est qu’il a été mené en site occupé, sur un bâtiment ancien, traversé par de nombreux réseaux. L’opération a nécessité beaucoup de communication avec les utilisateurs, les entreprises et de nombreuses interventions se sont déroulées la nuit» souligne Guillaume Tanguy, chargé de projet chez Constructa. Au total, entre entreprises principales et sous-traitants, une trentaine d’entreprises nationales et européennes ont participé à ce chantier avec des interventions très variées; des travaux de gros œuvre à la pelle mécanique à la pose de mosaïques bleues à la main, par les artisans de Mattout dans la place du Port. Ou encore la création de 168 panneaux métalliques recouverts de losanges en mosaïque fabriqués manuellement par Casalgrande Padana.

Les Docks Marseille, la place du Port.
Les Docks Marseille, la place du Port. - © Yann Bouvier

Un défi dans ce bâtiment construit en pierre massive a été de créer ou modifier 50 ouvertures et notamment de le rendre accessible côté boulevard du Littoral. «Il a fallu aménager 16 ouvertures en plein cintre, de 3,5 m à 3,8 m de haut» souligne Thierry Gallo, directeur régional Vinci Construction France. Au total, 338 tonnes de pierre de Bourgogne ont été mises en œuvre sur l’opération. L’intervention a été parachevée par l’habillage de la façade nord d’une tôle métallique découpée au laser, fixée sur une charpente métallique accolée à la façade. Elle est constellée d’écrits évoquant Marseille au fil des siècles…

Commentaires

A Marseille, les Docks se transforment en centre de vie urbain

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil