En direct

À Fontfroide, le béton se taille et vieillit comme la pierre
La terrasse du restaurant a été coulée en béton pierre - © © Docs : Hubert d’Erceville

À Fontfroide, le béton se taille et vieillit comme la pierre

Hubert d’Erceville |  le 14/10/2014  |  BâtimentProduits et matérielsBétonERPAude

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Bâtiment
Produits et matériels
Béton
ERP
Aude
France entière
Tarn
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. Trophée Béton 2016 : cinq projets d’étudiants distingués
  2. Béton et granulats : la production repart à la hausse
  3. Le béton se végétalise
  4. 8 solutions de béton ciré
  5. Le béton ciré
  6. Des murs béton coulés en place prennent en sandwich l’isolation
  7. La première éolienne flottant sur du béton est attendue au large du Croisic pour 2016
  8. Une tranchée couverte en béton fibré
  9. A Nice, 650 mètres cube de béton coulés en une seule journée pour fermer le puits d’entrée du tunnelier du tramway
  10. Deux viaducs renforcés en BFUP
  11. Le Cerib entend mettre son expertise sur le béton au service du BTP
  12. Holcim se lance à son tour dans la location de centrales à béton
  13. "Résurrection" d'un mur de soutènement centenaire au pied de la Basilique du Sacré-Coeur
  14. La recherche s’associe à l’industrie pour inventer les bétons de demain
  15. Letgo : un prémur en béton alvéolé à grande rigidité
  16. Le recyclage devient un axe de développement stratégique
  17. Béton préfabriqué
  18. La NF EN 206/CN s’ouvre aux granulats recyclés et aux bétons sur mesure
  19. Les bétons anciens, un champ pour les professionnels du patrimoine
  20. À la recherche de poches de croissance
  21. Des solutions industrielles de plus en plus packagées pour réduire les coûts finaux
  22. Isolation répartie et complexe de doublage
  23. Un édifice qui fait des vagues
  24. Un métro perché sur 72 kilomètres de viaducs
  25. Des raidisseurs en béton fibré scrutés à la loupe
  26. Matériaux de construction : on reste dans le dur
  27. Hausermann et Costy Le Centre de Douvaine
  28. Renaissance d’un train béton datant du tunnel sous la Manche
  29. Grand lifting des digues sur la Garonne à Toulouse
  30. Philippe Gruat nommé à la tête du Cerib
  31. Recybéton : que faire du sable recyclé ?
  32. Balard : un chantier mené au pas de charge
  33. Le stade de Bordeaux accueille une aire de préfabrication béton
  34. Des plaques en béton réfléchissantes
  35. La filière sèche gagne du terrain
  36. Du tout-modulaire à la mixité des procédés
  37. Le béton dans tous ses états
  38. Mariage du bois et du béton de chanvre
  39. Une médiathèque béton taillée dans la masse
  40. Mikado structurel pour un bâtiment sportif
  41. Une Cité des civilisations du vin bien charpentée
  42. Les façades béton restructurées donneront plus de clarté
  43. Le trophée béton
  44. Mecque du bâtiment préfabriqué, Singapour veut faire de la construction un jeu d’enfant
  45. Vague de béton verte sur le campus de Marne-la-Vallée
  46. Des murs antibruit double face en béton de caoutchouc et béton de bois
  47. Deux Projets Nationaux sur les risques rocheux et la durabilité des bétons lancés officiellement en mars
  48. Trophée Béton 2015 : quatre projets d’étudiants primés
  49. Matériaux de construction : la baisse des ventes est confirmée
  50. France Blocs mise sur l’innovation pour concurrencer la brique
  51. Alkern boucle le rachat du groupe Duroux
  52. Falaise en béton préfabriqué pour la faune et la flore
  53. À Fontfroide, le béton se taille et vieillit comme la pierre
  54. Une forteresse de béton pour abriter une médiathèque
  55. Enveloppe en béton de chanvre pour du logement groupé
  56. Le béton à la fête en terre d’ovalie
  57. Une piscine respectant les principes feng shui
  58. Des silos en béton réalisés sur mesure
  59. Du sur-mesure sous contraintes pour les terrasses de la Fondation Louis-Vuitton
  60. Un nouveau bateau-porte se profile au port de Marseille
  61. La démocratisation de l’impression en béton s’accélère en Angleterre
  62. Programme de recherche de l’IRSN sur le vieillissement du béton
  63. Béton et exigences environnementales : le débat
  64. Unique ! Une centrale à béton exclusivement alimentée par train
  65. Un béton façonne un mur d’eau géant
  66. Un anneau en béton fibré en mémoire de la Grande Guerre
  67. Course de vitesse au Grand Stade de Lyon
  68. Préfabrication en béton Solutions pour le logement individuel
  69. Des dalles de dépollution de l’air à l’essai
  70. La structure et l’isolation par l’extérieur en béton cellulaire
  71. Un train de machines assure la réalisation d’une chaussée en béton
  72. Les industriels du béton très inquiets sur l'avenir de leur secteur
  73. Intermat : un salon dédié au béton
  74. Routes et réseaux : Lafarge affiche ses ambitions
  75. Rector mise sur le numérique pour guider les professionnels
  76. Chais d’œuvre de design et de technologie
  77. Béton prêt à l'emploi : Carole Jaillot élue présidente de la commission environnement du SNBPE
  78. Que pèse le béton dans la qualité environnementale des bâtiments ?
  79. "L'Etat doit respecter l'équité entre les différents matériaux de construction", Jean Bonnie (Fédération de l'industrie du béton)
  80. Spécial technique - Béton, dis-moi qui tu es
  81. Le miscanthus mis en bloc
  82. L'imprimante 3D passe au béton à prise rapide
  83. Un anneau à ultra-haute performance
  84. 8 solutions de béton banché
  85. Les solutions en béton banché
  86. Association de deux systèmes industrialisés
  87. Voiles grande hauteur pour réservoirs d’eau potable
  88. Trophée béton 2012-2013 Liberté de l’espace
  89. Avec son site des Batignolles, Holcim vise les chantiers du Grand Paris
  90. Evolutions technologiques pour façade béton
  91. Appliquer un béton ciré sur plancher chauffant à basse température
  92. Réalisation d’une chape en béton empreinte
  93. Un béton à base de granulats recyclés pour réaliser du mobilier urbain
  94. Un bâtiment phare posé sur pilotis face à la mer
  95. Béton de site et bois brut jouent en duo
  96. Une canopée flotte sur l’aéroport de Bombay
  97. Découvrez le futur siège du FCBA à Champs-sur-Marne
  98. Le béton vu par trois générations d’architectes
  99. Le marché des matériaux minéraux de construction se porte bien au premier trimestre
  100. Matériaux de construction, l'embellie se poursuit en février
  101. La LGV SEA grande consommatrice de béton préfabriqué
  102. Quand la dalle béton devient active
  103. Béton Pathologies et durabilité
  104. Renforcement des structures en béton
  105. Béton : pas d’embellie en vue
  106. Quand le béton a un grain
  107. Des bétons haute sécurité pour le terminal méthanier
  108. Le temps des regroupements
  109. Blocs et monomur
  110. Cellumat mise sur la prescription
  111. Trophée béton 2013-2014 : quatre projets d’étudiants primés
  112. Un monolithe de béton semi-enterré
  113. Lyon pôle culturel lons-le-saunier
  114. Batimat : un process qui garantit la performance des blocs isolants
  115. Le béton à ultra-hautes performances gagne le monde
  116. Béton préfabriqué : Rector rode son laboratoire de recherche
  117. Etanchéité dans la masse pour un nouveau béton
  118. Prédalle active industrialisée : un test positif
  119. Chicanes de béton baryté pour la radioprotection
  120. Béton ciré, le choix entre le spatulé et l’autolissant
  121. 8 bétons et granulats isolants
  122. Un béton mince en rouleaux
  123. La légèreté, atout du béton de chanvre en immeuble collectif
  124. Immeuble passif à structure bois-béton industrialisée
  125. Un collecteur d’égouts s’habille de béton polyester
  126. Le béton immergé sauve une digue
  127. Barrage-poids arqué sur un oued algérien
  128. Béton, dis-moi qui tu es

Coulée en 1995, la dalle du restaurant de l'Abbaye de Fontfroide (Aude) imite la pierre à la perfection. Baptisé "béton pierre" par son inventeur, ce matériau vieillit idéalement, même sous un climat rude. Il est également moulé pour une durabilité à toute épreuve.

Le programme : un matériau innovant qui ressemble à l’ancien

« Réalisez donc un sol en béton pierre ! » Le défi lancé par l’architecte en chef des bâtiments de France à Victor Moreno, gérant de l’entreprise de maçonnerie Le Rocher, était de taille. Pour réaliser les 100 m² (20 x 5 m) de la terrasse du restaurant de l’abbaye de Fontfroide, dans une ancienne dépendance attenante au bâtiment principal, il fallait en effet utiliser un matériau qui ressemble à ceux ayant servi à édifier la bâtisse cistercienne au XIIe siècle. Or, en 1995, année de cette rénovation, le devis des tailleurs traditionnels s’élève à près de 300 000 francs pour la fourniture d’une pierre de taille de carrière, dalle de support non comprise. Impossible de tenir dans le budget. Victor Moreno n’a jamais entendu parler de béton pierre. Et pour cause : ce type de matériau qui se présente généralement sous forme de briquettes, principalement en pierre ponce, ne ressemble pas vraiment à une pierre naturelle. Il est donc particulièrement inadapté à la rénovation d’un bâtiment classé. Il fallait innover. Victor Moreno se lance alors dans des expérimentations à base de ciment blanc et de granulats de diverses origines. Problème : le béton est un matériau lisse, alors que la pierre naturelle est un calcaire irrégulier, modelé par une importante porosité de surface.

PHOTO - 812340.BR.jpg
Le granulat utilisé pour imiter le calcaire oolitique est composé d’un mélange de petits silex usés blanchâtres à blonds et d’une fine crayeuse. - © ©


Il faudra à l’entrepreneur un mois et demi pour trouver la bonne formule. Celle-ci associe du ciment blanc à trois composants de granulométries différentes : gravier (diamètre de 0,15 à 1 cm), sable (diamètre de 0,04 cm) et fine, cette dernière englobant le gravier lors du séchage. Les proportions sont précises : 30 pelles de sable, 25 de gravier qui comporte les fines et 50 kg de ciment blanc. « Mon secret : j’utilise aussi un demi-seau de ciment gris pour casser la blancheur trop éclatante du résultat », confie Victor Moreno. Et de noter qu’il est possible de colorer le mélange ou de le patiner selon les besoins. Une fois le support sec, le calepinage sera créé artificiellement pour imiter parfaitement la pose traditionnelle. Reste la mettre en œuvre, à grande échelle.

L'état des lieux : coulé, coffré ou moulé, comme le béton

À Fontfroide en 1995, Victor Moreno a utilisé plusieurs techniques de béton pierre. Toutes sont des déclinaisons de l’innovation qu’il a mise au point dans son laboratoire. La première consiste à réaliser des dalles, coulées d’un seul tenant sur une épaisseur de 12 cm, et en deux parties pour couvrir les 100 m² de la terrasse. Elles sont ferraillées comme pour la réalisation d’un sol en béton classique. La technique met en œuvre des granulats venus de la région de Tautavel (Pyrénées-Orientales) et fournis par Domitia Granulats. Ceux-ci intègrent une fine particulièrement performante qui enrobe les éléments gravillonneux. Les surfaces verticales sont coffrées avec des bois assemblés par vissage : un procédé très utile lors du démoulage, réalisé alors que le béton a pris sans être trop sec pour pouvoir être taloché. Le résultat ressemble à une pierre en calcaire oolithique, du type de celle qui a servi à édifier l’abbaye.

PHOTO - 812334.BR.jpg
Trois éléments en béton pierre ont été moulés pour remplacer les éléments manquants à la culée d'une arche. Réalisés aux dimensions exactes, ils imitent parfaitement la pierre d'origine, jusqu'à simuler les traces de sciages de l'époque. - © ©

Pour copier les poteaux et imiter un grès ancien, Victor Moreno a utilisé une deuxième technique qui met en œuvre un mélange dans lequel les granulats sont remplacés par du quartz fin (de 0,02 à 0,03 cm de diamètre), avec du sable plus fin pour conférer un aspect gréseux au béton. Le mélange est moulé dans une matrice classique (bois, résine, plâtre) et le résultat s’apparente au matériau utilisé au XIIe siècle. La troisième et dernière technique consiste plus simplement à projeter le mélange gréseux au Sablon (machine à projeter les crépis de façade), pour en recouvrir un support béton. Les couches de 2 à 3 cm permettent de rénover certaines zones abîmées, ou sont projetées directement sur une forme en béton classique.
Pour imiter la pierre, la dernière astuce de Victor Moreno est de réaliser des joints artificiellement, une fois le béton pierre sec et dur. Après avoir été tracés au crayon, les sillons sont réalisés avec une disqueuse équipée d’une lame à diamant classique ou à grande largeur (0,5 à 1 cm) servant traditionnellement à déjointoyer. Selon la demande du client, cette fente est ensuite recouverte d’un joint, comme pour un carrelage classique. C’est ce qui a été réalisé ici avec un ciment coloré en gris.

Le bilan : un béton pierre durable et économique

Dix-neuf ans après son coulage, la dalle en béton pierre n’accuse pas son âge. Les autres éléments moulés ou passés au Sablon non plus. Avec le temps, une patine sombre est apparue sur les éléments situés en extérieur, mais cela ne nuit pas à l’aspect d’ensemble de la terrasse. Il est vrai que le béton résiste à l’usure des pieds du mobilier et des salissures du restaurant. Il supporte 350 kg/m3 de charge et se nettoie simplement avec un nettoyeur à haute pression. Autre avantage du support, il est imperméable. Et comme la pierre, il résiste parfaitement au gel, un paramètre d’importance, car l’abbaye est située dans une zone où les chocs thermiques sont forts : en plein hiver, la température passe souvent de 0°C le matin à 25°C le midi.

PHOTO - 812343.BR.jpg
Le pont d'accès à l'abbaye a été rénové en 1997 avec la technique de projection du béton pierre à l'aide d'un Sablon. Depuis, il n'a jamais été repris. - © ©


Pour Victor Moreno, c’est un chantier prestigieux. Même si le ciment blanc est deux fois plus cher que le ciment gris, le coût du ciment pierre se révèle extrêmement compétitif pour un résultat pérenne et un prix bien inférieur à la pose d’un dallage en pierre. L’architecte des bâtiments de France a validé le résultat il y a dix-huit ans, avec satisfaction. Les joints n’ont pas bougé, et pour cause, ils ont été remplis avec un mélange de ciment gris. « Mais c’est souvent cette partie qui vieillit le plus rapidement ; il suffit alors de rejointoyer », assure Victor Moreno. L’intéressé a multiplié les applications de son invention et enseigne gracieusement sa technique à l’École européenne de l’art et des matières (EEAM), à Albi. À chaque fois, le résultat est impressionnant, et la durabilité, à toute épreuve. Facturé aujourd’hui 120 €/m², le béton pierre est devenu un moyen pérenne de remplacer la pierre naturelle, la simplicité de la mise en œuvre et l’économie financière en plus.

LIEU Abbaye de Fontfroide, (Narbonne, Aude)
PROJET Réalisation, en 1995, d’un sol en béton pierre de 100 m² pour le restaurant
DEVIS INITIAL EN 1995 46 000 € (300 000 francs) en pierre de taille (sans pose), soit 460 €/m²
RÉALISATION EN 1995 7 600 € (50 000 francs) en béton pierre (pose incluse), soit 76 €/m²
BUDGET TOTAL DE LA RÉNOVATION 1 million d’euros réparti sur 20 ans, de 1994 à 2014
MAITRE D’OUVRAGE Famille Fayet
ARCHITECTE Éric Martin, architecte en chef des bâtiments de France
SECOND ŒUVRE SARL Le Rocher
MATÉRIAUX Domitia Granulats

Commentaires

À Fontfroide, le béton se taille et vieillit comme la pierre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur