En direct

A Chanteloup-les-Vignes, un écrin de bois pour la culture
La structure associe des éléments cintrés en lamellé-collé et des bois de charpente traditionnels. - © In Situ Architecture Culture(s) et Ville

A Chanteloup-les-Vignes, un écrin de bois pour la culture

Paul Falzon |  le 30/12/2021  |  YvelinesCharpenteBois lamellé-colléConstruction bois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Yvelines
Technique
Charpente
Bois lamellé-collé
Construction bois
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La future salle polyvalente s’inscrira dans un bâtiment entièrement charpenté. Un choix structurel qui offre une grande liberté sur les volumes et la géométrie.

Achevée cet automne après cinq mois de travaux, la charpente de la future salle de spectacle de Chanteloup-les-Vignes (78) se dresse à 9 m de hauteur. L’agence d’architecture nantaise In Situ a fait le choix du bois pour ses vertus environnementales, mais surtout pour la liberté de formes qu’il permet.

« La géométrie du bâtiment répond à des impératifs fonctionnels, avec l’objectif d’accueillir à la fois des spectacles (théâtre, concert, cinéma) et des événements festifs, rappelle Pierrick Beillevaire, architecte au sein de l’agence nantaise In Situ, maître d’œuvre avec le bureau d’études E.co.tech. Nous nous sommes aussi inspirés du patrimoine culturel de la ville, avec des volumes intérieurs qui rappellent les carrières de gypse de Chanteloup, et une forme extérieure qui évoque la rose des sables, symbole du voyage et de la diversité. »

Des assemblages complexes

La structure associe, autour d’un noyau central ouvert, des éléments cintrés en lamellé-collé portant jusqu’à 17 m, et des bois de charpente traditionnels. L’entreprise Douillard a réalisé des assemblages complexes : jusqu’à six liaisons sur les poteaux principaux, renforcées par des ferrures à mi-bois sur certaines parties de l’ouvrage pour contribuer à la garantie feu.

Chanteloup_Arche_Perspective
Les volumes extérieurs du bâtiments s'inspirent de la rose des sables. - © In Situ Architecture Culture(s) et Ville

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

A Chanteloup-les-Vignes, un écrin de bois pour la culture

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil