Aménagement

A Haguenau, les casernes Thurot passent au vert

Le  grignotage d’un bâtiment militaire donnera le signal du démarrage des chantiers de l’Eco-quartier Thurot, le 20 septembre à Haguenau, deuxième ville du Bas-Rhin.

Identifiés de longue date comme un site clé du développement urbain d’Haguenau, les 11 ha des anciennes casernes Thurot « présentent les caractéristiques qui justifient notre première expérience d’éco-quartier », se réjouit Claude Sturni, député et maire de la sous-préfecture de 35 000 habitants. En mettant fin à l’imperméabilité d’une partie des surfaces où affleure la nappe phréatique, le projet confortera la trame verte d’Haguenau, grâce à l’effet de continuité entre les rives de la Moder au Nord et le parc de la gare, au sud-ouest : « deux belles parenthèses vertes » chères à Claude Sturni. Pour concrétiser son ambition écologique et urbaine, la commune a racheté la grande majorité des emprises, soit 9,5 ha sur 11. Un parc urbain de 2 ha illustre l’esprit du projet.

 

Mixité

 

La proximité du centre-ville et le développement du réseau de bus intercommunal Ritmo, dont la deuxième phase se déploie à partir du 2 septembre, rend possible de nouvelles avancées en matière de mobilité douce : « En éloignant les voitures des pieds des logements et des bureaux, le parking silo de 300 places favorisera de nouveaux réflexes », espère le maire. La ville, qui aménagera le quartier en régie, s’est entourée de nombreuses compétences : le groupement La Fabrique urbaine – Atelier d’architecture Louis Téqui – OTE – Terridév pour la faisabilité architecturale et urbaine ; Even conseil pour l’approche environnementale de l’urbanisme ; l’équipe Faubourg 2/3/4 – Indiggo – OTE pour la maîtrise d’œuvre et la coordination ; le cabinet Louis Berger pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Sociale, fonctionnelle, générationnelle, architecturale : la mixité urbaine se déclinera dans une programmation qui cherche la complémentarité avec d’autres aménagements récents ou à venir – en particulier le quartier de la gare. Conformément aux règles du dispositif Quartier Plus du conseil général, le logement aidé représentera la moitié des 700 à 800 unités d’habitation. « Nous n’avons pas encore déterminé la part de l’accession sociale à la propriété », précise Caroline de Ravinel, chargée des grands projets à la ville. Le maître d’ouvrage envisage de dédier une ou deux parcelle à des groupes d’autopromotion.

 

Résidence Junior

 

Pour rayonner vers les quartiers centraux, les équipements publics se concentreront plutôt au nord. Cette règle s’appliquera au futur groupe scolaire, dont la réalisation n’interviendra pas avant le prochain mandat. Première opération en démarrage sous maîtrise d’œuvre de Nunc Architectes, le nouveau tribunal témoigne de l’ambition d’harmoniser l’architecture contemporaine et la réhabilitation, avec une densité et des hauteurs décroissantes, en allant du nord vers le sud. Sur l’ensemble du quartier, la construction neuve représentera les deux tiers des 60 000 m2 de surfaces hors œuvre nette.

Deux opérations de 85 logements chacune, programmées à court terme, symbolisent l’ambition multi-générationnelle : la ville annonce pour cet automne le lancement d’un appel à projets pour une résidence Senior ; au titre des investissements d’avenir, l’Etat accompagne par une subvention de trois millions d’euros le plus ambitieux projet de résidence junior du Bas-Rhin. Le groupe d’entreprises sociales pour l’habitat Batigère porte ce projet bénéficiaire de prêts d’insertion. « Très soutenue par le monde économique local, la formule a séduit par sa souplesse, en offrant une solution locative pour des durées comprises entre deux jours et trois ans », commente Rémi Trocmé, directeur de l’habitat au conseil général.

 

Compétition de promoteurs

 

Pour faciliter l’accès de l’écoquartier à toutes les catégories sociales, la ville n’a pas souhaité aller au-delà de la réglementation thermique en vigueur. Les études sur un éventuel réseau de chaleur n’ont pas encore abouti. L’hypothèse de sondes géothermiques reste à l’ordre du jour. Sans attendre de délibérer sur le dossier de réalisation de Zone d’aménagement concerté au premier semestre 2014, la ville multiplie les contacts avec les promoteurs, dans la perspective d’un concours pour une première tranche. Le maître d’ouvrage évalue le coût d’aménagement à 28 millions d’euros.

L’intérêt des professionnels de l’immobilier fait écho à l’engouement du grand public, stimulé par le conseil consultatif mis en place par la municipalité, mais aussi par la configuration des lieux : longtemps, les murs d’enceinte ont entretenu la curiosité autour des emprises urbaines proches et mystérieuses. Pour en réaliser le potentiel urbain, Claude Sturni entend prendre son temps : « Nous ne souhaitons pas figer immédiatement la destination de chaque parcelle », prévient le maire.

 

Focus

Emulation transfrontalière

 

Le 25 octobre au cours d’une table ronde animée par Le Moniteur, Haguenau et Landau confronteront leur approche de la reconversion urbaine de friches militaires. Ces échanges clôtureront un colloque d’une journée, inscrit dans le programme du cinquantenaire du jumelage entre les deux villes moyennes du Bas-Rhin et de Rhénanie-Palatinat. « Dans la foulée, nous espérons des échanges réguliers entre les équipes de nos deux villes », annonce Claude Sturni, maire d’Haguenau. Pour reconvertir son site de 18 ha, la ville jumelle bénéficie d’un atout de taille : grâce à sa sélection par le Land de Rhénanie-Palatinat pour son festival annuel de l’art du paysage en 2015, le projet de 35 millions d’euros bénéficie de 80 % de subventions.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X