En direct

A Marseille, la plus importante opération tertiaire en «blanc» jamais lancée se concrétise
Ondulation, blancheur et touches colorées… Euromed Center, coordonné par le Studio Fuksas, joue sur les contrastes. - © © Olivier Ouadah

A Marseille, la plus importante opération tertiaire en «blanc» jamais lancée se concrétise

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 23/06/2016  |  Bouches-du-RhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Bouches-du-Rhône
Architecture
Valider

Euromed Center, 70 000 m2, après plus de dix ans de gestation, est aujourd’hui totalement lancé avec l’ensemble des programmes de bureaux livrés ou en chantier. Seul le multiplexe de Luc Besson se fait encore attendre mais il devrait démarrer en fin d’année.

A Marseille dans le périmètre d’Euromed Center, il ne reste plus qu’une seule parcelle où aucun chantier n’est encore ouvert: celle située en face du jardin d’Arenc, destinée à accueillir le multiplexe de la société de production de Luc Besson -EuropaCorp Cinémas-, un futur équipement ultra-moderne et ultra-confortable de 2800 fauteuils et 14 salles. Pour le reste, toutes les autres composantes de ce méga-programme tertiaire de 70 000 m2 (250 millions d’euros d’investissements) au cœur d’Euroméditerranée 1, porté depuis de nombreuses années par Foncière des Régions et Crédit Agricole Assurances (co-investisseurs) et confié aux promoteurs Altarea Cogedim et Crédit Agricole Immobilier, sont soit réalisées, soit en cours de travaux.

Début juin, les partenaires du projet dessiné par le Studio Fuksas ont inauguré le deuxième immeuble de bureaux d’Euromed Center, le Calypso (9200 m2), un ensemble livré après l’Astrolabe début 2015 (15 000 m2, entièrement occupés aujourd’hui) et avec l’hôtel Golden Tulip, le 4 étoiles de 210 chambres et suites réalisé par Louvre Hotels Group.

L’hôtel Golden Tulip a ouvert ses portes en avril dernier.
L’hôtel Golden Tulip a ouvert ses portes en avril dernier. - © © Olivier Ouadah

Charges réduites pour les utilisateurs

«Pour le Calypso, l’immeuble est aujourd’hui commercialisé à hauteur de 30% et nous espérons atteindre assez rapidement un taux de 50%. Pour les deux autres programmes de bureaux restants, l’Hermione, 10 600 m2, et le Floréal, 13 700 m2, la construction est en cours et ils seront livrés respectivement mi-2017 et fin 2017» explique Olivier Estève, le directeur général délégué de Foncière des Régions.

L’immeuble de bureaux Le Calypso est un signal à l’entrée d’Euroméditerranée avec ses façades revêtues d’alucobond doré.
L’immeuble de bureaux Le Calypso est un signal à l’entrée d’Euroméditerranée avec ses façades revêtues d’alucobond doré. - © © Olivier Ouadah

Plus grande opération de bureaux en «blanc» (sans preneur) jamais lancée sur le marché hormis à La Défense, Euromed Center, qui a rencontré de multiples obstacles sur son chemin (crise et recours notamment) mise sur son approche de véritable quartier urbain (un parking public de 846 places, 5000 m2 de jardins, 2000 m2 de commerces de proximité, etc.) couplée à une offre de bureaux de standing pour attirer les utilisateurs publics et privés. «Euromed Center, ce sont de nouveaux espaces de travail et de vie axés pour les bureaux sur le confort, la flexibilité et les services. Avec des coûts pour les entreprises utilisatrices fortement réduits grâce aux performances environnementales des bâtiments» détaille Michel Goutorbe, directeur général de Crédit Agricole Immobilier. Certifiés HQE et labellisés BBC-Effinergie, les bureaux d’Euromed Center, positionnés sur l’offre locative «prime» à 265 euros/m2/an hors parking, ont en effet un niveau de charges limité à 31 euros/m2. Entre autre, Euromed Center est raccordé à Thassalia, la nouvelle centrale de géothermie marine d’Engie Cofely et Climespace.

Le permis du multiplexe purgé

Longtemps retardé, repensé avec un nouveau projet architectural confié à l’agence d’architecture MP&A, le projet de multiplexe, le serpent de mer d’Euromed Center, est proche également, semble-t-il, de se concrétiser. «Notre permis modificatif est purgé des recours et les études techniques démarrent. Les travaux sont prévus à la fin 2016 ou au début 2017 avec une pose de première pierre en octobre ou en novembre. Notre objectif est une ouverture avant fin 2017» affirme Arnaud de Senilhes, représentant de la société Europa Corp. L’investissement va avoisiner une trentaine de millions d’euros avec des participations du Crédit Agricole, de Foncière des Régions et de la Caisse des Dépôts.

Commentaires

A Marseille, la plus importante opération tertiaire en «blanc» jamais lancée se concrétise

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur