En direct

A Chazelles-sur-Lyon, le musée du chapeau redore son blason
La chapellerie de Chazelle-sur-Lyon - © Studio Erick Saillet
Evénement

A Chazelles-sur-Lyon, le musée du chapeau redore son blason

VINCENT CHARBONNIER |  le 13/07/2013  |  ArchitectureBâtimentTravailCultureVaucluse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Bâtiment
Travail
Culture
Vaucluse
Europe
Rhône
France entière
Profession
Technique
ERP
Valider

L’étape du 13 juillet amène les coureurs à Lyon. A quelques kilomètres de la ville, précisément à Chazelles-sur-Lyon, on porte le chapeau depuis des lustres. Et de belle manière. En témoigne la réhabilitation de l’usine Fléchet où vient d’être transféré l’atelier musée du chapeau. L’architecte Pierre Vurpas a veillé à préserver « l’esprit des lieux » de ces bâtiments industriels construits à partir de 1902 autour d’une cour pavée.

Cette « logique de conservation » a porté notamment sur la charpente métallique du bâtiment principal qui supporte une couverture en tuiles mécaniques et sur une charpente en béton de l’ancien bâtiment de la Foule qui a fait l’objet d’un soin particulier de l’entreprise Brosse. « Il a été intéressant de reprendre cette charpente, l’une des premières du genre en France, qui n’avait pas de joint de dilatation en particulier », observe Didier Brosse, le patron éponyme de l’entreprise de gros œuvre, qui s’est attaché également à recycler des matériaux, à refaire du béton de mâchefer à l’identique pour certaines passerelles.

Isolation et bâtiment basse consommation

Un gros travail d’isolation a été réalisé par l’entreprise Super. Un isolant à base de laine de verre et de laine de roche a été interposé de manière à conserver les plafonds en sous-face.

Hormis ce travail de rénovation méticuleux, Brosse a également construit un nouveau bâtiment basse consommation pour héberger des ateliers de créateurs, une construction posée sur un épais socle en béton armé, habillée de zinc  et de bois de bouleau à l’intérieur, le coloris gris sombre du béton s’intégrant aux autres façades austères de cette architecture industrielle. Cette construction BBC qui ferme le site au Nord abrite une chaufferie au bois.

Pleins feux sur les vitrages

 

Un soin tout particulier a été porté aux matériaux, aux carrelages en pâte de ciment en particulier importés d’Angleterre ou aux vitrages du bâtiment principal qui ont été déposés et remplacés par un simple vitrage à couche feuilletée mis en place selon une technique de collage compatible avec la faible profondeur des feuillures, et dont « les performances thermiques sont à mi-chemin entre un simple vitrage et un vitrage isolant », précise Pierre Vurpas. Les impostes de toutes les baies ont été peintes en bleu vif, avec une peinture de protection passée à l’époque sur les verrières pour réduire l’ensoleillement l’été. Du grand art.

 

___________________________________________________________________________

Fiche technique

Atelier – Musée du chapeau
Maître d’ouvrage : communauté de communes du Forez en Lyonnais
Maître d’œuvre : Pierre Vurpas et Associés (Lyon)
Gros œuvre : Brosse (Chazelles-sur-Lyon)
Charpente : Super (Saint-Etienne)
Montant des travaux : 9 millions d’euros TTC

__________________________________________________________________________

 

A l'occasion de la journée de repos des coureurs dans le Vaucluse, dimanche 14 juillet, découvrez la réhabilitation du Pont de l'Europe, à Avignon









Nicolas Girardon (vice-président de BigMat) : BigMat veut doubler la taille de son réseau

Portrait de girardon
Portrait de girardon - © © Bigmat
??




Nicolas Girardon, vice-président de BigMat, a participé à la construction de la stratégie de développement du groupe. Objectif : devenir la première enseigne des indépendants spécialistes et doubler la taille du réseau BigMat. Ce choix stratégique a été guidé par un double constat de la direction. Elle a d’abord pris conscience du besoin de recréer une dynamique interne de développement à travers les résultats d’une enquête menée auprès des adhérents. La direction s’est aussi aperçue que le maillage hexagonal de BigMat était très hétérogène, avec une absence de l’enseigne dans des zones entières. La conclusion est sans appel : une nouvelle stratégie est élaborée pour impulser un élan de croissance chez BigMat.

Fort de ses 110 adhérents, BigMat souhaite devenir leader en nombre et en chiffre d’affaires à l’horizon 2017. « Nous sommes tous des dirigeants, des entrepreneurs, c’est notre intérêt de faire croître le réseau en faisant grandir nos entreprises pour les pérenniser ». Pour cela, Nicolas Girardon voudrait doubler les points de vente de la marque et multiplier par 1.5 le nombre d’agences. Il explique avoir aussi travaillé sur les zones de chalandises,  afin de permettre à chaque adhérent d’ouvrir de nouvelles perspectives d’implantations. A travers ses propositions, c’est toute la structure interne de BigMat qui devrait évoluer. Pour réussir cette stratégie de croissance, BigMat compte, dans un premier temps, s’appuyer sur ses outils internes. Nicolas Girardon a exposé deux outils à mobiliser. D’abord, une étude géomarketing permettra aux adhérents de mieux appréhender le potentiel de leur zone d’activité. L’enseigne veut aussi créer des journées de formation afin d’échanger les savoir-faire et d’aider les entreprises à initier leurs projets d’ouvertures. Pour Nicolas Girardon, un tel accompagnement par l’expérience et l’expertise devrait générer une véritable émulation interne.

L’autre versant de la stratégie se jouera auprès des non-adhérents. Nicolas Girardon explique en effet qu’il faut donner envie aux artisans et entrepreneurs de rejoindre le groupe. Le nouveau dispositif de points de vente mené par BigMat aura alors un rôle pivot dans ce plan d’action. Il s’agira d’améliorer la visibilité de l’enseigne et sa communication, mais aussi de mieux accompagner les projets des clients en intensifiant les services du groupe. BigMat envisage même de dépasser le secteur du négoce matériaux pour séduire des adhérents venus d’autres domaines. Le groupe imagine développer d’autres spécialités, comme le carrelage, la menuiserie, le chauffage, le sanitaire. A titre d’exemples, Balitrand et Action Matériaux ont déjà rejoint le groupe, convaincus par cette nouvelle stratégie. Pleinement engagé dans ce projet, Nicolas Girardon conclu que « ce n’est qu’un début pour que BigMat soit l’enseigne la plus proche de chaque chantier de France ».

Marianne Tournier

Pour en savoir plus, venez découvrir le Tour de France des régions BigMat sur http://www.letourbigmat2013.fr



 Retour au Tour de France de la construction 2013

Commentaires

A Chazelles-sur-Lyon, le musée du chapeau redore son blason

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur