En direct

A contresens

BERTRAND FABRE DIRECTEUR DE LA RÉDACTION |  le 12/09/2008

C’est à n’y plus rien comprendre. Voilà le premier gouvernement doté d’un grand ministère d’Etat chargé de l’environnement et du développement durable, qui a déjà réussi à réunir et à faire dialoguer fructueusement toutes les parties prenantes.

Et voici que ce même gouvernement nous concocte aujourd’hui une impressionnante série de mesures qui promeuvent le mode de transport (l’automobile) le plus polluant et l’utilisation de l’énergie la plus émettrice de gaz à effet de serre (le pétrole et ses dérivés l’essence et le fuel).

Regardez plutôt.

Le bonus/malus appliqué à l’automobile va être reconduit en 2009. En 2008, il aura laissé une ardoise de plus de 150 millions d’euros. On peut donc s’interroger : alors que pas un centime d’euro de bonus n’est accordé à l’achat d’un vélo, par exemple, faut-il continuer à subventionner des automobiles ? Personne n’ose plus avancer l’argument du soutien à l’emploi, puisque l’industrie automobile française vient de décider de supprimer des milliers d’emplois domestiques, et que nombre de petites cylindrées, y compris de marque française, sont produites à l’étranger.

Certes, une petite cylindrée, ça pollue moins qu’une grosse cylindrée. Mais ça pollue. Et beaucoup de petites cylindrées, ça pollue beaucoup…

Venons-en à la prime à la cuve (fioul) et au projet de prime transport (pour remplir les réservoirs d’essence). Dans leur principe, ce sont de bonnes mesures, parce qu’il faut bien que tous puissent continuer à se chauffer et à se rendre à leur travail : le développement durable ne peut pas être de la régression sociale.

Encore faut-il que ces mesures soient très ciblées, car leur coût est lourd, et très provisoires (puisqu’elles financent des pratiques polluantes).

Mais l’essentiel, dans une situation budgétaire tendue, reste de sécuriser mieux et davantage le financement public de la rénovation énergétique des logements et des infrastructures de transports en commun. Or le compte n’y est pas tout à fait.

PHOTO - 5468 edito.eps
PHOTO - 5468 edito.eps

Commentaires

A contresens

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur