En direct

A Kenitra (Maroc), un moucharabieh béton!
Vue générale de la gare de Kenitra (Maroc) - © Takuji Shimmura

A Kenitra (Maroc), un moucharabieh béton!

Service Architecture & Urbanisme |  le 16/12/2019  |  RéalisationsAfriqueGare

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Afrique
Gare
Valider

Conçue par l’architecte Silvio d’Ascia, la gare de Kenitra (Maroc) a été livrée fin 2019. Elle s'enveloppe d'un monumental moucharabieh dansant...

La nouvelle gare de Kenitra s’inscrit dans le projet de construction de la première ligne à grande vitesse du continent africain qui relie la Méditerranée à l’Atlantique ; de Tanger « Med » à la capitale économique Casablanca, via Kenitra et Rabat dans un premier temps et, à terme, jusqu’à Agadir. Dessinée par l’architecte Silvio d’Ascia, bon connaisseur du sujet, la gare a été pensée pour traduire, dans son contexte urbain, une identité renouvelée de l’architecture traditionnelle marocaine grâce, notamment, à sa façade qui réinterprète le motif d’un moucharabieh dilaté à l’échelle d’une ville.


Lien

Nouveau lieu de vie pour Kenitra, la gare est aussi conçue comme un passage permettant de rejoindre la ville, un nouvel espace urbain emprunté tous les jours par les utilisateurs qui se rendent à la ville nouvelle au sud depuis la ville historique au nord, et réciproquement. Le bâtiment, orienté est-ouest, prend place sur un vaste parvis et s’articule avec deux passerelles aériennes au-dessus des voies ferrées, orientées nord-sud, perpendiculairement au bâtiment-voyageurs, permettant à la fois l’accès aux quais et le franchissement urbain. La passerelle principale a été conçue dans cette optique et accueille également des commerces et des services.


BFUP

En offrant deux entrées sur la ville, au nord et au sud, la gare permet un rééquilibrage dans la composition urbaine. La façade nord se laisse traverser par huit arches vitrées qui donnent accès au hall à triple hauteur. Le rez-de-chaussée a été pensé comme un lieu de déambulation. Aux extrémités du hall et dans les deux patios, les circulations verticales relient les différents niveaux de la gare. Longue de 200 mètres - la longueur d’une rame de TGV - et haute de 12 mètres, la façade est composée de plus de 800 triangles en BFUP (béton fibré à ultra hautes performances), un motif inspiré des ornements géométriques de l’architecture islamique, pour filtrer la lumière et former une peau climatique.


Maîtrise d’ouvrage : ONCF - Office National des Chemins de Fer. Maîtrise d’œuvre : Silvio d’Ascia Architecture. Omar Kobbité Architectes (mandataire Maroc). BET : TPF Pyramide Ingénierie (TCE, acoustique, éclairage), Sogea Maroc (OPC). Bureau de Contrôle : Dekra. Surface : 13 500 m². Coût : 30 M€ HT.


Commentaires

A Kenitra (Maroc), un moucharabieh béton!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur