En direct

A Lyon, la cité de la gastronomie est bouclée financièrement
a Cité s’inscrit, sur près de 4 000 m2, au sein du vaste projet de reconversion du Grand Hôtel-Dieu, actuellement en plein travaux. - © © Eiffage

A Lyon, la cité de la gastronomie est bouclée financièrement

Emmanuelle N’Haux (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 13/04/2017  |  RhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Rhône
Architecture
Valider

Une dizaine de partenaires privés apporteront les fonds nécessaires à l’acquisition des futurs locaux de la Cité de la gastronomie au sein du Grand Hôtel-Dieu.

La Cité internationale de la gastronomie ouvrira bien ses portes au public au début 2019 à Lyon. C’est ce qu’a annoncé, Gérard Collomb, jeudi 13 avril, en réunissant les représentants des entreprises privées partenaires du projet. La Cité s’inscrit, sur près de 4 000 m2, au sein du vaste projet de reconversion du Grand Hôtel-Dieu, actuellement en plein travaux. Pour rappel, le groupe Eiffage, qui réalise les travaux de reconversion sous la houlette des architectes Albert Constantin et Didier Repellin, a été lauréat du concours lancé par les Hospices civils de Lyon en octobre 2010. Le groupe de BTP a cédé, en juin 2015, l’ensemble au Crédit agricole Assurances en partenariat avec la Caisse régionale du Crédit agricole centre-est.

Pour lancer ce projet, dont le coût est estimé à plus de 15 millions d’euros (coût d’acquisition des locaux rénovés), la Métropole de Lyon a fait appel aux partenaires privés en créant, en juillet dernier, un fonds de dotation. Une dizaine d’entreprises (*) se sont d’ores et déjà engagées pour un montant total de 10,4 millions d’euros aux côtés de Ville de Lyon (2 millions d’euros), de l’Etat (1 million d’euros) et de la Métropole de Lyon (4 millions d’euros).

Gérard Collomb a réuni tous les partenaires privés de la future Cité de la gastronomie.
Gérard Collomb a réuni tous les partenaires privés de la future Cité de la gastronomie. - © © Thierry Fournier/Métropole de Lyon

Santé et nutrition

Cet espace muséal interactif liera nutrition et santé et permettra au public d’appréhender toute la filière de la gastronomie: des producteurs aux artisans des métiers de bouche en passant par l’industrie agroalimentaire et la distribution jusqu’aux grands chefs ! La muséographie et la scénographie des lieux, qui restent à préciser, seront pilotées par l’équipe du musée des Confluences qui détachera une chargée de projet. La réflexion tourne autour de trois axes: l’ancrage dans le lieu, l’histoire et l’évolution du repas gastronomique et les enjeux de l’alimentation sur la santé.

(*) SEB, Eiffage, Mérieux NutriSciences, Apicil, Dentressangle Initiatives, Eliorgroup, Metro, Crédit Agricole centre-est, Plastic Omnium et l’Institut Paul Bocuse.

Commentaires

A Lyon, la cité de la gastronomie est bouclée financièrement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur