En direct

A Mainvilliers, la piscine est devenue arc-en-ciel
A Mainvilliers (Eure-et-Loir), l’Atelier Po&Po a redonné un coup de jeune à la piscine intercommunale, fermée depuis dix ans. - © © Fred Laurès

A Mainvilliers, la piscine est devenue arc-en-ciel

Marie-Douce Albert |  le 04/08/2015  |  ArchitectureTechniqueBâtiment

Après dix ans de fermeture, l’établissement des Vauroux, dans la commune d’Eure-et-Loir, a été restructuré par l’Atelier Po&Po. De nouvelles façades très « pop » enveloppent un équipement désormais plus économe en eau et en énergie.

A Mainvilliers, près de Chartres (Eure-et-Loir), la piscine des Vauroux avait fermé il y a dix ans. Construite en 1973, elle était devenue trop vétuste. Elle conservait toutefois un avantage. Avec ses baies en matériau plastique, l’équipement avait toujours été lumineux. « Mais ce matériau uni-alvéolaire avait une très faible performance thermique. L’objectif a été de réduire les déperditions tout en réussissant à maintenir cette clarté intérieure », explique Jean-Luc Calligaro, architecte associé de l’Atelier Po&Po, maître d’œuvre de la réhabilitation du bâtiment.

La piscine des Vauroux a été construite en 1973.
La piscine des Vauroux a été construite en 1973.

Tout en conservant sa volumétrie, la piscine a donc changé de peau, troquant son plastique uni-alvéolaire contre du multi-alvéolaire, un polycarbonate de 4 cm d’épaisseur, bien plus isolant. Partout où c’était possible, ce chantier a de toute façon visé l'économie. L’établissement qui a rouvert en avril dernier devrait ainsi voir ses consommations réduites de 30 % pour le gaz et de 20 % pour l’électricité. La piscine est même devenue moins gourmande en eau, notamment grâce à la réduction du volume du bassin sportif passé de 3,90 m de profondeur à 1,80 m. Le nouveau toboggan extérieur participe aussi à cette baisse de la consommation d'eau et donc à des dépenses moindres en matière de traitement.

Si la piscine des Vauroux s’est voulue plus raisonnable, elle s’est faite aussi plus pimpante. L’Atelier Po&Po a joué sur des bandes de polycarbonate de couleur pour rendre sa façade plus « pop ». «Et, fait remarquer Jean-Luc Calligaro, ces teintes se reflètent dans l’eau des bassins, à l’intérieur. »

Grâce aux nouvelles façades en polycarbonate, les bassins continuent de bénéficier d’une lumière généreuse et désormais colorée.
Grâce aux nouvelles façades en polycarbonate, les bassins continuent de bénéficier d’une lumière généreuse et désormais colorée.

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat intercommunal du parc et de la piscine des Vauroux,

Maîtrise d’œuvre : Atelier Po&Po, architecte mandataire ; CD2i, BE TCE,

Surface : 2 000 m² Shon,

Principales entreprises : Spie Batignolles (gros œuvre), Cebat (charpente couverture), Soprema (façades), Chartres Miroiteries (menuiseries extérieures), JPV (menuiseries intérieures), Guiban (fluides), SCE (électricité), Eiffage (VRD/Espaces Verts), Altrex (toboggan).

Livraison : Avril 2015,

Budget : 4,3 M€ HT.

Commentaires

A Mainvilliers, la piscine est devenue arc-en-ciel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur