En direct

A Courcouronnes, la destruction de l’immeuble de Paul Chemetov est lancée
A Courcouronnes (Essonne), la démolition de l'immeuble de logements de Paul Chemetov a débuté mi-août. - © © Charlotte Coutard/ Radio France

A Courcouronnes, la destruction de l’immeuble de Paul Chemetov est lancée

Service architecture et urbanisme |  le 14/08/2015  |  Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Valider

Selon France Bleu 107.1, le chantier de démolition de ces logements a débuté le 13 août et il devrait durer un mois. Leur architecte Paul Chemetov avait tenté de faire valoir son droit d’auteur, en vain. En 2013, la justice avait tranché en faveur de la destruction.

A Courcouronnes, en Essonne, le décompte final est lancé pour les logements de Paul Chemetov. Selon France Bleu 107.1, la démolition de l’immeuble que l’architecte avait construit entre 1983 et 1984 a commencé le 13 août et d’ici un mois, elle devrait être achevée. Ce chantier a été programmé dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier du Canal et de la création d’un écoquartier de 850 logements à la place de l’ancien hôpital Louise-Michel qui a fermé en 2012. Situé juste en face de l’établissement hospitalier, le bâtiment en L de Paul Chemetov, qui comptait environ 80 logements, formait dès lors une barrière. Sa disparition avait donc été programmée dans le but de faciliter à l’avenir les liaisons et d’ouvrir la perspective visuelle.

« Légitime et proportionnée »

L’architecte avait tenté de s’opposer à ce projet et saisi la justice, arguant de son droit d’auteur mais il n’avait pas été suivi sur ce point. En 2013, le tribunal de grande instance de Paris avait confirmé la destruction. En effet, celle-ci « est – selon le TGI – légitime et proportionnée au regard du droit moral de l’architecte s’agissant d’un bâtiment à vocation utilitaire et non pas purement esthétique, qui n’assu­rait plus des conditions de vie sereine à ses habitants », notait l’avocate Céline Lherminier, dans un article intitulé « L’œuvre architecturale est-elle intouchable ? » publié dans Le Moniteur du 2 mai dernier (accès réservé aux abonnés). A entendre leur réaction au micro de France-Bleu, les riverains ne semblaient en tout cas pas regretter outre mesure la disparition de l’édifice.

Commentaires

A Courcouronnes, la destruction de l’immeuble de Paul Chemetov est lancée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur