En direct

A la Réunion, des piles puissantes pour affronter les cyclones

Emmanuelle Picaud |  le 17/08/2018  |  RéalisationsTechniqueGros œuvreInfrastructuresOuvrage d'art

Ouvrage d'art -

Des fondations très profondes permettront au futur pont routier sur la rivière des Galets de résister aux crues.

D'un côté, un pont en béton précontraint. De l'autre, un ouvrage métallique de type « Bailey » datant des années 1930. Et au milieu, coule une rivière. C'est en plein cœur de ce décor minéral que se déroule le chantier de la rivière des Galets, sur l'île de la Réunion. Lancée en mars 2017, cette vaste opération prévoit de construire un nouveau pont entre les deux ouvrages d'art existants pour les remplacer. La future installation sera composée de deux tabliers parallèles, chacun équipé de trois voies dans un sens de circulation. Longs de 430 m, ils seront tous deux constitués d'une charpente métallique supportant une dalle en béton armé.

Abaissement du lit de la rivière. « Les ouvrages actuels, l'un et l'autre à sens unique, se révèlent trop peu résistants aux crues et sous-dimensionnés pour un abaissement du lit de la rivière. Les fondations sont réalisées de manière superficielle, avec des confortements sur 5 à 8 m de profondeur seulement », explique Thomas Kavaj, directeur de l'opération pour la région de la Réunion.

Or, en cas de cyclone, le lit de la rivière peut descendre de plusieurs mètres en quelques heures. Lors du dernier épisode, en avril 2018, son niveau a baissé de 2 m en l'espace de 48 heures. Les fondations superficielles étaient visibles. Les équipes présentes sur le chantier ont alors réalisé des renforcements pour stabiliser les ponts existants.

Compte tenu de l'évolution du lit de la rivière, qui se déplace et s'approfondit au fil des ans, et des conditions météorologiques, les ingénieurs ont prévu de créer des fondations très profondes sous les piles du nouveau pont. Les études et simulations réalisées en BIM ont montré qu'il fallait réaliser des barrettes de près de 40 m de profondeur depuis le niveau du terrain actuel afin que le pont résiste aux cyclones. Les 40 barrettes en béton mesurent 1,5 m de largeur et serviront d'appui aux structures au-dessus du sol.

Des chevêtres qui écartent les eaux. La résilience de l'ouvrage a également été pensée en cas de débordement du lit mineur de la rivière. Les huit piles du pont, d'un diamètre de 3,3 m, sont identiques et seule leur hauteur varie, entre 10 et 11 m. Surtout, la conception de chacune d'elles a été étudiée pour favoriser l'écoulement de l'eau en cas d'augmentation du débit de la rivière.

Chaque appui est en effet surmonté d'un chevêtre en forme de demi-lune, une forme qui permet d'écarter les eaux du tablier. Ces chevêtres constituent les éléments de l'ouvrage les plus longs à réaliser, puisqu'ils nécessitent huit semaines de mise en œuvre, entre l'installation du coffrage, le ferraillage et le coulage du béton, afin d'obtenir cette forme si spécifique.

Au total, 30 000 m3 de béton et 4 000 tonnes d'acier seront utilisés pour l'ensemble de l'ouvrage. Reste à savoir ce qu'il adviendra des deux anciens ponts, dont le sort n'est pas encore entièrement scellé. « Celui en métal sera détruit. Mais nous ne savons pas encore ce que nous allons faire de l'ouvrage en béton précontraint, qui ne date que d'une quarantaine d'années à peine », précise Thomas Kavaj. L'ouverture du nouveau pont aux usagers est prévue, elle, pour fin 2020.

Maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre : région Réunion. Entreprises : Demathieu Bard (génie civil), GTOI (terrassements), Soletanche Bachy (fondations), Matière (charpente métallique). Calendrier : de mars 2017 à décembre 2020. Coût de l'opération : 80 millions d'euros.

PHOTO - 14541_877180_k2_k1_2059772.jpg
PHOTO - 14541_877180_k2_k1_2059772.jpg - © DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION
PHOTO - 14541_877180_k3_k1_2059779.jpg
PHOTO - 14541_877180_k3_k1_2059779.jpg - © FABRICE HUITOREL / MEMO PLANET
PHOTO - 14541_877180_k4_k1_2059780.jpg
PHOTO - 14541_877180_k4_k1_2059780.jpg - © DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION
PHOTO - 14541_877180_k5_k1_2059781.jpg
PHOTO - 14541_877180_k5_k1_2059781.jpg - © DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur