En direct

A Lyon, la passerelle de la Paix redessine l'entrée nord de la ville
Une passerelle entièrement dédiée aux modes de déplacement doux - © Michael Zimmermann

A Lyon, la passerelle de la Paix redessine l'entrée nord de la ville

Emmanuelle N'Haux (bureau de Lyon du Moniteur) |  le 17/03/2014  |  Dietmar FeichtingerOuvrage d'artArchitectureRhôneBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Dietmar Feichtinger
Ouvrage d'art
Architecture
Rhône
Bâtiment
Valider

Reliant le quartier de Saint-Clair de Caluire-et-Cuire à la Cité internationale de Lyon, la passerelle de la Paix, conçue par Dietmar Feichtinger Architectes, est désormais accessible aux modes doux.

Après l’inauguration du Pont Raymond-Barre, qui offre une nouvelle entrée de ville au sud de Lyon, la passerelle de la Paix a été à son tour inaugurée en présence de 200 enfants des écoles Créqui et Victor-Basch situées de part et d’autre du Rhône. «Nous dessinons avec cette passerelle l’entrée nord de la ville, visible de jour comme de nuit», a souligné Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et président du Grand Lyon.

Cette passerelle, entièrement dédiée aux modes doux, a été conçue par l’équipe Dietmar Feichtinger Architectes et le bureau d’études Schlaich Bergermann und Partner. Le maire de Lyon a salué le travail de l’architecte et souligné que la passerelle «donne l’impression d’être venue se poser naturellement sur le Rhône». Une impression qui vient de sa conception, sans appui dans le lit du fleuve.

Invitation à la contemplation

L’ouvrage est constitué d’un cheminement haut de 217 mètres de long et de 5 mètres de large réservée aux vélos et aux piétons. Le cheminement bas, de 156 mètres de long et 1,5 mètre de large, relie les berges du Rhône de chaque côté. Au milieu du fleuve, les deux cheminements se rejoignent pour former un belvédère invitant les promeneurs à la contemplation.

Le sol de la passerelle est recouvert de lames en chêne, assemblées par panneaux démontables. Les garde-corps, en filet en acier inox, offre une transparence totale.

«Plus qu’une simple infrastructure, cette passerelle contribue à tisser une trame verte et bleue, promesse d’une nouvelle qualité de vie», a indiqué le sénateur-maire.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Grand Lyon

Maîtrise d’œuvre : Dietmar Feichtinger Architectes et le bureau d’études Schlaich Bergermann und Partner

Entreprises : Zwahlen & Mayr mandataire du groupement / SMB / CBR TP / Soletanche Bachy France / DR Equipement / Société lyonnaise d’éclairage Citeos

Coût global : 15,7 millions d’euros TTC

Commentaires

A Lyon, la passerelle de la Paix redessine l'entrée nord de la ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur