En direct

A Grenoble, l’A480 va se muer en autoroute urbaine apaisée
L’aménagement de l’A480 sera mené conjointement celui de l’échangeur du Rondeau - © © Grenoble Alpes métropole

A Grenoble, l’A480 va se muer en autoroute urbaine apaisée

Emmanuelle N’Haux |  le 18/11/2016  |  IsèreTransports mécaniques

Serpent de mer, les aménagements de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau devraient voir le jour après la signature d’un protocole d’intention entre les parties prenantes du dossier.

Fin 2019, les premiers travaux d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau devraient démarrer pour une mise en service en 2022. Les protagonistes du dossier – l'Etat, le département, la Métropole et le concessionnaire Area – ont en effet signé, le 10 novembre, l’accord d’intention qui fixe les grands principes du projet. Devenues « vétustes et inadaptées », les deux infrastructures routières engendrent des nuisances quotidiennes– embouteillages, pollution etc. – et sont un frein au développement de la métropole. Sur ces points, l’accord était unanime depuis des années. C’est sur la réponse, qu’il a fallu mettre tout le monde d’accord, à commencer par le maire écologiste de Grenoble, Eric Piolle.

Au cœur du projet réside l’évolution des 7 km de section urbaine de l’A480 avec, concomitamment, celle de l’échangeur du Rondeau. Sur la partie urbaine de la section autoroutière, le passage à 2x3 voies, sans élargissement de l’emprise autoroutière, est acté avec un maintien à 2x2 voies aux extrémités pour ne pas « encourager le trafic de transit. » Pour ce faire, différentes largeurs de voies sont envisagées ; 3m pour la voie rapide, 3,25 m pour la voie médiane et à 3,5 m pour la voie lente. Pour un trafic apaisé en centre-ville, il est prévu que la vitesse soit limitée à 70 km sur cette portion urbaine.

L’aménagement de l’échangeur du Rondeau, véritable nœud entre les axes de l’A480, la RN87 (rocade sud) et de RD6, vise à dissocier les flux locaux des flux de transit et de mieux intégrer les modes doux. Une tranchée couverte permettant de réduire l’emprise routière par superposition des voies a été retenue complétée par un « by-pass » et le doublement de la bretelle A480/RN87.

Le projet global estimé à 380 M€ sera financé par Area qui investira 334 M€ dont 34 M€ au titre du contrat de plan Etat-Région, la Métropole de Grenoble et le conseil départemental de l’Isère interviendront à hauteur de 10 M€ chacun. Reste quelque 25 M€ à financer. L’enquête publique sera lancée au cours du dernier trimestre 2017.

Commentaires

A Grenoble, l’A480 va se muer en autoroute urbaine apaisée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX