Matériaux et équipements

A Brive, des trottoirs avec du bitume couleur ivoire

Mots clés : Chaussée - Rénovation d'ouvrage - Travaux publics

Pour la réfection des trottoirs de l’avenue Kennedy de Brive, l’entreprise Devaud TP a proposé un enrobé ivoire dont la couleur rappelle celle des façades de la ville. Un enrobé à base d’un bitume spécifique mis au point par Shell Bitumes

A Brive-la-Gaillarde, l’avenue Kennedy est le véritable trait d’union entre la ville et sa commune limitrophe de Malemort-sur-Corrèze. Point d’orgue de la récente réfection de l’avenue : la finition de ses trottoirs avec un enrobé couleur ivoire. Plutôt que du béton désactivé, certes naturellement clair mais qui peut parfois se fissurer, l’entreprise Devaud TP, en charge des travaux, a opté pour cette solution qui permettait d’égayer l’avenue en reproduisant les tonalités dominantes de l’architecture briviste tout en bénéficiant, sur le plan technique, de la souplesse et de l’élasticité que le bitume confère à l’enrobé. La couleur claire a un autre avantage : plus réfléchissante, elle permet d’économiser jusqu’à 70% de l’énergie électrique utilisée pour l’éclairage urbain.

Obtenir la couleur claire de l’enrobé n’est pas une mince affaire, explique Xavier Devaud, président de Devaud TP : « le bitume coloré réagit aux UV, la couleur varie. On ne se rend pas compte à quel point les surfaces au sol sont fortement exposées aux rayons du soleil et même de la lune tout au long de l’année. » Il faut donc savoir anticiper le changement de teinte et garantir qu’il n’aura plus lieu à partir d’un certain stade. Car un bel enrobé de couleur se distingue par la qualité de sa couleur justement. 

Pour arriver à la formule idéale, Devaud TP, à l’aide de son laboratoire a adopté la solution Shell Mexphalte C et travaillé avec les équipes de Shell Bitumes pour optimiser la formulation de l’enrobé. Au delà des « ingrédients » (granulats et colorant) et de la formulation de l’enrobé, le défi portait sur la capacité à reproduire une teinte identique sur l’ensemble de la quantité posée : plus d’un hectare de trottoirs de chaque côté de l’avenue, qui ont nécessité 10 jours d’équipe. Par ailleurs, les tests menés avec l’équipe Shell Bitumes ont également porté sur les fumées dégagées par l’enrobé au moment de la pose, afin de les minimiser.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X