En direct

A Clermont-Ferrand, les pistes Michelin passées au crible
Le site, qui a fermé ses portes en 2001, comprend 25 000 m2 de surface construite à diagnostiquer. - © JOEL DAMASE / MICHELIN

A Clermont-Ferrand, les pistes Michelin passées au crible

le 26/10/2018  |  Puy-de-DômeRéhabilitation d'ouvrage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Puy-de-Dôme
Industrie
Réhabilitation d'ouvrage
Valider

Cet ancien site industriel fait l'objet d'un diagnostic complet du Centre d'innovation et de développement pour l'écoconstruction (Cideco).

Beaucoup de Clermontois considèrent les pistes de Cataroux comme leur tour Eiffel… Situé sur une entrée stratégique de la ville, cet ancien site industriel de Michelin se distingue par ses trois immenses toboggans. Hauts de 20 à 30 mètres et longs de 450 mètres, ces « va-et-vient » à l'architecture surprenante servaient à tester des pneus montés sur des chariots lestés de plomb. Construites entre 1926 et 1930, ces pistes d'essais, longtemps à la pointe de la technologie, ont définitivement fermé leurs portes en 2001.

Archéologie industrielle.

Dans le cadre d'une future mise en valeur, dont le détail n'est pas encore connu, la manufacture a missionné le Centre d'innovation et de développement pour l'écoconstruction (Cideco), créé par l'université Clermont-Auvergne en 2016, pour réaliser un diagnostic complet et approfondi du site, les archives disponibles n'étant que parcellaires. Démarrée en avril, cette intervention inédite s'apparentant à de l'archéologie industrielle vient juste de s'achever.

Sa complexité a résidé à la fois dans l'étendue du site - 25 000 m² de surface construite à diagnostiquer - mais aussi dans la diversité des structures composant les bâtiments (béton armé, charpentes métalliques, bois… ). S'appuyant sur des relevés effectués à l'aide d'un scanner laser 3D, des inspections aériennes par drone, des contrôles non destructifs, des prélèvements analysés ensuite en laboratoire ou encore des sondages géotechniques, une quinzaine d'experts se sont succédé depuis le mois d'avril pour répertorier les défauts éventuels, caractériser les propriétés des bâtiments mais aussi lister les structures, matériaux et détails de constructions utilisés à l'époque.

Au-delà de cet inventaire hiérarchisé permettant sa structuration au format BIM, la méthode de Cideco se singularise par la modélisation prédictive de la pérennité des structures. Autrement dit, dans la mise en place de scénarios prévisionnels de dégradation en fonction des matériaux utilisés, de l'environnement ou des conditions d'exploitation. « Globalement, le béton est dans un état extrêmement bon vu son âge. Pour un ouvrage de 90 ans, nous nous attendions à des niveaux de dégradation plus importants. Nous avons tout de même vu des points faibles, notamment des aciers corrodés, en partie haute, à l'extrémité des rampes », précise Alaa Chateauneuf, directeur général de Cideco et ancien professeur à l'université Clermont-Auvergne.

A partir de ces données, Cideco a fourni à Michelin des préconisations et un plan d'actions à court et long terme, permettant d'optimiser les coûts de gestion et d'assurer la pérennité des structures. De quoi orienter intelligemment les décisions qui seront prises pour le futur programme immobilier…

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur