Le moniteur
A Epinal, le salon Habitat et Bois ne veut pas céder à la morosité
L’an dernier, 55 000 visiteurs ont fréquenté ce rendez-vous majeur de la filière bois dans le Grand Est. - © Marc Philippe/Salon Habitat et Bois

A Epinal, le salon Habitat et Bois ne veut pas céder à la morosité

Paul Falzon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 17/09/2014  |  Second œuvreBoisSommeImmobilierHygiène

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Second œuvre
Bois
Somme
Immobilier
Hygiène
Valider


Rendez-vous majeur de la filière bois dans le Grand Est, le 35e salon Habitat et Bois ouvre ses portes ce 18 septembre à Epinal. Avec 335 exposants recensés la semaine dernière, contre 380 pour l’édition 2013, la manifestation n’échappe pas à la crise des marchés de la construction. Et ses organisateurs adaptent leur message en conséquence.


« Dans ce contexte difficile, nous voulons mettre en évidence la capacité des entreprises à innover », résume Bénédicte Desindes, directrice du salon. Parmi les nouveaux produits présentés à Epinal, on trouvera « l’escalier intelligent » de la société Somme, capable de générer de la lumière, des sons ou de la chaleur en fonction des besoins identifiés chez l’usager. Le spécialiste des maisons à ossature bois en kit Poirot Construction présentera lui de nouvelles gammes destinées à accroître la part de marché de cette solution sur l’habitat individuel, notamment sur le segment de l’autoconstruction.

MOB, lever les craintes exprimées sur l’acoustique

Les visiteurs – ils étaient 55 000 l’an dernier, dont une majorité de particuliers – pourront rencontrer les exposants sur huit secteurs métiers, dont ceux dédiés à la construction bois, au chauffage, au second œuvre, à l’aménagement et à la décoration. Un nouvel espace, « Touchons du bois ! », sera lui centré sur la découverte de métiers d’artisanat (tournage, sculpture, marqueterie…).
Côté conférences, le salon s’attarde cette année sur l’acoustique dans les bâtiments à ossature bois, l’un des freins identifiés dans le développement de ce mode constructif. Le Groupe interprofessionnel de promotion de l’économie du bois en Lorraine,  pilier de la filière régionale, présentera avec le FCBA une sélection de chantiers réussis (vendredi entre 14h et 16h30). Parmi les temps plutôt axés sur les professionnels, les industriels des chaudières granulés convient installateurs et prescripteurs à leur « Propellet Tour » (jeudi entre 17h et 19h30) avec l’objectif d’étoffer leur argumentaire sur les avantages de ce mode de chauffage. Enfin, exposants et partenaires du salon bénéficieront dès la soirée d’ouverture, jeudi, d’un temps dédié aux rencontres en B to B, sous le format des « Happy Hours » testé avec succès l’an passé.

Commentaires

A Epinal, le salon Habitat et Bois ne veut pas céder à la morosité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur