En direct

Colas teste en grandeur réelle la solution Flowell à Mandelieu-la-Napoule
Colas a collé au total sur la chaussée 46 dalles composées de LEDs soit 40 m2 au total répartis sur quatre passage-piétons. - © Colas – Hervé Fabre

Colas teste en grandeur réelle la solution Flowell à Mandelieu-la-Napoule

le 04/03/2019  |  ColasAlpes-MaritimesCeremaTransportsAutoroutes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Colas
Alpes-Maritimes
Cerema
Transports
Collectivités locales
Autoroutes
Valider

Dans la ville des Alpes-Maritime, le groupe va expérimenter pendant deux ans sa solution Flowell. Installée pour la première fois sur le domaine public, cette signalisation dynamique vise à réguler la vitesse des automobilistes venus de l’autoroute A8.

 

Ce 1er mars à Mandelieu-la-Napoule, commune limitrophe de Cannes, l’inauguration des quatre passage-piéton équipés de la solution « Flowell » de Colas est l’aboutissement d’un an de travail pour l’installer. C’est aussi l’histoire d’un coup de foudre comme aime à le raconter le maire Sébastien Leroy. « L’aventure a commencé en 2017 lors du congrès des maires. A cette occasion, j’ai découvert Flowell. J’ai dit à mon directeur des services techniques. C’est cela que je veux », a-t-il déclaré devant un parterre de personnalités et de citoyens rassemblés à cette occasion.

Expérimentation


C’est donc dans la commune azuréenne qu’est déployée pour la première fois sur le domaine public cette solution de signalisation dynamique conçue par le service R&D de Colas, le CEA-tech et le Cerema pour optimiser les infrastructures et guider les mobilités. Aidées des services de la Ville et du concessionnaire autoroutier Escota, les équipes de Colas ont collé sur la chaussée 46 dalles composées de LED soit 40 m2 au total. Encapsulées dans un substrat multicouche, ces dalles sont raccordées au réseau électrique. Une armoire posée à proximité commande l’intensité lumineuse des dalles, qui sont chacune surveillée, et capte la vitesse des véhicules.


« La solution Flowell est conçue pour durer et être modulée. Les dalles, dont l’épaisseur est de 6 mm fini, conservent les qualités de rugosité d’une couche de roulement. Elles doivent ainsi résister aux dilatations thermiques et aux charges des véhicules. Et selon les configurations, la dimension et l’intensité lumineuses pourront être ajustées. C’est tout l’enjeu de l’expérimentation à taille réelle que nous démarrons à Mandelieu-la-Napoule », explique Emmanuel Orlianges, business-development manager Flowell qui a travaillé trois ans sur la solution. « Il faut notamment travailler sur l’impact lumineux et le côté dynamique », insiste-t-il.

Améliorer la sécurité

Le choix d’installer Flowell sur l’avenue de Cannes à une sortie d’autoroute de l’A8 n’est pas le fruit du hasard. L’automobiliste accède directement à cette voie principale de la commune qui dessert le centre-ville. Testé pendant une durée de deux ans, le prototype permettra de comptabiliser les piétons et automobilistes et d’adapter ensuite le dispositif. L’enjeu est en effet d’améliorer la sécurité. « Le pilotage fait la valeur de la solution. Il a fallu analyser le comportement des piétons et des automobilistes pour savoir quand déclencher la lumière et demain, il s’agira de savoir de quelle manière allumer les dalles », détaille Bernard Sala, directeur-adjoint de Colas en charge de la prospective et de la R&D. « A cette sortie d’autoroute, la problématique est de pouvoir réguler la vitesse des automobilistes. C’est aussi un lieu complexe en matière de résistance mécanique. On y recense 5 000 véhicules par jour », poursuit-il.


Testée dans une certaine configuration à Mandelieu-la-Napoule, la solution Flowell le sera dans d’autres situations ailleurs en France et dans le monde. Colas n’a pas voulu en dire plus, de même que le groupe n’a pas voulu communiquer le coût de l’opération. «Ici, l’enjeu est la sécurité. Ailleurs, cela pourra être de la gestion de partage de mobilité ou de l’affectation de voies de livraison ou de dépose-minute », ajoute Bernard Sala.

Commentaires

Colas teste en grandeur réelle la solution Flowell à Mandelieu-la-Napoule

Votre e-mail ne sera pas publié

m

05/03/2019 15h:41

ff

Votre e-mail ne sera pas publié

MIDE

08/03/2019 17h:18

Quelle anarchie paysagère : pas de correspondance entre les différentes surfaces, volumes, tracés et on pense qu'on va régler le problème du paysage urbain par des techniques . Pour ralentir les véhicules ce ne sont pas ces dispositifs dits fonctionnels qu'il convient mais les ambiances que l'on crée susceptibles de mettre en situation le véhicule : si on n'a pas compris qu'on est sorti de l'autoroute. c'est bien qu'il y a problème (contexte urbain, carrefours, place du piéton ....

Votre e-mail ne sera pas publié

Fs

09/03/2019 10h:23

Très bonne avancée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur