A Chagny, Terreal va produire ses tuiles à partir de biométhane
Vue aérienne du site de production de Terreal à Chagny en Saône-et-Loire. - © © Terreal

A Chagny, Terreal va produire ses tuiles à partir de biométhane

Paul Falzon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 13/11/2014  |  Saône-et-LoireProduits et matérielsBâtimentEnergieDéchets

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Saône-et-Loire
Produits et matériels
Bâtiment
Energie
Déchets
Technique
Environnement
Valider

Le gaz produit à partir de déchets ménagers couvrira un tiers des besoins de l’usine.

Dès le deuxième trimestre 2015, l’un des deux sites de production de Terreal à Chagny (Saône-et-Loire) sera alimenté par le biométhane issu du traitement des déchets ménagers. L’industriel de la terre cuite a officialisé cette annonce ce 13 novembre à l’occasion de la cinquième édition de l’opération «Terre et Communes», qui regroupe les collectivités hébergeant ses usines.

Le projet est ancien puisque l’emplacement de ce site de Chagny 2, construit en 2007 pour un montant de 85 M€, a été choisi pour sa proximité avec la future unité de tri-méthanisation-compostage, baptisée Ecocea. Porté par le Syndicat mixte d’études et de traitement des déchets ménagers du nord-est de la Saône-et-Loire (SMET 71), associé à Tiru et OWS pour la valorisation énergétique des déchets, Ecocea a mobilisé 40 millions d’euros d’investissement pour près de deux ans de travaux (Eiffage Construction et Olivier Le Gallée, maîtrise d’œuvre). La construction des derniers bâtiments est annoncée pour la fin d’année 2014, et les premières livraisons de gaz pour le mois de mai 2015. Le projet permettra, après élimination des impuretés, la production d’environ 3 millions de mètres cubes de biométhane. Soit un tiers des besoins de l’usine Terreal.

Un engagement d’achat sur quinze ans

Si l’industriel n’a pas contribué au financement d’Ecocea, il a assuré sa viabilité économique en s’engageant à acheter le biométhane pendant quinze ans à un cours prédéfini, correspondant au double du prix de marché actuel du gaz naturel. «Il s’agit pour nous d’un projet carbone, qui pourra être amorti plus rapidement si les cours du gaz ou des quotas de CO2 évoluent, mais qui correspond avant tout à une volonté d’améliorer le bilan écologique des matériaux, indique François Amzulesco, directeur de l’innovation chez Terreal. L’usine de Chagny 2 possède un outil industriel de pointe qui permet de présenter une empreinte carbone déjà réduite, à 9 kg de CO2/m² sur le cycle de vie de la tuile, mais nous avions l’objectif d’aller plus loin encore.» La concrétisation de ce premier projet donne déjà des idées à la direction de Terreal qui réfléchit déjà à s’associer à d’autres unités de production de biométhane à partir d’ordures ménagères ou de déchets agricoles.

Commentaires

A Chagny, Terreal va produire ses tuiles à partir de biométhane

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Exécution des marchés publics

Exécution des marchés publics

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur